Déploiement 4G en septembre : SFR et Bouygues explosent les compteurs, Free à la traîne

L’ANFR vient de publier les chiffres de déploiement des réseaux mobiles au 1er octobre 2017. A cette Au 1er octobre, 37 209 sites sont autorisés par l’ANFR, dont 32 815 en service, pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) tous opérateurs confondus. Au mois de septembre, les autorisations et mises en service de sites 4G ont poursuivi leur progression : les demandes d’autorisations des sites 4G avec 698 sites supplémentaires.

Durant le mois de septembre, c’est Bouygues Télécom et SFR qui ont été les plus actifs en termes de déploiement 4G avec respectivement 525 et 527 sites 4G supplémentaires. Orange suit avec 195 sites 4G déployés et enfin Free avec 160 nouveaux sites 4G.

Le bilan des sites 4G mis en service en métropole s’établit comme suit  :
 
  1. Bouygues Telecom (13 797 sites, + 525 en septembre) ;
  2. SFR (13 277 sites, + 527 en septembre) ; 
  3. Orange (12 935 sites, + 195 en septembre) ; 
  4. Free Mobile (8 920 sites, + 160 en septembre). 

Cliquer pour agrandir

Focus sur le déploiement 4G de Free

 
En septembre, Free Mobile n’a déployé que 160 sites 4G. L’opérateur a été plus actif concernant le déploiement des antennes 1800 MHz avec 255 antennes supplémentaires activées durant le mois de dernier (6 838 au total) et 332 supplémentaires autorisées. Free a continué le déploiement d’antennes 700MHz, avec 23  antennes supplémentaires qui ont été activées, pour un total de 870. C’est quasiment le seul opérateur à avoir déployé ces fréquences (Bouygues Télécom en a activé 11).
 
Le déploiement des fréquences 1800MHz et 700MHz permet de disposer de la 4G+ mais également d’étendre la couverture 4G car ce sont des fréquences plus basses que les 2,6GHz que déployait Free au lancement de la 4G.

Variation au cours du mois de septembre
 
Cliquer pour agrandir

Déploiement 3G  : Free Mobile a augmenté le rythme

Outre la 4G, Free continue le déploiement de sites 3G, avec 173 sites supplémentaires activés sur le mois de septembre, pour un total de 11 285 sites 3G activés. 
 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (43)
Afficher les 37 premiers commentaires...
Posté le 05 octobre 2017 à 19h11
franck823 a écrit
Force est de constater que le déficit est de 4000 antenne par rapport aux autres opérateurs soit non loin de 30% de moins Mais rassurons nous free couvre autant que les autres  moralité soit le autres sont des cons soit on y est ... A vos plumes ......

Ah bon, Free Mobile couvre autant que les autres? 91%en 3G vs 98-99% pour les autres, 85% en 4G vs 91-95% pour les autres, c’est pas ce qu’on peut dire couvrir autant.

Et comme les derniers %, c’est les plus durs à couvrir, le différentiel de 4000 sites n’est pas déconnant.


CH56
Envoyer message
 
3373 points
Posté le 05 octobre 2017 à 19h23
Sklllps a écrit
Skippy69 a écrit C'est ca l'avantage d'avoir déjà des pilones, y a juste à ajouter des équipements. Si c'était aussi simple que vous le dites, pourquoi les 11 285 pylones Free 3G ne sont pas en 4G ?

Bonjour

Dont 2441 sites 3G only déclarés à l'ANFR en zone blanche. Ces sites appartiennent aux autres opérateurs, Free les a ouverts après être entré dans l'accord et avoir pris un "Free leader" sur 234 sites, en cours de construction.

Free détient en propre environ 8900 sites à ce jour.

Si on fait la différence avec les 11285, on peut à peut près dire que tous les sites que Free détient en propre sont déjà en 4G.

