Selon l’ANFR, les valeurs limites d’exposition du public aux ondes sont largement respectées dans l’hexagone

 

En 2016, l’Agence nationale des fréquences a réalisé près de 3 000 mesures d’exposition du public, elle dévoile aujourd’hui ses conclusions. A retenir, les niveaux mesurés sont faibles. Dans près de 60 % des cas, la téléphonie mobile constitue la principale source d’exposition.

Dans un communiqué, l’ANFR annonce aujourd’hui que "l’ensemble des mesures respectent les valeurs limites réglementaires d’exposition du public qui vont de 28 V/m à 87 V/m selon la fréquence et que les niveaux mesurés demeurent faibles, avec un niveau de champ médian de 0,38 V/m." C’est-à-dire que la moitié des résultats obtenus sont inférieurs à cette valeur. Cette étude montre également que 90 % des niveaux mesurés sont inférieurs à 1,4 V/ m. Ces niveaux sont en revanche légèrement plus élevés en milieu urbain (1,5 V/m) qu’en milieu rural (0,90 V/m), et plus élevés à l’extérieur (1,9 V/m) qu’à l’intérieur (1,2 V/m). Par ailleurs, dans près de 60 % des cas, la téléphonie mobile constitue la principale source d’exposition. En milieu rural, cette tendance est toutefois moins marquée avec seulement 41 % des cas pour lesquels la téléphonie mobile domine. 

A noter que cette étude "s’inscrit dans le cadre du dispositif national de surveillance de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques, mis en place le 1er janvier 2014. Ce dispositif permet à chacun de faire mesurer gratuitement l’exposition aux ondes électromagnétiques, aussi bien dans son lieu d’habitation que dans des lieux accessibles au public".

Enfin et par rapport aux résultats obtenus les deux années précédentes (près de 3 000 mesures en 2014 et plus de 3 500 mesures en 2015), les caractéristiques des mesures demandées et les niveaux d’exposition relevés apparaissent stables.

COMMENTAIRES DES LECTEURS (15)
Posté le 09 octobre 2017 à 17h15

Conclusion les robins des toits, allez vous faire ****** et bien profond, on atteint même pas le minimum.

Posté le 09 octobre 2017 à 17h38
christophedlr a écrit
Conclusion les robins des toits, allez vous faire ****** et bien profond, on atteint même pas le minimum.

Pour eux, et pour leurs amis élec-trop-sensibles comme Mme Vienney, il y a pourtant une solution simple...

Voir image

Posté le 09 octobre 2017 à 18h00

c'est le genre d'etudes, meme tres parlant ( 0.5 a 2V/m max au lieu de 28v/m maxi) ,que  les anti ondes vont pas tenir compte. La peur/rumeur  populaire est trop presente et trop ancré, les "on dit" sont prouvés "scientifiquement" par la populasse ! Ca parle pas aux gens les V/m ( infos verifiés) mais les cancers hypothetique ( non verifiés)  du cerveau, oui !!!

C'est comme la tv qui rendait fou dans les annees 50, le rockroll aussi dans les annees 60 , les jeux video dans les annees 80 , les livres au debut du siecle ( rendaient les gens tueurs en lisant des histoires policiers), le micro-onde dans les annees 90. C'etait beau les rumeurs populaires....

Aujourdhui c'est le portable ( que tout le monde veut d'ailleurs, meme les anti) , demain ce sera autre chose, la betise humaine est sans limite !!! Par contre la cigarette et l'alcool qui tuent des 10aine de milliers de personnes en France chaque annee, on s'en fou !!!

Posté le 09 octobre 2017 à 18h53
jedi1973 a écrit
c'est le genre d'etudes, meme tres parlant ( 0.5 a 2V/m max au lieu de 28v/m maxi) ,que  les anti ondes vont pas tenir compte. La peur/rumeur  populaire est trop presente et trop ancré, les "on dit" sont prouvés "scientifiquement" par la populasse ! Ca parle pas aux gens les V/m ( infos verifiés) mais les cancers hypothetique ( non verifiés)  du cerveau, oui !!! C'est comme la tv qui rendait fou dans les annees 50, le rockroll aussi dans les annees 60 , les jeux video dans les annees 80 , les livres au debut du siecle ( rendaient les gens tueurs en lisant des histoires policiers), le micro-onde dans les annees 90. C'etait beau les rumeurs populaires.... Aujourdhui c'est le portable ( que tout le monde veut d'ailleurs, meme les anti) , demain ce sera autre chose, la betise humaine est sans limite !!! Par contre la cigarette et l'alcool qui tuent des 10aine de milliers de personnes en France chaque annee, on s'en fou !!!

