Google échappe au fisc une première fois, l’Etat fait appel de la décision

Le tribunal administratif de Paris a tranché, il a annulé le redressement fiscal de Google, en le jugeant illégal. La somme demandée par le fisc français est de 1,115 milliard d’euros. Un appel va suivre.

L’histoire remonte à 2011 et à une saisie dans les locaux de Google à Paris. Les documents récupérés avaient permis de lancer une procédure de redressement fiscal pour les années 2009 et 2010 ainsi que sur la TVA sur une période plus large de 2005 à 2010.

Google, par un procédé d’optimisation fiscale, déclare un chiffre d’affaire très en deçà des estimations réelles. Par exemple en 2015 il a déclaré 249 millions d’euros de chiffre d’affaires alors que le syndicat des régies Internet estimait à 1,75 milliard les recettes d’Adwords. L’astuce est connu de tous Google facture son chiffre d’affaire français depuis l’Irlande.

Comme toute décision prise pour le marché français devait être validée par l’entité irlandaise de la firme, le tribunal administratif a conclu à l’absence d’un “établissement stable” en France pour Google. Sur le plan juridique l’établissement stable” est ce qui permet de définir une entité économique autonome et donc déclencher le paiement des taxes réclamées par le redressement à savoir, impôts sur les sociétés, TVA, taxe professionnelle, retenue à la source et cotisation sur la valeur des entreprises. Sans établissement stable, pas de perception donc annulation du redressement fiscal.

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des comptes publics, avait précisé par communiqué que “ces jugements [allaient] faire l’objet d’une analyse approfondie au regard de la juste imposition, en France, de l’économie numérique”. En réponse à une question du député de la France Insoumise, François Ruffin sur la lutte contre la fraude fiscale, le ministre a déclaré "Nous allons faire appel de ce jugement afin de préserver les intérêts de l’Etat".

COMMENTAIRES DES LECTEURS (8)
Posté le 14 juillet 2017 à 09h59

Et nous, on se fait taper dessus pour un oui, pour un non...


garm
Envoyer message
 
355 points
Posté le 14 juillet 2017 à 11h03

J'aime beaucoup les "estimations réelles", c'est une expression qui me parle et qui doit parler aux juges...

Non sérieusement, quand on se base sur du droit d'il y a 100 ans (pré informatique) pour juger des cas d'optimisations fiscales en 2017, faut pas s'étonner d'avoir des décisions de justice absurdes.


reno69
Envoyer message
 
18713 points
Posté le 14 juillet 2017 à 12h17

  Bonjour, les multinationales comme Google ont les moyens de s'offrir les services de comptables réputés et des meilleurs juristes au monde pour les aider à utiliser toutes les failles, contourner les lois d'un pays par de nombreuses astuces, pour payer le moins possible de taxes et d'impôts.

  Suivant que vous soyez puissant ou misérable .... c'est toujours vrai !!!

wink

Posté le 14 juillet 2017 à 12h23
garm a écrit
J'aime beaucoup les "estimations réelles", c'est une expression qui me parle et qui doit parler aux juges... Non sérieusement, quand on se base sur du droit d'il y a 100 ans (pré informatique) pour juger des cas d'optimisations fiscales en 2017, faut pas s'étonner d'avoir des décisions de justice absurdes.

Surtout pour les cas des entreprises virtuelles avec les serveurs dans tel pays & les bureaux dans tel pays...

Posté le 14 juillet 2017 à 14h42

Surement des juges "indépendants" qui vont pouvoir se payer d’excellentes vacances

Posté le 15 juillet 2017 à 12h47

au Farwest, les américains sont toujours les plus forts

Posté le 15 juillet 2017 à 12h48

au Farwest, les américains sont toujours les plus forts

Posté le 18 juillet 2017 à 11h54
taduarial a écrit
au Farwest, les américains sont toujours les plus forts

Surtout que l'Est est toujours brillant et l'Ouest terne...

Ach!lle

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).