5G : Orange passe à la vitesse supérieure et va multiplier les tests grandeur nature

Au cours de la conférence « Génération 5G » d’Orange ce matin, plusieurs annonces ont été faites dans l’optique de préparer au mieux l’arrivée de la 5G.

C’est de plus en plus clair, le développement de la 5G chez Orange s’appuiera autour de trois axes, à savoir un haut débit amélioré avec des débits 10 fois plus rapides, un accès internet fixe performant et des applications sectorielles rendues possibles. Si Orange est leader sur la 4G, il compte le rester sur la 5G, a t-il informé. D’ailleurs d’après Gilles Brégant, directeur général de l’ANFR présent sur place, Orange a annoncé le lancement avec Ericsson « d’une expérimentation de la 5G de bout en bout dans les villes de Lille et de Douai, envisageable à partir de mi-2018 et en tout état de cause dès que l’opérateur disposera de l’autorisation de l’Arcep ». Par ailleurs, l’opérateur historique a également fait part de son projet de test grandeur nature au second semestre 2018 en Roumanie pour expérimenter l’accès très haut débit fixe avec la 5G en partenariat avec Samsung et Cisco. Les fréquences millimétriques 26 GHz devraient être utilisées, celles-ci exigent plus de capacité de calcul pour compenser l’atténuation.

Pour rappel, Orange en partenariat avec Ericsson a dépassé les 15 gigabits/s lors d’une démonstration en laboratoire il y a un an. A l’avenir , l’opérateur historique prévoit de couvrir une première ville en 5G, probablement en France dès 2019 conformément au souhait de la Commission européenne vis à vis des opérateurs, à savoir un déploiement sur au moins une grande ville par pays européen à l’horizon 2020. Le processus s’accélère donc, néanmoins Orange débutera les déploiements commerciaux de la 5G dans l’hexagone au compte-gouttes à partir de 2020, a t-il informé. 

La feuille de route du développement de la 5G d’Orange :

  • 2012-2016 : recherche des fondamentaux
  • 2016-2018 : définition de la norme mondiale 5G et tests sur le terrain
  • 2019 : déploiement du réseau sur des zones pilotes
  • 2020 : premiers déploiements commerciaux avec des smartphones compatibles 4G et 5G
  • 2020- 2022 : déploiement progressif de la 5G pour l’ensemble des usages grand public et entreprise comme l’IoT critique en lien avec les différents secteurs d’activité professionnels.

En mars dernier, Stéphane Richard avait déclaré au sujet de la 5G : « Le réseau mobile permettra d’avoir un gigabit de débit partout. C’est quasi sans limite en terme de volume des données, de latence, c’est-à-dire la vitesse à laquelle on pourra surfer sur Internet et voir des vidéos. Ça va être une expérience complètement différente. C’est aussi un réseau qui permettra de connecter les voitures autonomes, les robots qui vont nous opérer dans des blocs opératoires et tant d’autres usages qu’on ne connaît pas encore. La 5G en France, on l’aura à partir de 2020-2022. »

Pour préparer l’arrivée de la 5G, l’Arcep a quant à elle récemment ouvert un guichet « pilotes 5G » accessible à tout type d’acteurs. Ainsi dès cette année, celle qui succèdera à la 4G, sera testée dans 9 villes dans l’hexagone sur la bande 3400-3800 MHz.

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (19)

code
Envoyer message
 
368 points
Posté le 07 février 2018 à 11h40

Bravo il faut avancer , mais à quoi sa sert d'avoir 15 gb/s sur un smartphone ou tablette !!!!!!! a rien !!!

Ils devraient faire un débit universelle de 20  Mbit/s pour tout les abonnés non bridé bien-sûr , sa suffit largement . Et sa soulegera le réseau 

Posté le 07 février 2018 à 11h54

Au moins 30Mbit/s pour que ce soit reconnu comme du Très haut débit

Posté le 07 février 2018 à 12h14

Ouais, enfin pour avoir 1Gbps partout il va falloir densifier... Et puis quand les gens commenceront à prendre gout à la vidéo sur mobile, c'est pas certain que les 1Gbps suffisent pour tous... Les box mobile-fixes vont se multiplier, et à partir de là, la consommation du réseau va également exploser... (mises à jour des ordis etc)

Posté le 07 février 2018 à 13h02
code a écrit
Bravo il faut avancer , mais à quoi sa sert d'avoir 15 gb/s sur un smartphone 

a rien sur 1 mobile.. mais le fait de pouvoir avoir 15GBs permet un partage au plus grand nombre sur la meme antenne .

