Antenne-relais Free Mobile : face à la "pollution visuelle", les habitants aimeraient au moins payer moins d’impôts

Si les riverains du hameaux de Belluny, dans la commune de Tanneron ont réussi à empêcher la création d’une nouvelle antenne-relais Free Mobile dans leur commune, la lutte n’est pas finie pour ces habitants du Var. 

C’est une affaire qui remonte à plus d’un an qui poursuit encore son cours aujourd’hui. En effet, ces habitants s’étaient dressés contre l’installation d’une deuxième-antenne relais Free Mobile proche de leurs logements, craignant également une dépréciation de la valeur de leurs biens. Si cette intervention a fait capoter l’installation de cette nouvelle antenne, les habitants continuent de lutter contre la première antenne présente dans le village, vieille de 20 ans. 

Ils y dénoncent ici la pollution visuelle et le silence des élus à ce sujet. Le collectif de riverains a annoncé s’être entretenu avec Cellnex, propriétaire de l’antenne, afin de bénéficier d’une meilleure intégration dans le paysage (via une antenne-arbre par exemple). L’entreprise n’a cependant pas répondu favorablement à la requête des habitants, évoquant le coût de l’opération ainsi que les contraintes techniques. Et les courriels envoyés aux élus locaux n’ont rien donné. 

Si les élus et l’entreprise propriétaire de l’antenne sont tous deux silencieux, les riverains espèrent tout de même tirer un bénéfice de cette situation. En effet, le collectif demande la tenue d’une Commission communale des impôts directs, qui n’est pas encore prévue, laquelle pourrait permettre à ces derniers de payer moins d’impôts. Cette réduction d’impôts serait justifiées selon eux de par la pollution visuelle et sonore entraînées par l’antenne-relais incriminée.

Source : Var Matin

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (14)
Afficher les 9 premiers commentaires...
Posté le 10 septembre 2019 à 17h37 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Les taxes foncières et d'habitation (jusqu'à sa suppression éventuelle) sont indexées sur la valeur locative donc en théorie s'il y a dépréciation ils paieront moins de taxes (mais pas d'impôts). Reste à prouver que celle-ci change, mon petit doigt me dit que ce ne sera pas le cas car quel locataire va chipoter sur la présence d'une vieille antenne avant de louer un logement ?

A part ça aucune raison de payer moins d'impôts à cause de la "pollution" visuelle et encore moins sonore d'une antenne, on doit bien rigoler aux Impôts.

Posté le 10 septembre 2019 à 19h31 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

La dépréciation d'un bien aujourd'hui est plutôt induite par une mauvaise qualité de connexion cellulaire en 4G à l'adresse dudit bien  ..

Posté le 10 septembre 2019 à 20h49 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

La pollution sonore j'imagine que c'est parceque avec du réseau les gens téléphonent, et donc parlent plus ?

Posté le 11 septembre 2019 à 13h23 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Thanks for the sharing this great article free gift code generator  and free gift card generator

Posté le 11 septembre 2019 à 13h23 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).