Posté le 06 octobre 2017 à 11h20
CH56 a écrit
Freedor a écrit Bonjour CH56, Je pense que Free est en mode routine parce que l'échéance qui les intéresse vraiment, c'est la fin de l'itinérance et ils la préparent tranquillement. Il n'empêche que le réseau s'améliore bien, au-delà des chiffres. La 4G+ est plus que majoritaire sur l'ensemble des sites 4G et 80% des sites parisiens sont 3 CA. Je m'interroge plus pour ce qui est des innovations technologiques : 256 QAM, 4*4 MiMo, VoLTE... On peut penser que les incidents récents, du fait des régressions constatées, indiquent en effet un travail en cours sur les technos dans les sites existants. Le réseau a progressé en nombre de sites, mais il a souffert de dysfonctionnements ces derniers mois. Pour ce qui me concerne, le réseau Free tel qu'il était couvrait l'essentiel de mes besoins en début d'année. Il semble que ça revienne. En ce qui concerne les 100% en LTE 1800 /2600 4G+, ce sera chose faite dans 1 an. Dans ces conditions, je mettrai alors fin à ma 2eme SIM promo Sosh. Pour la VoLTE, je n'ai pas d'attente particulière, aucun opérateur ne la permet pour l'instant sur l'ensemble des smartphones. Je partage les avis au-dessus pour dire que ce sera d'actualité à la fin de l'itinérance, ce qui suppose de passer à 85% de couverture 3G en territoire non bridé c. à d. en réseau propre. Pour le 4x4 MiMo, pareil. Ça ne concernerait pas une majorité de smartphones. J'ose espérer qu'une fois les sujets techniques résolus, si le nombre de sites mensuels 4G déployés devient raisonnable, la fin d'itinérance pourrait survenir avec un an d'avance par rapport au contrat, soit fin 2019. Mais je doute que ce soit le but, j'imagine que le contrat comporte un fixe et un variable et que le fixe cours jusqu'à 2020.

Bonjour CH56,

Je ne comprends pas, Free a déjà plus de 90% de couverture 3G propre, pourquoi vous parlez de 85%?


CH56
Envoyer message
 
3373 points
Posté le 06 octobre 2017 à 13h31
Freedor a écrit
  Bonjour CH56, Je ne comprends pas, Free a déjà plus de 90% de couverture 3G propre, pourquoi vous parlez de 85%?

En territoire, selon la mesure de juillet, Free a 70% en propre et 83% en comptant l'itinérance 3G. En 2G, ils ont 97% soit Orange - 1%.

https://www.arcep.fr/index.php?id=13711

Si on imagine que pour aborder la VoLTE une fin d'itinérance 3G soit nécessaire, 85% c'est proche de Bouygues, et ça devrait suffire à de très rares exceptions près.

Par ailleurs, si la couverture de 48% du territoire en 4G suit le même chemin, vu que Free équipe tous les nouveaux sites, ils seront proches des 65% actuels de Orange et SFR. Que ce soit en 1800 ou en 700 peu importe, contrairement à un mythe répandu la portée théorique est la même, seule la pénétration indoor ou en terrain accidenté / boisé (donc le ressenti) est meilleur du fait de la fréquence plus basse. Dans ces conditions, la VoLTE présente un intérêt.

Mon message subliminal est qu'à mon avis l'itinérance 3G va continuer au moins 2 ans, voire 3, au rythme actuel de créations de nouveaux sites. Potentiellement, Free a des autorisations sur 3000 sites installables et activables ce qui leur ferait d'ici 18 mois atteindre peu ou prou le niveau actuel de SFR et Bouygues.

Posté le 07 octobre 2017 à 08h37

Personne ne semble l'avoir remarqué, mais il semblerait que Free commence à déployer le 700 MHz ailleurs qu'en région parisienne (1 antenne déclarée dans l'Aube, et une dans le Gers).

Posté le 07 octobre 2017 à 16h54
nicobilaine a écrit
Est-ce que c'est parce que Free à moins d'antennes 3g a convertir que les autres ? Quand on voit les difficultés pour ajouter de nouvelles antennes.

bien sur les autres font que des mise a jours d antenne sur des sites existant et rajoute quelques fois des antennes  free peut lui aussi faire des mise a  jours de pilonne mais rein a avoir avec les milliers de pilonnes des concurrent déjà en place .

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).