La chute vertigineuse d’Altice continue au point de déclencher un mécanisme de sécurité en bourse

Le cauchemar continue pour Altice le groupe de Patrick Drahi. Le cours de l’action à la bourse d’Amsterdam n’en finit pas de chuter depuis la présentation des résultats trimestriels. La perte atteint la moitié de sa valeur boursière par rapport à juin dernier.

Le titre a tellement chuté qu’un mécanisme de sécurité qui suspend la cotation automatiquement a été déclenché hier à la bourse d’Asmterdam. Ce mécanisme permet de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un mauvais fonctionnement du marché. Quelques minutes après son retour le titre continuait de chuter... 

Une situation dangereuse et pas forcement justifiée

Le poids de cette dette peut devenir un frein voire un risque pour le groupe. Le marché s’interroge clairement sur les promesses de Drahi.” commente Andréa Tuéni, analyste chez Saxo Banque France, à Business Insider tout en relevant que la situation est assez surprenante “c’est un mouvement violent. Au regard des éléments fondamentaux de la société dont on dispose, cette ampleur est inquiétante car elle n’est pas forcément justifiée”.

50% de capitalisation boursière partie en fumée en moins de 6 mois

Au total ce sont plus de 13 milliards de capitalisation boursière qui se sont envolés en fumée cela représente un recul de plus de 35% en cinq séances et de 50% depuis le printemps. Hier le titre a enregistré une baisse de 9,66% à 10,66 euros. Malgré la réorganisation profonde à la tête d’Altice et SFR annoncée jeudi soir qui signe la reprise en main par Patrick Drahi, il continue de chuter aujourd’hui à 10,22 euros à 11h20. 

Vincent Maulay, analyste chez Oddo Securities commente pour Le FigaroL’alchimie ne prend plus”. La valse incessante des postes à responsabilités inquiètent au plus haut point les investisseurs. Six patrons différents se sont succédés à la tête de SFR ces cinq dernière années. L’incapacité de l’opérateur au carré rouge à faire progresser son chiffre d’affaires et son revenu moyen par abonnés contribuent à renforcer les inquiétudes du marché. 

La Plan Fibrer la France prend un sérieux coup dans l’aile pour ceux qui y croyaient encore

Par ailleurs le départ de Michel Combes annoncé hier a mis un sérieux coup dans l’aile au Plan Fibrer la France : avec Michel Paulin, ils étaient les deux signataires du courrier envoyé aux pouvoirs publics pour annoncer leurs intentions, tous deux démissionnaires désormais. De plus aucun chiffrage précis n’a été présenté et aux dernières nouvelles, Altice Infrastructure devait financer les 15 milliards d’euros que représente ce chantier par des emprunts bancaires puis éventuellement une ouverture à des investisseurs extérieurs. Dans la situation actuelle cette solution semble compromise.

 

Publié le 10 novembre 2017 à 12h09 par Tristan Peyrotty
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (79)
Afficher les 73 premiers commentaires...

fab123
Envoyer message
 
3375 points
Posté le 13 novembre 2017 à 13h21
Nouveau record a écrit
Sinon pour ceux que cela intéressent, Netstat un nouveau record à 79,5% : http://fm.netstat.fr/ https://freemobile.toosurtoo.com/outils/netstat/

79,6% actuellement wink

Posté le 13 novembre 2017 à 14h39
jinge333 a écrit
C'est assez surprenant dans la mesure où les revenus sont tout à fait corrects, et que les filiales ont très peu de risques... Le jour où les qques free fanboys/SFR haters se seront penchés sur les chiffres de cette boite ils comprendront peut être. La boite est extrèmement sous-valorisée, c'est assez étrange.

pas forcement étrange : sous-valorisé volontairement son entreprise permet dans en premier temps de justifier un plan sociale (sur les fonctions en double depuis le rachat sfr / numéricable pas exemple), et dans un même temps permet à son patron d'augmenté le nombre d'actions qu'il possède à moindre coup. La bourse est un éternel yo-yo, lorsqu'elle remontra (après réduction de la masse salariale), ce sera tout bénef...

Posté le 13 novembre 2017 à 21h56
patrick72 a écrit
jinge333 a écrit C'est assez surprenant dans la mesure où les revenus sont tout à fait corrects, et que les filiales ont très peu de risques... Le jour où les qques free fanboys/SFR haters se seront penchés sur les chiffres de cette boite ils comprendront peut être. La boite est extrèmement sous-valorisée, c'est assez étrange. pas forcement étrange : sous-valorisé volontairement son entreprise permet dans en premier temps de justifier un plan sociale (sur les fonctions en double depuis le rachat sfr / numéricable pas exemple), et dans un même temps permet à son patron d'augmenté le nombre d'actions qu'il possède à moindre coup. La bourse est un éternel yo-yo, lorsqu'elle remontra (après réduction de la masse salariale), ce sera tout bénef...

Oui, cela peut se faire pour aller en prison. Toute manipulation des cours de la bourse est un acte criminel et se traite au pénal!

Posté le 14 novembre 2017 à 09h13
jinge333 a écrit
Gringolitino a écrit  Et c’est exactement en analysant toutes ces données que le titre a perdu 35% en quelques jours et continue encore aujourd’hui. C’est juste dommageable pour les salariés, qui eux vont trinquer C'est exactement avec des commentaires comme ça qu'on s'aperçoit que les gens qui commentent ne comprennent rien. Il n'y a aucun rapport entre le cours de bourse et les salariés, le seul "risque" d'un cours de bourse faible, c'est que quelqu'un se dise que c'est un bon moment pour acheter des titres. Mais dans la mesure où Drahi a plus de 60% des parts et que les 60% des parts qu'il a ont des droits de vote supérieurs aux actions en bourse, il n'y a aucun risque de perte de contrôle de l'entreprise. Donc mis à part que ça empêche Drahi de revendre des parts pour éviter de vendre trop peu cher, ça ne change strictement rien. Le cours tomberait à 0, ce serait pareil. C'est juste les actionnaires qui sont impactés.

Ce que je voulais dire, c’est que après la baisse des abonnés, de l’ARPU, du CA, la valse des dirigeants, maintenant les investisseurs commencent à douter de la stratégie de l’entreprise, c’est loin d‘être des signes positifs pour une société, et au final, les salariés vont trinquer 

Posté le 14 novembre 2017 à 09h54

Punaise, après une clôture en légère hausse le 13, on aurait pu penser que le cours allait se stabiliser. Et en fait non, ça dégringole encore aujourd'hui, -7.23% à 9h50!

Posté le 15 novembre 2017 à 09h15
sicoreme a écrit
haykick a écrit Il  a pas du lire les 10 commandements
+1 Mais lui n'obéit à personne !! Le genre sans f ni loi !!

+1 Aussi kiss Il est fait de bric & de broc assemblé dans une usine secrète à l'air soviétique...

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).