Des riverains et un collectif font bloc physiquement face à l’installation d’une antenne Free mobile

Le feuilleton continue. Une cinquantaine de riverains soutenue par le collectif du Clos et une élue ont fait barrage samedi matin face à l’installation d’une antenne-relais Free mobile sur le toit d’un immeuble à Fontenay-sous-Bois en Ile-de-France.

La grue qui était censée mener à bien l’installation "est repartie bredouille" rapporte Le Parisien. Le mouvement a pris place à 8h du matin peu après qu’une "poignée de riverains" aient pris le contrôle de la chaussée en garant leur véhicule en travers de celle-ci de sorte à faire bloc. A 11h, le quotidien dénombrait une cinquante de personnes sur les lieux. Sur une grille devant l’immeuble concerné, une banderole « enfants en danger, mobilisons-nous ! » donnait d’ailleurs le ton. La problématique dans ce cas de figure étant souvent la même à savoir les ondes. 

Ainsi que nous vous le rapportions la semaine dernière, le collectif du Clos a lancé une pétition et recueilli 300 signatures, celui-ci a également « intenté un recours contre Free », relate Le Parisien. Motif, Free est dans l’illégalité car il n’a pas laissé le panneau de déclaration préalable deux mois d’affilée, un délai obligatoire. La ville de Fontenay a tenu à ce propos une « commission des ondes » pour informer la population vendredi dernier. Par ailleurs, deux autres antennes vont sortir de terre, l’une installée par Free et l’autre par Bouygues Telecom. Celle de l’opérateur de Xavier Niel, n’a pas été autorisée à être implantée par la ville, assure Anne Vienney, conseillère municipale EELV déléguée aux pollutions et membre de l’association des électrosensibles de France (Priartem).

Cette dernière ainsi que des élus de la majorité et de l’opposition étaient présents sur les lieux samedi matin. La ville de Fontenay-sous-Bois a d’ailleurs été assignée en référé par Free et a perdu. Depuis 2010, la municipalité aurait déboursé plus de 60 000 euros en frais d’avocats dans son combat "contre les ondes".

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (48)
Afficher les 42 premiers commentaires...
Posté le 10 octobre 2017 à 06h44
Kariboo a écrit
christophedlr a écrit  Comme je te l'ai dit, l'antenne est réglée sur une puissance d'émission, ça fluctue pas, ton téléphone lui modifie sa puissance d'émission pour capter l'antenne. Merci Monsieur le professeur. Alors cette fois c'est moi qui te le dit, la puissance fixe d'une antenne c'est 3000 Watts rayonnés (PIRE) en directionnel comparés aux 2 Watts maxi du téléphone. Donc la comparaison dépend de la distance ou l'on se situe par rapport a l'emission 3000 watts, j'ai vu une fenetre de logement a 11 mètres en face d'une antenne 4G. C'est dans la limite légale mais j'aimerai bien connaitre l'équivalence d'une exposition subie 24h/24 a 11 mètres avec un temps d'appel choisi journalier à puissance maxi 2W

L'émission d'ondes n'est pas mesurées en Watts sur une antenne mais en V/m (Volt par mètre), merci de ne pas confondre les unités alors que les Watts comme tout le sait, concerne la puissance électrique (consommation pour être exacte qui elle s'exprime en Watt par heures c'est à dire le nombre de watts dépensés sur une période de temps d'une heure).

Hors, l'ANFR te dit les V/m sont entre 0,9 et 2 pour une législation donnant une fourchette à pas dépasser entre 28 et 80 V/m et les scientifiques qui te disent qu'on peut très largement dépassés le maximum prévu par la loi.