Posté le 07 février 2018 à 13h41
code a écrit
Bravo il faut avancer , mais à quoi sa sert d'avoir 15 gb/s sur un smartphone ou tablette !!!!!!! a rien !!! Ils devraient faire un débit universelle de 20  Mbit/s pour tout les abonnés non bridé bien-sûr , sa suffit largement . Et sa soulegera le réseau 

Vous raisonnez l'envers. On parle de capacité d'une antenne/secteur ici !

Posté le 07 février 2018 à 13h41
code a écrit
Bravo il faut avancer , mais à quoi sa sert d'avoir 15 gb/s sur un smartphone ou tablette !!!!!!! a rien !!! Ils devraient faire un débit universelle de 20  Mbit/s pour tout les abonnés non bridé bien-sûr , sa suffit largement . Et sa soulegera le réseau 

+1 Exact, 20 Mbits serait suffisant pour une navigation fluide laughing

Posté le 07 février 2018 à 13h42
amazon a écrit
code a écrit Bravo il faut avancer , mais à quoi sa sert d'avoir 15 gb/s sur un smartphone  a rien sur 1 mobile.. mais le fait de pouvoir avoir 15GBs permet un partage au plus grand nombre sur la meme antenne .

Pour partager au plus grand c'est plutôt la largeur de la bande passante qui est importante tongue-out

Posté le 07 février 2018 à 13h43

....au plus grand nombre....

Posté le 07 février 2018 à 13h45
amazon a écrit
code a écrit Bravo il faut avancer , mais à quoi sa sert d'avoir 15 gb/s sur un smartphone  a rien sur 1 mobile.. mais le fait de pouvoir avoir 15GBs permet un partage au plus grand nombre sur la meme antenne .

+1 Le propos ne se tien pas sur ce débit théorique en labo, qui n est pas fait avec un smartphone.

Moi je me pose la question de l arrivé de la 6G ? non pas que ca me désespère de voir la 5G qui se presente alors que la 3G n est pas déployé sur tout le territoire et encore moins la 4G, puisqu une nouvelle technologie ne peut etre que bénéfique a nos usage. Le sujet 6G est uniquement dans mon message pour mettre en avant qu il serait peit etre bien, qu il décide tout operateur de ralentir l escalade a la techno poir s attelé a l amélioration de l experience utilisateur, voip vowifi etc, d arreter de voir ces technologies juste comme de future raison d d'alourdir les factures.

Des technologie et terme de programmation sont elles aussi a mettre en avant a mon sens. Peut etre même de rediscuter de l utilité de la 2G en 2018 avec la 5G qui se presente. Que de simple telephone 3G/4G a faible coût soit proposer, qu une vraie reflexion pour une cohérence technologie soit mise en place. Ils se sont amuser a deplacer la tnt sur les frequences pour faire de la place a la telephonie mobile, il serait peut etre intéressent de mettre en place une action plus logique sir l itilisation des fréquences dans l usage de la téléphonie mobile.

Merci de votre lecture.

Posté le 07 février 2018 à 13h48
Occire a écrit
Le sujet 6G est uniquement dans mon message pour mettre en avant qu il serait peit etre bien, qu il décide tout operateur de ralentir l escalade a la techno poir s attelé a l amélioration de l experience utilisateur, voip vowifi etc, d arreter de voir ces technologies juste comme de future raison d d'alourdir les factures. D

Le VoWiFI/VoLTE est disponible chez 3 opérateurs sur 4. Quant à l'alourdissement, il suffit de regarder les rapports de l'ARCEP pour voir qu'elle ne fait que baisser d'année en année !

Posté le 07 février 2018 à 14h08
. +1 Le propos ne se tien pas sur ce débit théorique en labo, qui n est pas fait avec un smartphone. Moi je me pose la question de l arrivé de la 6G ? non pas que ca me désespère de voir la 5G qui se presente alors que la 3G n est pas déployé sur tout le territoire et encore moins la 4G, puisqu une nouvelle technologie ne peut etre que bénéfique a nos usage. Le sujet 6G est uniquement dans mon message pour mettre en avant qu il serait peit etre bien, qu il décide tout operateur de ralentir l escalade a la techno poir s attelé a l amélioration de l experience utilisateur, voip vowifi etc, d arreter de voir ces technologies juste comme de future raison d d'alourdir les factures. Des technologie et terme de programmation sont elles aussi a mettre en avant a mon sens. Peut etre même de rediscuter de l utilité de la 2G en 2018 avec la 5G qui se presente. Que de simple telephone 3G/4G a faible coût soit proposer, qu une vraie reflexion pour une cohérence technologie soit mise en place. Ils se sont amuser a deplacer la tnt sur les frequences pour faire de la place a la telephonie mobile, il serait peut etre intéressent de mettre en place une action plus logique sir l itilisation des fréquences dans l usage de la téléphonie mobile
Merci de votre lecture.

