Conflit entre TF1 et les opérateurs : "il y a un trou dans la raquette" pour la police des télécoms, une chaîne gratuite doit l’être

 
A l’heure ou les négociations font rage entre TF1, Free, Orange et Canal+ et que 18 millions d’abonnés pourraient dans le pire des cas être privés des chaînes gratuites de TF1, le président de l’Arcep a pris la parole ce matin sur Europe 1 regrettant que "les téléspectateurs soient pris en otage" avant de prendre de la hauteur. 
 
Rappelant que le régulateur est un arbitre du secteur des télécoms et que celui de l’audiovisuel est le CSA, Sébastien Soriano qui a « un devoir de réserve » sur ce sujet brûlant, estime de but en blanc qu’il faut faire appel au bon sens. «A partir du moment qu’une chaîne est gratuite, elle devrait être gratuite pour tous les français. TF1 a cet espèce de contrat avec l’Etat à travers ces fréquences qui lui sont données», lance t-il en guise de piqûre de rappel.
 
Partant de ce postulat, le président du régulateur estime que TF1 « ne peut pas jouer sur tous les tableaux, on ne peut pas quand cela vous arrange bénéficier de la régulation et quand ça ne vous arrange pas, rentrer dans un rapport de force. » Ce conflit lui rappelle d’ailleurs celui entre Carrefour et Camembert Président, c’est un « bras de fer commercial et je pense qu’il y a sans doute une faille réglementaire, il a peut être un trou dans la raquette. Aujourd’hui, la loi n’interdit pas cette rémunération de TF1 et c’est peut être ça qui manque. Il manque peut être un principe très simple qui dit qu’une chaîne gratuite doit être gratuite. » Pour autant, ce comportement de TF1, Sébastien Soriano le perçoit comme un « cri d’alarme » qui doit s’entendre, ce modèle ne rapportant pas assez de revenus à en croire la filiale de Bouygues, il est donc nécessaire aux yeux de l’Arcep « de prendre de la hauteur » et de porter la réflexion à un cas plus global sans rester dans le conflit. Car les chaînes de télévision perdent le contrôle, «elles ne vont plus avoir de rapport direct avec les téléspectateurs comme aujourd’hui, elles vont devoir passer par des intermédiaires ». Les premiers étant les opérateurs qui amènent les réseaux , donc Orange, Free et Canal+. 

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (55)
Afficher les 49 premiers commentaires...
Posté le 07 mars 2018 à 20h54

Quand il y avait les 3 chaines et qu'ils ont privatisé la une ils n'ont pas diminué d'un tiers la redevance

Posté le 07 mars 2018 à 21h01
tithoes a écrit
bonjour : nous payons déjà une redevance annuel très chère ..... donc si nous n'avons plus toute les chaines public,  le prix de la redevance devra être revue a la baisse ou supprimé !!!  cordialement

On vous l'a dit et répété la redevance rémunère seulement les chaines publiques càd le groupe France Télévision.

Posté le 08 mars 2018 à 09h28
joaquin a écrit
Perso, je capte la TNT par l'antenne de ma résidence et ceci gratuitement. Je reçois par ma Freebox la TNT par flux ADSL. Puisque j'ai la TNT gratuite par l'antenne, je ne vois pas pourquoi j'irai payer 4 € a TF1 par l'intermédiaire de mon abonnement.....je ne suis pas là pour engraisser les actionnaires de TF1, qui sont déjà bien gras. Et puis c'est 4 € pour cette année, combien pour l'année prochaine ?  et en 2020, on devra payer 40 € pour avoir TF1 par le flux ADSL ??? Chez TF1, ils vont nous faire du chantage tout les ans avec l'augmentation qui va avec ??? Avoir TF1 sur ma box, ne procure aucune valeur ajouté, pour ma part.

TF1 est gratuit sur la TNT.

Le replay TF1 est gratuit sur l'appli MyTF1. => Hors de question de payer pour du gratuit. Hors de question de payer le replay qui impose quand même sa pub qu'on ne peut pas sauter. C'est gratuit sur le web, c'est gratuit sur la TNT, donc ça DOIT rester gratuit sur les box!

Si TF1 veut son replay payant, qu'il rende MyTF1 payant!

Si TF1 veux rendre son flux payant, qu'il passe en TNT payante! et quittes le canal 1 et cèdes les droits du foot (donc j'ai rien à foot mais qui peut intéresser du monde)

Posté le 08 mars 2018 à 09h33
Renard des ondes a écrit
Parker_ a écrit le problèmest est bien plus profond que ca... TF1 ne se fait surement pu assez de sous avec les pubs comme avant à cause de Netflix et autres consorts... car les gens ont enfin la liberté de consommer comme ils veulent les contenus audiovisuels, ils ne suivent pu le programme imposé le choix de programme de TV qu'on lui impose depuis toujours... la consommation évolue et on voit que la société TF1 tente surement de survivre avec cette baisse d'entrée d'argent, elle doit s'adapter et non imposer un modèle. a mon humble avis, c'est reculer pour mieux sauter, car ca fait que déplacer le problème. si elle s'adapte pas aux changements de consommation, ca sera comme le CD... le MP3 a pris le pas... et même maintenant les plateformes en ligne... Effectivement la comparaison qualitative est excellente Netflix est à l'image ce que le MP3 est au CD ou au vinyl...

haaa France Sport en D2MAC......innocent

Premium

jack-no
Envoyer message
 
2755 points
Posté le 08 mars 2018 à 10h15
fab123 a écrit
ouaimaibon a écrit Ce serait amusant que free paye 4€ et ensuite répercute sur l'option service tf1 en option 10€
Imaginons que Free paye la somme demandée par TF1, c'est à dire en payant l'accès au chaines et plus seulement le replay. Free aurait-il le droit de proposer un pack TF1 en option pour y avoir accès ?

J'imagine le résultat, quelque soit le diffuseur.

Si 5% des abonnés prennent le pack TF1 en option ce serait une réussite.

Posté le 08 mars 2018 à 18h49

Le trou serait peut-être plutôt dans les finances publiques non ?

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).