Nan mais tu comprends pas, eux qui se battent pour leurs enfants pour le principe de précaution !

Tu peux pas lutter toi avec tes études ennuyeuses :o

Posté le 09 octobre 2017 à 19h34

Non mais les robins des toits quand ils vont chier, ils sentent la rose, vous pouvez pas comprendre.

Posté le 09 octobre 2017 à 20h25

C'est comme avec le cochon, c'est qu'une histoire de croyance.

Il y a des milliards qui en consomme et qui n'en sont jamais mort et qui seront jugés que pour leurs actes et pas leur croyance et leurs pratiques d'alimentation.

C'est comme si un vegan irai direct au paradis parce qu'il mange sous toutes les formes que des fruits, des légumes et des céréales.

Ça n'a aucun sens.

Mon message est une image simple comme pourrait l'être une autre pour bien démontrer l'absurdité perpétuelle qui touche l'humanité.

Posté le 09 octobre 2017 à 21h30

Par contre ce n'est pas bon de baisser encore la puissance des antennes à Paris

Posté le 09 octobre 2017 à 21h44

Evidemment que les niveaux sont inférieurs à la réglementation, il faut être a 3 mètres de l'antenne pour atteindre les limites de la réglementation actuelle.

Les valeurs actuelles ne servent à rien, a part aux techniciens qui travaillent sur les antennes et aussi pour pouvoir sortir des études foutage de gueule comme celle-ci.

C'est comme si on interdisait aux vélos de dépasser les 50 km/h

Posté le 09 octobre 2017 à 22h05

Les opérateurs peuvent s’enorgueillir dans les DIM de n'être qu'à 5% du seuil maximal, c'est bien qu'ils n'ont pas besoin de plus et que la limite est faite pour ne jamais être atteinte. Si le besoin existait ils fleurteraient avec les 95% de la limite.

Par exemple, la loi autorise 20% de matière grasse dans les steak haché des fast food. Les industriels travaillent a flirter avec cette limite des 20%, pour être le moins cher possible tout en respectant la loi.

 


reno69
Envoyer message
 
18860 points
Posté le 10 octobre 2017 à 00h47
SFP69 a écrit
C'est comme avec le cochon, c'est qu'une histoire de croyance. Il y a des milliards qui en consomme et qui n'en sont jamais mort et qui seront jugés que pour leurs actes et pas leur croyance et leurs pratiques d'alimentation. C'est comme si un vegan irai direct au paradis parce qu'il mange sous toutes les formes que des fruits, des légumes et des céréales. Ça n'a aucun sens. Mon message est une image simple comme pourrait l'être une autre pour bien démontrer l'absurdité perpétuelle qui touche l'humanité.

  Bonjour, SFP69 vous tendez le bâton pour vous faire battre ???

surprised

Posté le 10 octobre 2017 à 07h03

Les conclusions de cette étude sont peut-être réelles. Sont-elles pour autant complètes? Ont-elles fait l'objet de contre-mesures? Je l'espère.
Et dans le cas contraire, l'ANF les aurait-elle publiées?
Le passé, même récent, nous pousse à rester méfiant, et à ne pas dire amen à tout ce qui émane de ses organismes "officiels". (souvenons nous du fameux nuage radioactif...)


Avez vous, par exemple, vérifié les sources, les conditions d'expérimentation etc... de cette affirmation: "Cette étude montre également que 90 % des niveaux mesurés sont inférieurs à 1,4 V/ m..." avant de vous réjouir?