Posté le 10 octobre 2017 à 08h29
christophedlr a écrit
Kariboo a écrit christophedlr a écrit  Comme je te l'ai dit, l'antenne est réglée sur une puissance d'émission, ça fluctue pas, ton téléphone lui modifie sa puissance d'émission pour capter l'antenne. Merci Monsieur le professeur. Alors cette fois c'est moi qui te le dit, la puissance fixe d'une antenne c'est 3000 Watts rayonnés (PIRE) en directionnel comparés aux 2 Watts maxi du téléphone. Donc la comparaison dépend de la distance ou l'on se situe par rapport a l'emission 3000 watts, j'ai vu une fenetre de logement a 11 mètres en face d'une antenne 4G. C'est dans la limite légale mais j'aimerai bien connaitre l'équivalence d'une exposition subie 24h/24 a 11 mètres avec un temps d'appel choisi journalier à puissance maxi 2W L'émission d'ondes n'est pas mesurées en Watts sur une antenne mais en V/m (Volt par mètre), merci de ne pas confondre les unités alors que les Watts comme tout le sait, concerne la puissance électrique (consommation pour être exacte qui elle s'exprime en Watt par heures c'est à dire le nombre de watts dépensés sur une période de temps d'une heure). Hors, l'ANFR te dit les V/m sont entre 0,9 et 2 pour une législation donnant une fourchette à pas dépasser entre 28 et 80 V/m et les scientifiques qui te disent qu'on peut très largement dépassés le maximum prévu par la loi.

LA norme a été choisie en V/m mais on peut également mesurer une exposition en W/m². Les appareils de mesure permettent d'ailleurs de choisir et il y a une équivalence comme on peut l'avoir en les degré Celcius et K

Tu racontes n'importe quoi. La puissance exprimée en Watt n'est pas forcément électrique. La puissance électrique n'est qu'un type particulier de puissance.

J'ai dit qu'une antenne 4G émettait 3000 Watts en puissance rayonnée (PIRE), en puissance électrique c'est beaucoup moins. ( la consommation électrique d'une antenne, le public s'en fou un peu).

Tu as du secher un peu trop l'école apparemment ou alors tu ne comprends pas tout. Je te vois donner des leçons ici alors que franchement tu n'es pas très bien placé pour.

Tiens, pour ta culture, tu dois savoir que la particule qui véhicule l’électromagnétisme est le photon.

Ce que l'on sait moins c'est que, du point du vue du photon, le temps ne s'écoule pas et les distances parcourues sont nulles. (une particule relativiste voit en effet la dilatation du temps et en même temps la contraction des distances). C'est la raison pour laquelle un photo qui circule à la vitesse de la lumière ne change jamais d'état spontanément (comme peuvent le faire d'autres particules) parce que pour lui, le temps ne s'écoule pas.

Posté le 10 octobre 2017 à 09h36
Kariboo a écrit
LA norme a été choisie en V/m mais on peut également mesurer une exposition en W/m².

Si la norme est bien le V/m, c'est parce que l'intensité dépend de la résistance de l'obstacle. Ce qui est important, c'est le voltage que tu vas subir, toi humain. La différence de potentielle qui va se créer à travers ton corps, va créer un courant électrique qui dépend de ta résistivité propre, c'est le même calcul que pour un choc électrique, mais à des niveaux beaucoup plus faibles.

Posté le 10 octobre 2017 à 09h53
Eudilien a écrit
Kariboo a écrit LA norme a été choisie en V/m mais on peut également mesurer une exposition en W/m². Si la norme est bien le V/m, c'est parce que l'intensité dépend de la résistance de l'obstacle. Ce qui est important, c'est le voltage que tu vas subir, toi humain. La différence de potentielle qui va se créer à travers ton corps, va créer un courant électrique qui dépend de ta résistivité propre, c'est le même calcul que pour un choc électrique, mais à des niveaux beaucoup plus faibles.

Bah je persiste désolé. laughing

Regarde le DAS qui est utilisé pour classer les portables selon leur nocivité, le DAS utilise bien l'unité du Watt par kilo et pas le volt. Parce que ce qui est important c'est l'énergie absorbée par le corps.

Posté le 10 octobre 2017 à 10h18
Kariboo a écrit
Bah je persiste désolé.  Regarde le DAS qui est utilisé pour classer les portables selon leur nocivité, le DAS utilise bien l'unité du Watt par kilo et pas le volt.

Exact. Il s'agit bien du DAS d'un équipement émetteur. Mon propos tournait surtout sur la méthode pour quantifier l'effet de cette onde sur un récepteur et en particulier l'humain.

Posté le 10 octobre 2017 à 10h26

Un court instant, je croyais qu'ils coulaient un bloc de béton pour installer un pylône!

Mais, non, c'est toujours ces énergumènes qui ont peur des ondes alors qu'ils sont déja envahi d'ondes à longueur de journée!

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).