SFR : deuxième vague de licenciements en approche alors que le "climat de terreur et de crainte" s’amplifie

Les syndicats s’inquiètent d’une deuxième grosse vague de licenciement chez SFR Distribution. Ils dénoncent un management à la carte qui renforce un climat de terreur et de crainte au sein de l’entreprise. 

Le départ de Michel Paulin début septembre avait déjà suscité la colère des représentants du personnel qui avaient demandé des explications sur la stratégie d’SFR. Fin septembre c’était au tour du directeur du déploiement de la fibre d’être remercié. Mi-octobre, Armando Pereira a annoncé que le directeur exécutif grand public de SFR, Jean-Pascal Van Overbeke, avait fait ses valises pour repartir vivre à l’étranger. Quelques jours plus tard le patron de SFR Business, Henri Juin quittait son poste à cause de "comportements managériaux controversés aux yeux de la direction de SFR". Alors qu’Altice peine à redresser SFR, une nouvelle vague de licenciement est en préparation chez l’opérateur au carré rouge. 

L’explosion du nombre d’entretien préalable au licenciement chez SFR Distribution préoccupe grandement les syndicats. Cinq syndicats (CFTC, CFE-CGC, CGT, UNSA, CFDT) dénoncent des motifs de licenciement “futiles et subis” dans un communiqué. Parmi eux “ des entretiens non formalisés (alors que l’outil est non fonctionnel depuis presque un an), des quizz non faits, une insuffisance de résultat commerciaux (par rapport à des objectifs démesurés)”.

Cela décuple le “climat de terreur et de crainte” au sein de l’entreprise, climat qu’ils avaient déjà dénoncé le 13 septembre dernier en parlant de l’instauration d’"un management par la peur".

La communication a pour objet de faire remonter les informations sur ces entretiens des salariés aux syndicats afin qu’ils les centralisent.

Ils pourraient ensuite les utiliser pour formuler un recours afin de “faire reconnaître l’épuration de la masse salariale et continuer les départs involontaires en mode prud’hommes”.

Merci Alexis. 

Publié le 03 novembre 2017 à 14h24 par Tristan Peyrotty
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (35)
Afficher les 29 premiers commentaires...
Posté le 04 novembre 2017 à 20h22

La stratégie des contenus qui devaient attirer des abonnés et augmenter l'ARPU ne fonctionne pas terrible.

Posté le 05 novembre 2017 à 00h42

c'est SFR/altice, c'est cyclique, à chaque fois c'est la même histoire..

Personne voit rien ?

Posté le 05 novembre 2017 à 01h57

C'est JUL qui a écrit le tract des syndicats ?

Posté le 05 novembre 2017 à 15h07
corleone31 a écrit
C'est JUL qui a écrit le tract des syndicats ?

Aidé par Ribéry tongue-out

Posté le 07 novembre 2017 à 10h08

Minimum de 10 fautes dans le tract. Il ne semble pas original. J'ai demandé confirmation de ce tract à des sources " proches du dossier".

S'il s'avérait que c'est un fake... pas cool de la part du site que l'on renommera alors "universfakenews" ;).

Affaire à suivre...

Ceci étant, les mêmes sources confirment le climat de M... depuis plusieurs années... mêmes les patrons quittent le navire du 9 3.

Le plus incompréhensible : les clients préfèrent pleurnicher plutôt que de se barrer de cet opérateur en optimisation fiscale.... et en télécom.... quelques fois....

le bouillon boursier : - 30% à Amsterdam en 2J, remet les choses à leur place...Pauvre banquier qui doit avoir des sueurs froides à avoir prêté sans compter...

le top : " Nous avons le meilleur réseau mobile du pays" M. Combes dans les échos.fr du 03/11/2017

http://www.phonandroid.com/sfr-reste-champion-plaintes-utilisateurs-mobile-fixe.html

Les clients doivent probablement se plaindre d'un réseau trop performant qui ne coupe pas... et aussi  d'avoir trop de débit, partout en 4G....

Un guignol...

Pathétique....

Posté le 07 novembre 2017 à 17h09

FAKE confirmé.....

Ahhh Merci Freee , on retrouve les bonnes habitudes Xavier ;)

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).