Blocage des téléphones loués non restitués : Free propose aux personnes lésées de porter plainte contre le revendeur

Univers Freebox vous rapportait dès la semaine dernière l’opération de blocage lancé par Free pour les smartphones loués qui n’ont pas été restitués.

En effet certains ne restituaient pas leur smartphone sans payer le tarif demandé en cas de manquement à l’obligation de restitution. Dans ce cas, Free prévenait déjà qu’il pouvait bloquer le téléphone, mais il n’avait jamais mis en place cette solution jusqu’à présent. L’opérateur est donc passé à l’action depuis le 31 octobre et procède à une opération de blocage des smartphones des abonnés qui n’ont pas restitués leurs smartphones.

Concrètement, les possesseurs des smartphones concernés n’ont plus de réseau et ce, quel que soit l’opérateur. Pour les abonnés Free qui savent que le smartphone est en location, la chose est compréhensible, mais il en est tout autrement pour ceux qui ont racheté des smartphones "non restitués" via le Bon Coin par exemple. Et ces derniers semblent être nombreux et ont même créé une page Facebook pour relayer leur mésaventure. En effet, ils ne pouvaient pas savoir en achetant ce smartphone à un revendeur qu’il était pour ainsi dire "volé" puisque non restitué à Free.

Beaucoup d’entre eux ont donc contacté Free pour savoir comment régler ce problème. L’un explique "Bon je viens d’avoir "Bruno" de chez Free, qui m’invite à porter plainte contre mon vendeur , mais que de toute façon le téléphone ne sera jamais déblacklisté : "il est mort" pour reprendre ses termes !!!" Un autre explique avoir contacté le revendeur du téléphone : " Ils m’ont demandé de prouver l’honnêteté de mon achat et de déposer plainte contre le vendeur et de leur envoyer. J’ai donc reçu leur réponse hier : ils me disent qu’ils comprennent le désagrément mais que je dois leur renvoyer le téléphone car il est de leur propriété."

 

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (62)
Afficher les 56 premiers commentaires...

ccool
Envoyer message
 
1186 points
Posté le 08 novembre 2018 à 11h57
Jooo a écrit
ccool a écrit Jooo a écrit Bonjour, Je ne dis pas que je ne paierai pas, mais j'ai 10 ans pour dire si j'accepte ou non la succession. Cela ne répond pas à ma question : est-ce que l'opérateur peut bloquer le téléphone ? Oui puisque sans accepter la succession, le propriétaire reste ton père!
Et comment font-il ? Avec IMEI ? Mais dans ce cas, ils le bloqueraient sous combien de temps, sachant que je peux me dire que j'accepte la succession en 2025 ? Personne ne va le déclarer voler.

C'est susceptible d'arriver à partir du moment où les sommes dues ne sont plus versées! Disons probablement au bout de 3 échéances, peut-être même avant s'ils sont au courant que le propriétaire du forfait est décédé!


Jooo
Envoyer message
 
428 points
Posté le 08 novembre 2018 à 12h05
ccool a écrit
Jooo a écrit ccool a écrit Jooo a écrit Bonjour, Je ne dis pas que je ne paierai pas, mais j'ai 10 ans pour dire si j'accepte ou non la succession. Cela ne répond pas à ma question : est-ce que l'opérateur peut bloquer le téléphone ? Oui puisque sans accepter la succession, le propriétaire reste ton père! Et comment font-il ? Avec IMEI ? Mais dans ce cas, ils le bloqueraient sous combien de temps, sachant que je peux me dire que j'accepte la succession en 2025 ? Personne ne va le déclarer voler.
C'est susceptible d'arriver à partir du moment où les sommes dues ne sont plus versées! Disons probablement au bout de 3 échéances, peut-être même avant s'ils sont au courant que le propriétaire du forfait est décédé!

Ils sont au courant vu que j'a envoyé une lettre de résiliation.

En fait, je ne savais pas que le téléphone n'avait pas été acheté "cash", je l'ai vu par hasard sur la facture de clôture du compte. Mais bon, dans ce cas là, nous ne sommes pas sur de la location mais sur un achat échelonné, donc si la facture n'est pas payée, il y a perte pour la société (comme pour edf, le gaz, et le loyer...)

Posté le 08 novembre 2018 à 13h03

Bonjour,

Je suis surpris par cet article car pour ma part, il y a quelque année mon Iphone était verrouillé sur ma SIM.

je ne pouvais même pas le prêter a mon amie. Ça ne marchait pas !

C'est d’ailleurs pour cela que je ne loue plus de téléphone chez Free (ni chez les autres !)

Posté le 09 novembre 2018 à 12h48
Nicolagaffe a écrit
Bonjour, Je suis surpris par cet article car pour ma part, il y a quelque année mon Iphone était verrouillé sur ma SIM. je ne pouvais même pas le prêter a mon amie. Ça ne marchait pas ! C'est d’ailleurs pour cela que je ne loue plus de téléphone chez Free (ni chez les autres !)

en accord avec les cgl  

ARTICLE 3. UTILISATION DU MOBILE 3.1. Le Mobile (accessoires compris) demeure la propriété exclusive, incessible et insaisissable de Free Mobile. Le Mobile ne pourra en aucun cas être cédé, loué ou prêté à un tiers sous quelque forme que ce soit


PPTOTO
Envoyer message
 
5082 points
Posté le 09 novembre 2018 à 14h55
manubx a écrit
ARTICLE 3. UTILISATION DU MOBILE 3.1. Le Mobile (accessoires compris) demeure la propriété exclusive, incessible et insaisissable de Free Mobile. Le Mobile ne pourra en aucun cas être cédé, loué ou prêté à un tiers sous quelque forme que ce soit

C'est beau d'écrire cela dans des CGV, mais si ils ne verrouille par le smartphone via la carte SIM ça ne sert à rien

En plus rien n'est apposé sur le téléphone pour dire à un éventuel acheteur que le mobile en question est la propriété insaisissable de sa majesté free tongue-out

Posté le 11 novembre 2018 à 18h18

Tout ce ramdam autour de ces blocages alors qu'un simple flash d'IMEI suffit.

embarassed

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).