Free : un centre d’appel épinglé par l’inspection du travail

Des Free helpers de Certicall, filiale de Free à Marseille, sont victimes de "chocs auditifs" à répétition selon l’inspection du travail. 

Comme le rapporte 20 Minutes, l’inspection du travail a révélé dans un rapport datant du 12 décembre dernier que 37 salariés du centre d’appel marseillais de Free, ont signalé un incident acoustique rien qu’au cours du mois d’avril 2017. L’administration d’Etat française s’est rendue sur place avant de conclure que les salariés sont bel et bien assujettis à des « chocs auditifs » à répétition, engendrant des accidents. En cause, "des bruits stridents comme les sonneries de téléphone", pouvant entraîner des inaptitudes et invalidités. A noter que des infractions au code du travail ont été commises par le centre d’appel selon l’inspection du travail. L’une d’entre elles, aucun système de protection auditive n’a été proposé aux Free helpers. 

 

 

 

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (38)
Afficher les 33 premiers commentaires...
Posté le 18 janvier 2019 à 21h50 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Les cause des chocs acoustiques sont connues. Ce n'est pas les protections acoustiques brandies par l'inspection du travail qui protégeront les salariés. Style boîtier Jabra ou sunheiser.

Ces boitiers ne changeront rien sauf à engraisser ces boîtes

Ils ne sont pas provoqués par  des signaux venues de l'extérieur (opérateur, clients) mais des installations courant fort ('électrique) ,courant faible, et le respect des normes des installations .

Une mise en conformité du site est nécessaire, ensuite les conseillers pourront travailler en toute sécurité.

Posté le 19 janvier 2019 à 05h58 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

LoL, les chocs acoustiques lié a la sonnerie du téléphone!

rappelé moi c'est quoi un centre d'appel?

mais enfin, de qui ce moque t'ont!

et pour la blague:

si il décroché plus rapidement, le choc ne ce produirait pas!

Avatar du membre
ozf77
Envoyer message
 
4289 points
Posté le 19 janvier 2019 à 06h20 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
lexou72 a écrit
que les employés soient protégés c'est juste evidement la base chez Free comme ailleurs ,il existe comme dans tout un juste milieu ,balancé une news comme ca qui parle de faits datant de 2017 , on se doute bien que Free a été sanctionné fort justement et que depuis les choses ( pour les employés ) sont rentrées dans l'ordre ,enfin je l'espere pour eux ..

"Voilà les conclusions de l’inspection du travail, qui a effectué une visite chez Certicall, filiale de Free à Marseille, et publié un rapport en date du 12 décembre 2018."

Posté le 19 janvier 2019 à 06h25 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
damien a écrit
Que l inspection du travail soit bien consciencieuse ..... afin de vite delocaliser au Maroc ou en Tunisie. Que les Français sont bêtes!!!

Oui, c'est ca le fond du problème. L'inspection du travail ne va pas épingler les autres opérateurs, tous délocalisés sous des cieux plus cléments.

Posté le 19 janvier 2019 à 08h01 Citer le commentaireSignaler le commentairePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

les centres d'appels dont les infrastructures sont construites , en respectant les normes courants forts courants faibles et d domaine électrique , n'ont aucun problème de dysfonctionnement acoustique.

un des problèmes  vient qu'on demande des prix les plus bas possibles pour réaliser ces centres d'appels.

D'où appel à des entreprises ,non compétentes dans les domaines cités, avec des matériels bas de gamme {RPC] .

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).