Clin d’œil : quand un conseiller SFR utilise les données personnelles pour draguer une cliente

 
C’est une histoire qui pose des questions sur l’utilisation des données personnelles des clients des entreprises, mais on espère que c’est un cas isolé. Elle concerne une abonnée SFR qui après avoir appelé son opérateur pour obtenir des renseignements sur un déménagement, a reçu des messages plutôt entreprenants sur WhatsApp, messenger, facebook, de la part du conseiller qu’elle avait eu au téléphone. 

« @SFR @SFR_SAV depuis quand vos conseillers se permettent d’utiliser mes données personnelles @CNIL pour me draguer par @WhatsApp @messenger @facebook après un appel infructueux au #serviceclients pour un simple #déménagement de #boxsfr ?! #silence #inacceptable #help » explique ainsi Céline sur Twitter, captures d’écran à l’appui.
 
 
 
 
 
SFR s’est désolidarisé des agissements de ce conseiller en indiquant être « sincèrement navré de cet incident » et a précisé qu’il ne cautionnait  « pas ce type de comportement »

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (23)
Afficher les 17 premiers commentaires...
Posté le 13 mars 2018 à 09h47
Freeleu69 a écrit
Photos Twitter de Céline -> Ayoub ******* indicatif +212 Je vous laisse à vos conclusions.

C'est le respect "méditerranéen" de la femme, on les a vu à l'oeuvre le soir d'un nouvel an à Colognes.

Posté le 13 mars 2018 à 09h51
jedi1973 a écrit
quand j'ai vu le titre, je me suis dit: " "il y a de bonnes chances" que ca soit un arabe ( sans racisme aucun, juste des habitudes) , tchatche, grosse drague oui il sait qu'il a aucune chance.... Quand j'ai vu le tweet et la photo, ca a confirmer... ( Il s'appelle Ayoub..) . Quand je dis sans racisme, je rajouterai que SI on avait parler de cambriolage, j'aurai dit "il y a de grande chance" que ce soit un mec proche de la communauté du voyage !!!  Si on avait parler d'atelier clandestin en plein Paris, "il y a de grande chances que " ce soit des asiatique... MAis je sens que je vais m'en prendre plein la figure... pas grave, c'est dit...

https://www.bellica.fr/harcelement-de-rue-les-racailles-sont-le-probleme-solveig-mineo/

Posté le 13 mars 2018 à 10h15

Ne pas "cautionner" ce comportement est un peu faible. S'il y a plainte, dans la mesure où ils sont au courant et ne font rien, SFR sera 100% complice et responsable...


gdnico
Envoyer message
 
1637 points
Posté le 13 mars 2018 à 10h29
UltimateByte a écrit
Je pense pas qu'on puisse blâmer SFR pour le coup, même si l'agissement du conseiller désespéré est lamentable... Ce genre de choses peut se produire partout où l'on laisse son adresse email ou son numéro de téléphone, et pas qu'en ligne.

SI SFR est responsable est au 25 mai 2018 si un conseiller refait la même chose grace a la RGPD il sera responsable avec une amende de 20 millions à la clé pour sfr

Posté le 13 mars 2018 à 17h31

Faute professionnelle de cette personne, de plus il ne sait carrément pas draguer. Dans le genre gros lourd à fuir dès la première phrase il est sur le podium.

Cependant on ignore tout de la conversation précédente. Qui sait ce qui s’est dit ? Seule l’écoute de l’enregistrement pourrait aider à comprendre (je n’ai pas écrit justifier) ce comportement ensuite sur WhatsApp. Attention je n’écris pas que la cliente a forcément provoqué cette situation !

Histoire vécue par un collègue hotliner (et à l’attention des racistes précédents il est « bien Français ») qui s'est fait allumer à plusieurs reprises par une cliente qui lui a dit trouver sa voix charmante / a rappelé à une autre occasion en le demandant personnellement, a rappelé pour le remercier de la solution trouvée à son problème (démarche certes louable mais exceptionnelle, d’autant plus depuis qu’on a un questionnaire de satisfaction), lui a dit que jusqu’à présent aucun technicien portant son prénom ne s’était déplacé chez elle pour installation ou dépannage, lui a dit regretter de ne pouvoir rencontrer sa « voix de hotliner qui a le don de l’apaiser » (avec un p ou un b ?)
Pour la petite histoire lorsque j’ai deviné de quelle cliente il s’agissait je lui ai dit qu’il avait eu tort de ne pas craquer (moi-même l’aventure me tenterait).
Il se gardera bien de me dire s’il a craqué depuis, et vous qu’auriez-vous fait à sa place ?
Méfiions-nous du coup de foudre, ça existe (même si avec un téléphone filaire c’est très dangereux ;-)

Posté le 14 mars 2018 à 10h09

Les ennuis vont suivre je pense ..

Pas très futé d'utiliser Whatsapp..

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).