Comparatif de l’emploi chez les opérateurs : Free est celui qui embauche le plus, SFR dégraisse sévèrement

 
Avec la publication des rapports annuels de chaque opérateur, il est possible de connaitre l’état de l’emploi chez chaque opérateur. C’est ce comparatif que vient de réaliser Hammett sur lafibre.info. Seuls les emplois en France ont été pris en compte.
 
 
On constate que depuis 2013, seul Free a augmenté ses effectifs, avec 2855 emplois créés, pour un total de 9700 salariés en 2017 (+ 41,0%). Il faut préciser que Free Mobile avait été lancé l’année d’avant, ce qui explique en partie ces augmentations d’effectifs.
 
A contrario, sur la même période, tous les autres opérateurs ont supprimé des emplois, jusqu’à 9 313 pour Orange (9,1% des effectifs). Mais comme le rappelle Hammett « les départs à la retraite chez Orange qui sont estimés à 15 000 d’ici à 2020 (dont de très nombreux fonctionnaires) ne devraient être compensés que pour un tiers, cela devient concret sur l’année 2017 : le solde est négatif de 3 459 salariés, soit 3,6% des salariés ! Chez Orange, c’est 5 138 départs en retraite en 2017 versus 4 518 en 2016, soit une augmentation de près de 14 % ? Ces départs représentent environ 80% du total »
 
En Pourcentage, c’est cependant Bouygues Télécom qui a supprimé le plus d’emploi depuis 2013, avec 18,6% des effectifs supprimés.
 
On constate également qu’entre 2016 et 2017, la perte d’emplois chez SFR est considérable, avec 5 360 salariés de moins soit -34,8% des effectifs en une seule année. Hammett précise que « 4 560 sont partis via un plan de départs volontaires et 800 départs via les boutiques »

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (38)
Afficher les 32 premiers commentaires...

PPTOTO
Envoyer message
 
3426 points
Posté le 12 juillet 2018 à 16h52
jinge333 a écrit
Sous investissement n'a rien à voir avec emploi en doublon. 

Il ne faut pas se faire berner par le discours des spéculateurs et en particuliers les fonds d'investissement américains qui poussent au retour à 3 opérateurs en Europe.

Les Opérateurs Français, n'ont jamais autant investi et pourtant ils dégagent tous des bénéfices de malade. Donc on ne peux pas vraiment parler de sous investissement.

Ils sont certes entrains d'injecter beaucoup de milliards (en particulier dans la fibre), mais ils vont récupérer largement leurs investissements dans les années à venir.

 

Posté le 12 juillet 2018 à 17h07
PPTOTO a écrit
jinge333 a écrit Sous investissement n'a rien à voir avec emploi en doublon.  Il ne faut pas se faire berner par le discours des spéculateurs et en particuliers les fonds d'investissement américains qui poussent au retour à 3 opérateurs en Europe. Les Opérateurs Français, n'ont jamais autant investi et pourtant ils dégagent tous des bénéfices de malade. Donc on ne peux pas vraiment parler de sous investissement. Ils sont certes entrains d'injecter beaucoup de milliards (en particulier dans la fibre), mais ils vont récupérer largement leurs investissements dans les années à venir.  

Rien à voir avec les américains, la structure même de l'investissement des opérateurs français est complètement stupide et inefficiente. Déployer 4 réseaux mobiles sur l'ensemble de la France est complètement absurde, pourquoi ne pas avoir uniquement 1 ou deux réseaux mutualisés sur toute la France, avec des réseaux complémentaires là où c'est nécessaire? (dans les villes)

Si le réseau est déployé de manière optimale, l'ensemble des acteurs peuvent accéder à l'ensemble des fréquence, ce qui fait un débit maximal pour tout le monde, au lieu du débit misérable à la campagne qu'on a actuellement.

Pour le déploiement de la fibre, ce ne sont pas les opérateurs qui s'en occupent, pas parce qu'ils n'ont pas envie, mais parce qu'il faut investir massivement. Quel est la conséquence? C'est d'autres boites privées, qui vont servir d'intermédiaires (au lieu de payer Orange, ils vont payer d'autres boites privées, qui ne vont pas se priver de se verser de groooos dividendes sans que personne ne le voit!).

Autre conséquence: la péréquation qui avait lieu pour Orange (les villes payent la même chose que les campagnes) n'a plus lieu, puisque les déploiements sont locaux. Impact? Les déployeurs sont en monopoles locaux, et chacun peut pousser le prix de la boucle locale vers le haut. Au lieu d'avoir une BL à 9€ qui inclus beaucoup de taxes, on va se retrouver avec une BL à 16€ avec peu de taxes. Pourtant le service est très similaire, c'est juste qu'au lieu d'amortir sur 30 ans, ils amortissent sur 10-15 ans, et que d'ici là ils justifieront autrement le fait de conserver ces tarifs élevés.

Autre conséquence: Au lieu d'avoir des opérateurs très forts, qui se permettent d'investir pour l'avenir, on a 4 opérateurs qui se battent entre eux, et se rendent mutuellement plus faible faibles. Impact? Puissance bien moindre que des gros opérateurs étrangers, et donc au lieu de racheter des opérateurs étrangers, c'est eux qui se feront racheter à terme, et toute la plus-value partira à l'étranger au lieu d'en France.

Autre conséquence: Au lieu d'investir dans la R&D ou la fibre, ils dépensent pas mal pour construire les réseaux (mobile ou de collecte), du coup ils rayonnent moins à l'étranger, et gagnent donc moins d'argent en provenance d'autres pays.

Bref on est dans un monde où les forts rachètent les faibles, et Google, Amazon ou Apple ne se priveront pas de racheter un opérateur d'ici quelques années s'ils en ont l'opportunité, avec toutes les optimisations fiscales que ça implique, et tout les impots non payés en France, et toute la plus-value qui partira aux US (ou en chine si c'est Alibaba qui s'en charge).

Posté le 12 juillet 2018 à 17h19

C'est bizarre ces chiffres. Ca fait 15 ans que je suis dans le telecom, je n'ai jamais vu un seul technicien SFR ou Bouygues, exclusivement de la sous-traitance.

Ils se cachent sérieusement bien ou alors ce ne sont que des hotlineurs + bureaucrates peut-être.

Posté le 12 juillet 2018 à 17h35

Il faut s’attendre à la même problématique dans d’autres secteurs : 

- la distribution : chez carrefour ils commencent

- les assureurs c’est fait,

- la banque pour le secteur des particuliers 

- les journaux et la presse 

- la tv et les radios ! 

Bientot la médecine et l’enseignement mais là ça va être tendu 

Posté le 12 juillet 2018 à 20h17
Scoobydoobydooo a écrit
N'importe quoi,ici on nous dit qu'une entreprise nouvelle embauche plus que des entreprises vielle de plus de 40 ans...la question est surtout de savoir si ces embauches sont utiles....ils ont bien embauchê Lombardini qui lui ne sert que de ficus...il est là dans le coin avec une utilité de l'ordre du zéro.....En bref il vaut mieux embaucher à bon escient.

Oh lààà!

C'est un peu fort !Et on part à la chasse aux cerveaux !


only
Envoyer message
 
2038 points
Posté le 13 juillet 2018 à 09h47

c'est un peu normale 2011 pas de free mobile

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).