Mais SVP avec un peu moins de fautes dans votre texte la prochaine fois, ça sera bien plus agréable pour tous les lecteurs 

Posté le 07 février 2018 à 14h29
code a écrit
Bravo il faut avancer , mais à quoi sa sert d'avoir 15 gb/s sur un smartphone ou tablette !!!!!!! a rien !!! Ils devraient faire un débit universelle de 20  Mbit/s pour tout les abonnés non bridé bien-sûr , sa suffit largement . Et sa soulegera le réseau 

En fait c'est une fausse bonne idée... tu bride à 20Mbit tu va mettre plus de temps à charger un gros fichier donc squatté plus longtemps le réseau qui sera du coup moins disponible pour les autres... tout dépend de ce qui est chargé en fait. Mais si tu prend une update d'un smartphone de 1,6Go que tu colle tout le monde au même moment (même légèrement différé) à le chargé ton réseau tiendra pas avec le bridage alors que si il charge vite, le légèrement différé passera et t'auras pas tous les smarphone qui te plombe les lignes.

Posté le 07 février 2018 à 15h36
LudwigP94 a écrit
code a écrit Bravo il faut avancer , mais à quoi sa sert d'avoir 15 gb/s sur un smartphone ou tablette !!!!!!! a rien !!! Ils devraient faire un débit universelle de 20  Mbit/s pour tout les abonnés non bridé bien-sûr , sa suffit largement . Et sa soulegera le réseau  En fait c'est une fausse bonne idée... tu bride à 20Mbit tu va mettre plus de temps à charger un gros fichier donc squatté plus longtemps le réseau qui sera du coup moins disponible pour les autres... tout dépend de ce qui est chargé en fait. Mais si tu prend une update d'un smartphone de 1,6Go que tu colle tout le monde au même moment (même légèrement différé) à le chargé ton réseau tiendra pas avec le bridage alors que si il charge vite, le légèrement différé passera et t'auras pas tous les smarphone qui te plombe les lignes.

Effectivement, répartir équitablement le débit entre tous les utilisateurs est la meilleure solution.

De cette manière, ceux qui veulent télécharger peuvent le faire la nuit par exemple, et ils savent qu'ils ne gèneront pas grand monde.

Posté le 07 février 2018 à 16h26

La 5g c’est obsolète vivement la 6g ...

je rigole j’ai déjà du mal à capter les conversations téléphoniques simple alors la 5g c’est du foutage de geule que chacun puisse déjà avoirs un portable qui capte en France et là il y aura déjà une avancée .. 

5g n’importe quoi lol bande de biffons ...

Posté le 07 février 2018 à 16h54

Il y a beaucoup d'experts ici qui ont du participer au déploiement du réseau Free mobile, ça expliquerait bien des choses sealed

Posté le 07 février 2018 à 20h12

Déjà couvrir correctement la 3G serrait un bon début ( oui je parle bien de orange ) , a mon taf en indoor j'arrive à peine à passer un appel , pourtant je bosse en île de France sealed 


reno69
Envoyer message
 
20705 points
Posté le 08 février 2018 à 00h17

 Bonjour, à chasser plusieurs lièvres à la fois parfois on revient bredouille ... ce n'est pas que la 5G n'est pas importante, elle parait indispensable pour l'avenir la domotique, l'automobile du futur, la chirurgie à distance etc. mais cela ne peux pas se faire en abandonnant ce qui se fait actuellement et qui n'est pas terminé 3G/4G que la 2G soit abandonnée je peux le comprendre, dans la mesure ou on facilite et accompagne le transfert des clients 2G vers la 3G.

  Pour ce qui est de la 5G si c'est réellement l'avenir, elle prendra automatiquement sa place parmi les fréquences déjà présentes ... !!!

wink

Posté le 08 février 2018 à 09h28
reno69 a écrit
 Bonjour, à chasser plusieurs lièvres à la fois parfois on revient bredouille ... ce n'est pas que la 5G n'est pas importante, elle parait indispensable pour l'avenir la domotique, l'automobile du futur, la chirurgie à distance etc. mais cela ne peux pas se faire en abandonnant ce qui se fait actuellement et qui n'est pas terminé 3G/4G que la 2G soit abandonnée je peux le comprendre, dans la mesure ou on facilite et accompagne le transfert des clients 2G vers la 3G.   Pour ce qui est de la 5G si c'est réellement l'avenir, elle prendra automatiquement sa place parmi les fréquences déjà présentes ... !!!

+1 ,Sûrement 2 projets qui mènent en parallèle au niveau d’Orange.Le déploiement et la consolidation  ds fréquences actuelles et le développement pour le futur proche.

surtout l’internet par objet est une place importante chez Orange

Posté le 30 avril 2018 à 18h26

Ça annonce du lourd.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).