France Télévisions : La Société des Journalistes s’inquiète suite à la censure de « Vu » et demande des explications à la direction

 
Ce lundi, « Vu » le zapping quotidien de France Télévisions, emmené par Patrick Menais, transfuge de Canal+, n’a pas été diffusé sur les antennes de France 2 et Franceinfo. La raison a été dévoilée par « les inrockuptibles » qui parle de censure. La direction de France 2 n’aurait pas apprécié de voir diffuser dans « Vu », et donc sur son antenne, des critiques de son émission « On n’est pas couché » suite à l’altercation entre la chroniqueuse Christine Angot et l’élue écologiste Sandrine Rousseau.
 
Cet après midi, la Société de Journalistes de Francerinfo et de France 2 a publié un communiqué dans lequel à la direction du groupe « de s’expliquer en détail sur cette programmation ». La SDJ déclaré qu’il "serait regrettable que le service public remette en cause la liberté de ton dont devait bénéficier cette émission présentée par France 2 comme ‘un regard impertinent et libre sur le monde de l’image ‘. Il s’agirait là d’un très mauvais signal, susceptible d’écorner la crédibilité de l’ensemble des rédactions de France Télévisions aux yeux du public" ; Et la SDJ de rappeler que le Zapping, version Canal+, n’a jamais été censuré par le passé.
 

 

Publié le 04 octobre 2017 à 16h27 par La Rédaction
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (15)
Posté le 04 octobre 2017 à 16h34

c'est les même qui ont censuré le zapping qui font la leçon à Bolloré  


msg
Envoyer message
 
2141 points
Posté le 04 octobre 2017 à 17h28

De plus en plus agressifs les deux pitbulls au Père Ruquier !

Posté le 04 octobre 2017 à 17h30

à la base, Angot avait raison, on ne peut pas "former les gens à etre compatissant", c'est idiot...mais sa manière, ça, c'est autre chose, elle n'est pas bonne.

Posté le 04 octobre 2017 à 18h31

Je suis un fan de "on n'est pas couché"  mais ce qu'ont fait Christine Angot et Yann  Moix, c'est dégueulasse ! Je ne sais pas si je vais continuer à regarder cette émission... 

Posté le 04 octobre 2017 à 20h05

Regarder cet extrait provoque gêne et dégoût.

Ces chroniqueurs ne reculent devant rien pour se mettre en avant et écraser les "invités" (si on peut les appeler ainsi quand on voit comment ils sont traités parfois).

Posté le 04 octobre 2017 à 21h12
DG33600 a écrit
Regarder cet extrait provoque gêne et dégoût. Ces chroniqueurs ne reculent devant rien pour se mettre en avant et écraser les "invités" (si on peut les appeler ainsi quand on voit comment ils sont traités parfois).

On peut d'ailleurs s’étonner à quel point ces invités ont besoin de pub pour accepter d'aller se faire humilier dans ce genre d'émission chaque semaine.....
D'un autre côté, plus perfidement, sans ce clash, les gens qui ne regardent pas cette émission (dont je fais partie) n'auraient pas eu connaissance de la parution de ce bouquin.
Alors, tout compte fait, oui...ok pour se faire humilier si ça me fait de la pub!

Pitoyable!

Posté le 04 octobre 2017 à 21h33

Vù, quel nom pourri pour cette copie assez nulle du Zapping.

Posté le 04 octobre 2017 à 21h52

Il faut virer Angot a chaque fois il y a un clashet ce nest pas d'aujourd'hui. Elle est asocial cette femme 

Posté le 04 octobre 2017 à 22h05

Le service public a bien changé, depuis qu'il est passé de Pflimlin à Ernotte. On court vers la TV-poubelle à grands pas...

Posté le 05 octobre 2017 à 09h45

Comment dire... 

Le sujet est épineux car les deux protagoniestes sont concernés par le sujet

l'invité pour attouchement

la chroniqueuse pour viol avec circonstances aggravantes (inceste)

Les deux sont inacceptables et vous laisse les nerfs à vifs. mais pour Christine Angot ,Elle a peut être interprété la chose comme l'hôpital qui se fout de la ... Elle connait le sujet personnellement, d'où son intransigeance.

Comment évoquer deux traumatismes, doit'on en parler dans ce genre d'émission. Mais si personne n'en parle à la télé ce n'est pas la solution non plus.

Posté le 05 octobre 2017 à 10h06
Rémy a écrit
Le service public a bien changé, depuis qu'il est passé de Pflimlin à Ernotte. On court vers la TV-poubelle à grands pas...

quand il y avait les 2 guignols de service (zemmour et naulleau), c etait pas bien glorieux non plus hein... 


J-Loo
Envoyer message
 
4230 points
Posté le 05 octobre 2017 à 10h27
barthoum a écrit
Comment dire...  Le sujet est épineux car les deux protagoniestes sont concernés par le sujet l'invité pour attouchement la chroniqueuse pour viol avec circonstances aggravantes (inceste) Les deux sont inacceptables et vous laisse les nerfs à vifs. mais pour Christine Angot ,Elle a peut être interprété la chose comme l'hôpital qui se fout de la ... Elle connait le sujet personnellement, d'où son intransigeance. Comment évoquer deux traumatismes, doit'on en parler dans ce genre d'émission. Mais si personne n'en parle à la télé ce n'est pas la solution non plus.

Absolument. Et ceux qui ont du mal à comprendre devraient lire Il ne faut pas condamner Christine Angot pour les larmes de Sandrine Rousseau, article de Claude Askolovitch paru sur Slate.

Posté le 05 octobre 2017 à 11h07

Pour cracher sur Free, France 2 ne se gêne pas, et raconte n'importe quoi pour faire de l'audience. Mais par contre, cette chaîne n'accepte pas les critiques, ça en dit long sur la mentalité de cette chaîne.

Posté le 05 octobre 2017 à 13h31
J-Loo a écrit
barthoum a écrit Comment dire...  Le sujet est épineux car les deux protagoniestes sont concernés par le sujet l'invité pour attouchement la chroniqueuse pour viol avec circonstances aggravantes (inceste) Les deux sont inacceptables et vous laisse les nerfs à vifs. mais pour Christine Angot ,Elle a peut être interprété la chose comme l'hôpital qui se fout de la ... Elle connait le sujet personnellement, d'où son intransigeance. Comment évoquer deux traumatismes, doit'on en parler dans ce genre d'émission. Mais si personne n'en parle à la télé ce n'est pas la solution non plus.
Absolument. Et ceux qui ont du mal à comprendre devraient lire Il ne faut pas condamner Christine Angot pour les larmes de Sandrine Rousseau, article de Claude Askolovitch paru sur Slate.

Je lirai l'article de Claude Askolovitch pour me forger une opinion. Tout en gardant à l'esprit que souvent, les chroniqueurs ou journalistes dépassent leurs prérogatives pour défendre un ami ou une corporation.

Premium

taduarial
Envoyer message
 
8960 points
Posté le 08 octobre 2017 à 19h31

frown

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).