Ne basculons pas dans la "théorie du complot", ne tombons pas dans l’excès des "Robin des Bois" mais gardons notre sens critique et de la mesure, même si cela concerne notre confort quotidien, tel le réseau téléphonique mobile.

 

Posté le 10 octobre 2017 à 10h06
Visual a écrit
Les conclusions de cette étude sont peut-être réelles. Sont-elles pour autant complètes? Ont-elles fait l'objet de contre-mesures? Je l'espère. Et dans le cas contraire, l'ANF les aurait-elle publiées?Le passé, même récent, nous pousse à rester méfiant, et à ne pas dire amen à tout ce qui émane de ses organismes "officiels". (souvenons nous du fameux nuage radioactif...) Avez vous, par exemple, vérifié les sources, les conditions d'expérimentation etc... de cette affirmation: "Cette étude montre également que 90 % des niveaux mesurés sont inférieurs à 1,4 V/ m..." avant de vous réjouir? Ne basculons pas dans la "théorie du complot", ne tombons pas dans l’excès des "Robin des Bois" mais gardons notre sens critique et de la mesure, même si cela concerne notre confort quotidien, tel le réseau téléphonique mobile.  

Et toi à l'inverse peux-tu citer la moindre étude qui prouverait un quelconque danger ?

L'étude ci-dessus est au moins la dixième sur le sujet en France, toutes réalisés par des organismes sérieux et montrant toutes l’innocuité des antennes dans la vie courante.

En revanche, il a été démontré le danger (ou en tout cas la suspicion) des téléphones portables en eux mêmes en particulier pour les enfants. Là par contre, on entend pas toutes ces asso, tous ces parents "concernés" par la santé de leur enfant, tous ces élus, tous ces électro sensibles à deux balles... On téléphone à proximité des enfants, quand on ne leur offre pas directement un appareil !

De même pour le DECT, les micro ondes ou la FM, le WiFi, le CPL, toutes ces personnes si concernés par la santé de leur enfants ont-il fait disparaître ces appareils de leur foyer et se sont-ils assurés que leur voisins faisaient de même ?

Non bien entendu. Déjà parce qu'ils sont bien souvent ignorants de la situation par paresse intellectuelle et parce qu'il est tellement plus facile de gueuler après un opérateur téléphonique (en particulier Free) plutôt que de remettre en cause son mode de vie et ses habitudes.

un jour peut-être comprendront-ils qu'il est moins dangereux pour un enfant d'aller à l'école avec une antenne à 100m plutôt que de parler à papy mamy avec le GSM ou le téléphone sans fil de la maison même 5mins par semaine. D'ici là, je continuerai à les considérer pour ce qu'ils sont : des ignares imbéciles tout juste bon à se battre contre des moulins à vent.


gdnico
Envoyer message
 
1078 points
Posté le 10 octobre 2017 à 10h07

pourquoi dans ces mesures, ne pas integeré le DECT, bluetooth et le wi-fi pour prouver a tous le monde que ce qui rayonnent le plus dans une maison ce ne sont pas les ondes des téléphones portables ?

Comme ca les robins des toits pourront se pencher sur ca pour interdire les dect, wifi et bluetooth dans les ecoles. Ils pourront casser les pieds de leur voisin pour qu'ils arretent leur wi-fi,  qu'il repasse au telephone fixe avec file, etc...

Posté le 10 octobre 2017 à 13h01
gdnico a écrit
pourquoi dans ces mesures, ne pas integeré le DECT, bluetooth et le wi-fi pour prouver a tous le monde que ce qui rayonnent le plus dans une maison ce ne sont pas les ondes des téléphones portables ? Comme ca les robins des toits pourront se pencher sur ca pour interdire les dect, wifi et bluetooth dans les ecoles. Ils pourront casser les pieds de leur voisin pour qu'ils arretent leur wi-fi,  qu'il repasse au telephone fixe avec file, etc...

Il y a un moment où la raison ne peut plus avoir de prise sur les personnes qui sont persuadées du contraire. Les arguments, à ce niveau, ne servent plus à rien.

Posté le 11 octobre 2017 à 23h46

il ne semble pas y avoir péril mais bon, les ondes sont invisibles..

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).