Consultation sur la confiance numérique à l’ère des plateformes : le CNNum vous demande votre avis

 Le Conseil National du Numérique n’a plus de tête mais réfléchit encore

Il lance une consultation publique sur la confiance à l’ère des plateformes numériques. Les contributions sont ouvertes dès aujourd’hui et jusqu’au 17 novembre.

Depuis 2016 l’instance en charge de formuler de manière indépendante et de rendre publics des avis et des recommandations sur toute question relative à l’impact du numérique sur la société et l’économie est allée à la rencontre d’experts internationaux pour échanger sur ce sujet. Le constat qui ressort de ces échanges est que “nos schémas de régulation ne sont pas adaptés à la complexité, la rapidité d’évolution, et la dimension internationale des plateformes”.

C’est pourquoi le Conseil a mis en place sur son site internet un espace d’information, de débat et d’action pour permettre à chaque citoyen de donner son avis. Votre opinion permettra d’alimenter le rapport que le Conseil remettra au gouvernement début 2018.

Deux thématiques sont au centre de cette réflexion : 

  • Comment mieux détecter les discriminations liées aux algorithmes des plateformes ?
  • quels meilleurs moyens pourraient être mis a disposition des citoyens pour se faire entendre en cas de mauvaises pratiques ?

 

Pour contribuer il vous suffit de vous rendre sur le site du Conseil National du Numérique.

Ci-dessous, la vidéo de présentation de la consultation. 

 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (1)
Posté le 10 octobre 2017 à 11h57

Obscur!But?Dire que c'est pas bien,partial.Un Etat ferrai mieux?

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).