Maxime Lombardini : quand c’est le réseau Free Mobile qui est mesuré "on est souvent en 1ère ou 2ème place, en termes de qualité"

 
Lors de son audition devant la Commission des Affaires Economiques de l’Assemblée Nationale, la semaine dernière, Maxime Lombardini a répondu aux questions concernant la qualité de son réseau et comment il comptait le développer. Il a été noté par un député que sur certaines zones, les débits n’étaient pas au rendez vous.
 
Le Directeur Général de Free a expliqué tout d’abord : « On a commencé à déployer notre réseau 15 ans après les autres donc on couvre un peu moins ». Il a ensuite insisté sur le fait que là où les abonnés Free passent par l’itinérance Orange, les débits sont moins bons, puisque limités à 1Mbit/s. Cela fait suite à une demande de l’ARCEP d’éteindre progressivement cette itinérance. 
 
« Il faut distinguer deux choses, sur notre réseau à nous, qui couvre aujourd’hui 93% de la population, les mesures sont excellentes. Les mesures sont moins bonnes lorsqu’il s’agit d’itinérance puisque là on est dans le cadre d’un contrat qui nous dégage des conditions de qualité différentes de celles que l’on peut avoir quand on le fait nous-mêmes. »
 
Quant aux solutions pour améliorer la couverture avec son réseau propre, Maxime Lombardini a expliqué que « la première c’est de déployer autant qu’on peut. On a installé beaucoup de sites l’année dernière [NDLR : voir ci-dessous] , on va continue à installer beaucoup de sites. Je vous rappelle qu’on est le seul opérateur à avoir, depuis son lancement, tenu toutes les obligations de couverture de sa licence. Tous nos concurrents à un moment ou un autre n’ont pas tenu leurs engagements. Déployer un réseau mobile en France ce n’est pas quelque chose de facile. 

« Deuxième chose, on allume les fréquences nouvelles notamment le 700MHz au gré de sa libération. Ce sont des fréquences que l’on a acheté en 2015 et elles ne sont pas complètement libérées, et elles sont des fréquences basses, efficaces pour couvrir les zones rurales notamment», a t-il poursuivi. Et d’ajouter, «nous participons de façon systématique au programme Zones Blanches, ce qui nous permet d’étendre la couverture également. »
 
Le Directeur Général de Free a terminé en assurant que « dès lors que c’est notre réseau qui est mesuré on est souvent en 1ère place ou 2ème place, en termes de qualité, notamment en 4G. Et notre objectif est d’améliorer continuellement la qualité de notre réseau et de la couverture »
 
Déploiement d’antennes Free Mobile sur l’année 2017 (chiffre ANFR)
 
2111 nouveaux sites 4G (contre 1662 l’année précédente)
4407 nouvelles antennes 1800 MHz (contre 2966 l’année précédente)
2090 nouvelles antennes 2600 MHz (contre 1660 l’année précédente)
697 nouvelles antennes 700 MHz (contre 243 l’année précédente)
 
3712 nouveaux sites 3G (contre 2136 l’année précédente)

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (52)
Afficher les 46 premiers commentaires...
Posté le 09 avril 2018 à 21h53
Stéphane_ping a écrit
 Pour ton info, le débit n'a rien à voir avec les fréquences que tu indiques : 800Mhz ou 2600Mhz. C'est la largeur de bande allouée qui donnera le débit, la fréquence n'intervient que très peu, même si elle a une faible incidence. FREE a démarré son réseau avec du 2,6Ghz qui n'est pas adapté aux agglomérations denses, car très sujette aux obstables. Le 2,1Ghz corrige un peu, mais pas assez cet inconvénients. Seul le 700Mhz devrait permettre d'étendre un peu la couverture, mais cela ne suffira pas : un maillage des antennes reste la seule et unique bonne solution, mais elle coûte ...

Le débit n'a rien avoir avec les fréquences, par contre les fréquences joue sur la porté !

Pour faire simple, si une antenne est capter plus loin, elle a donc plus de personnes a servir ! (donc moins de débits si il y a trop de personne sur la même antenne.)

C'est pour cela que les 800Mhz son utile en campagne et les 1800Mhz en ville. (sans comptés que les divers fréquences peuvent être agréger pour la 4g+ ect)

Posté le 09 avril 2018 à 21h58

l'actualité de free est quand meme pauvre en ce moment, au point qu'univers freebox est obligé de decouper le passage de lombardini en plusieurs partie pour occuper l'actualité

vivement qu'il se passe quelque chose d'interessant....

Posté le 09 avril 2018 à 22h12

On ne nage plus, on coule en plein délire.

Faut qu'il se fasse soigner et qu'il arrête les champions magiques là.

