Une mise à jour du réseau 2G d’Orange va rendre certains mobiles incompatibles, des abonnés Free Mobile pourraient être impactés

 

A partir de mi-novembre, Orange va effectuer une mise à jour de sécurité de son réseau 2G conformément à une recommandation de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information. Conséquence, certains mobiles 2G ne fonctionneront plus.

Si Orange envoie des mails aux abonnés concernés depuis plusieurs mois afin de les prévenir de la future incompatibilité de leur mobile, l’opérateur leur propose également 30 euros de réduction pour l’achat d’un téléphone plus récent en l’échange du leur, informe Les Echos du Net.

Mais qui dit Orange et Free, dit aussi itinérance. Pour rappel celle-ci concerne la 2G et la 3G, Univers Freebox a donc contacté l’opérateur historique afin d’en savoir plus au sujet d’un éventuel impact sur les abonnés Free Mobile. Dans la foulée, Orange nous a confirmé « qu’avec l’itinérance, des abonnés Free pourraient être impactés. L’opérateur a été prévenu. » C’est à Free à présent d’informer ses abonnés.

Plus précisément, avec cette mise à jour, le réseau 2G d’Orange va utiliser l’algorithme de chiffrement A5/3 d’authentification pour les téléphones 2G. Celui-ci permet "une meilleure sécurité des communications et des échanges entre les antennes et le téléphone en 2G". Les vieux mobiles utilisant l’algorythme A5/1 n’auront donc plus accès au réseau 2G d’Orange. Les téléphones 3G et 4G ne sont donc pas concernés.

COMMENTAIRES DES LECTEURS (61)
Afficher les 55 premiers commentaires...
Posté le 08 octobre 2017 à 23h02
taduarial a écrit
snickerz a écrit taduarial a écrit "vieux mobiles"? quel limite/date? Dépend du constructeur. Les gens s'en rendront compte le jour J.  oui, quid quand la 2G sera mutualisé par les 4 opérateurs en 1 seul

Pour l'instant, ce n'est pas à l'ordre du jour. C'est une idée émise par les opérateurs pour libérer un maximum de fréquence à refarmer mais rien n'est encore décidé et encore moins officiel. 

Si cela arrive, ce sera dans quelques années, et l'abandon du A5/1 aura été effective depuis longtemps. 

Posté le 08 octobre 2017 à 23h32

La liste des mobiles ce serait trop compliqué ? Ou bien la caractéristique qui fait que le téléphone est inexploitable sur le réseau, on cherche nous même. Parce qu'il n'y a pas que les utilisateurs détecté avec ceux téléphone, iil y a les téléphones de secours et les téléphones dans les tiroirs dont on peut avoir besoin en cas de soucis.

Du flou, du Orange quoi...

Premium

taduarial
Envoyer message
 
8601 points
Posté le 09 octobre 2017 à 22h07

on va pas s'en sortir je crois

Posté le 14 octobre 2017 à 17h13
Posté le 17 octobre 2017 à 18h49

Toujours pas d'information du côté de free mobile?

Sinon, pour Orange, ils font comment pour savoir quels mobiles possèdent leurs abonnés?

Ils envoient des mails aux abonnés concernés qui ont acheté leurs mobiles chez Orange? Dans ce cas, ça exclu ceux qui ont acheter leurs mobiles autre part. Ou alors, quand il se connecte au réseau, le mobile communique sa marque, son modèle à Orange?

Posté le 19 octobre 2017 à 16h32

Chaque mobile à un numéro IMEI unique.

Il me semble que le début de ce numéro permet de connaitre le fabricant et le modèle.

Avec ce numéro et le numéro de portable qui sont transmis au moment de la connexion, facile de trouver l'abonné.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).