Posté le 09 avril 2018 à 23h51
Stéphane_ping a écrit
Kit1412 a écrit Il faut savoir séparer et comparer ce qui peut l’être, ex : beaucoup de personne parle d'une couverture moindre, c'est logique, cela fait qu'environ 6ans qu'il déploient un réseau complet (3g/4g). Il faut donc ce renseigner, en générale, meilleur couverture et débit en 3G : Orange et SFR ("les plus vieux" on un avantage : plus de fréquences/plus d'antennes déployer), suivi de très prêt par Bouygues puis Free. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fréquences_de_téléphonie_mobile_en_France On peut voir que Free est le seul opérateur a avoir moins de fréquence en 3G (donc moins de débit, mais cela ne veux pas dire moins de couverture). Ensuite, la 4G c'est la ou les 4 opérateurs ce démarque. Les opérateurs qui utilise les 800Mhz couvre plus que les 1800, idem avec les 2600Mhz qui sont sans doute celle qui porte le moins. Par contre, et c'est la ou Free a "plus" de débit en 4G (donc plus de travail de déploiement), c'est que comme il déploie des fréquences qui porte moins loin, il y a plus de débit a donner a ces clients... Exemple : Attention, les chiffres qui sont dans mon exemple sont faux, ils servent que pour comprendre l'exemple ! : Admet-on qu'Orange déploie une antenne en 800Mhz et SFR une 2600Mhz, ces 2 antennes on leurs propre fibres a 1Gb/s.  Sur le même territoire/emplacement, une antenne 800Mhz couvrira 6km² et la 2600Mhz couvrira que 2km². Si il y a par exemple 20habitante/m², on comprend vite que l'antenne qui couvrira en 800Mhz va être capter plus de personnes que celle en 2600Mhz, donc plus de débit a partager sur la fibre 1Gb/s relier a l'antenne 800Mhz par rapport a la 2600Mhz. Et comme Free n'a pas de 800Mhz, ils ont donc "moins de couverture mais plus de débits" Il faut donc choisir votre forfait en conséquence selon vos besoin/moyen ect Pour ton info, le débit n'a rien à voir avec les fréquences que tu indiques : 800Mhz ou 2600Mhz. C'est la largeur de bande allouée qui donnera le débit, la fréquence n'intervient que très peu, même si elle a une faible incidence. FREE a démarré son réseau avec du 2,6Ghz qui n'est pas adapté aux agglomérations denses, car très sujette aux obstables. Le 2,1Ghz corrige un peu, mais pas assez cet inconvénients. Seul le 700Mhz devrait permettre d'étendre un peu la couverture, mais cela ne suffira pas : un maillage des antennes reste la seule et unique bonne solution, mais elle coûte ...

Au contraire, la fréquence 2600 MHz est très adaptée aux agglomérations denses car il faut que chaque site couvre le moins possible, sinon ça sature. Après ça suppose beaucoup de sites et des fréquences plus basses pour bien couvrir tous les intérieurs. La différence de couverture entre les basses et les hautes fréquences est même volontairement limitée par les opérateurs en zone très dense, par un tilt plus bas pour les basses fréquences que pour les hautes fréquences.

Posté le 10 avril 2018 à 00h01
Stéphane_ping a écrit
  Pour ton info, le débit n'a rien à voir avec les fréquences que tu indiques : 800Mhz ou 2600Mhz. C'est la largeur de bande allouée qui donnera le débit, la fréquence n'intervient que très peu, même si elle a une faible incidence. FREE a démarré son réseau avec du 2,6Ghz qui n'est pas adapté aux agglomérations denses, car très sujette aux obstables. Le 2,1Ghz corrige un peu, mais pas assez cet inconvénients. Seul le 700Mhz devrait permettre d'étendre un peu la couverture, mais cela ne suffira pas : un maillage des antennes reste la seule et unique bonne solution, mais elle coûte ...

Pour votre info, les opérateurs du monde entier utilisent les fréquences hautes dans les villes car elles permettent les meilleurs débits en raison d'une largeur de bande supérieure, et d'une couverture moins importante. Et, les fréquences basses servent à mieux couvrir l'intérieur "profond"  des bâtiments et à agrandir un peu la zone de couverture autour d'une antenne.

Il n'aurait pas dû vous échapper que pour la 5G, ils allaient encore + aller dans ce sens avec des fréquences encore + élevées!

Posté le 10 avril 2018 à 07h08

Hors sujet :

Maxime, vous feriez mieux de vous occuper des très gros problèmes de messagerie  que Free rencontre depuis des années et qui ne vont pas en s’arrangeant.

Voilà pour sa part ce que fait la poste.net quand il y a des problèmes :

Nous rencontrons actuellement des ralentissements entraînant des retards de distribution des messages dans les boîtes aux lettres Laposte.net. Nos équipes sont en train de déployer des solutions techniques pour rétablir au plus vite la situation. Des dysfonctionnements sont susceptibles de se produire durant le mois d’avril.
Nous vous présentons nos excuses pour la gêne occasionnée et vous remercions pour votre patience.
 
Le Service Clients La Poste en Ligne

Alors La poste, dont ce n'est pas le métier et pour laquelle le fonctionnement des millions d'adresse doit quand même coûter bonbon, se fend d'une annonce sur leur site en s'excusant et en promettant une amélioration.

Free, pour sa part, ne s'excuse en rien, envoie balader les gens qui se plaignent des problèmes récurrents (formule " il n'y a pas de support pour les adresses @free") et ne répare rien.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).