Fibre : pour Orange la demande de régulation émanant de Free et Bouygues Telecom n’est qu’une tentative de pression sur l’Arcep

Free et Bouygues Telecom essayeraient-ils de brouiller les pistes ?

Comme nous vous le rapportions il y a deux jours, l’opérateur de Xaviel Niel et de Martin Bouygues ont envoyé un courrier le le 30 juin à Matignon et à l’Arcep demandant une régulation d’Orange dans la fibre afin d’encadrer sa dominance du marché. Ces derniers s’estimant défavorisés face à l’opérateur historique qui « s’est réservé l’usage de ses conduites enterrées pour déployer sa seule fibre optique et prendre une avance considérable dans les grandes villes ». Les Echos qui ont eu vent de ce document ont également relaté concernant les villes de tailles moyennes que Free et Bouygues Telecom militent pour « un nouveau cycle de discussions » et une « répartition plus équilibrée» dans ces zones dans lesquelles Orange a le monopole.

D’après La Tribune, un porte-parole de l’opérateur historique a commenté l’offensive de Free et Bouygues Telecom martelant que « c’est la lettre de gens qui n’ont pas investi et se trouvent aujourd’hui en retard ». L’envoi de ce document arrive d’ailleurs pile au moment où l’Arcep parachève ses propositions au sujet de la régulation sur le fixe. Ce n’est pas une coïncidence pour Orange qui estime qu’il s’agit « d’une tentative de pression sur l’Arcep qui n’est pas en train d’aller aussi loin dans la régulation que ces concurrents le voudraient, ce qui sera un échec de leur lobbying. »

Alors que l’opérateur historique compte plus de 65% de parts de marché dans la fibre, l’Arcep lui avait demandé plus de concurrence en janvier dernier, souhaitant renforcer la régulation de ce dernier. Free avait aussi donné son avis, et accusait Orange de freiner le déploiement de la fibre, suivant le sens des déclarations de l’Arcep. Stéphane Richard, PDG d’Orange, avait ensuite interpellé Sébastien Soriano, en postant un tweet : "la France en retard sur le THD, il faut donc s’attaquer à Orange, seul opérateur qui investit massivement. Cherchez l’erreur." Ce dernier avait ensuite calmé le jeu estimant que « Aujourd’hui, la situation est simple : Orange investit beaucoup, mais ils nous disent être à la limite de ce qu’ils peuvent faire. Il ne s’agit certainement pas de sanctionner cet investissement, mais de trouver des relais, des compléments à cet effort. Et ceux-ci viendront des autres opérateurs".

COMMENTAIRES DES LECTEURS (31)
Afficher les 25 premiers commentaires...
Posté le 05 juillet 2017 à 16h59
nonmaishallo a écrit
christophedlr a écrit nonmaishallo a écrit christophedlr a écrit Que les autres opérateurs aient pris du retard OK, mais qu'orange bloque les accès aux fourreaux et ce même après s'être fait taper sur les doigts par l'ARCEP et l'autorité de la concurrence, c'est inadmissible. rien que les zone AMII il suffisait de cofinancer plus ( quitte à emprunter ) + se raccorder sur les rip => les fourreaux c'est l'excuse facile pour masquer d'autre difficultés ( erreur de choix technique comme la fibre "double" beaucoup trop chère de free, les pb de partage d'adresse ip en ZMD ...) 1) Je te signale qu'à l'époque pas de zones AMII2) Pas de RIP à l'époque3) Free a été le premier à cofinancer avec Orange4) Le choix de ne pas s'endetter plus est tout a l'honneur des opérateurs et au contraire un signe de bonne gestion de l'entreprise5) Niveau raccord sur les RIP, pour l'instant seul Free a, à ma connaissance passé un accord pour arriver sur les RIP. depuis quand Orange fibre t'il vraiment ? depuis le plan THD ! c'est a ce moment que l'etat a demandé aux FAI de se manifester pour participer au déploiement et c'est là que les autres ont fait à moitié l'autruche ... voilà. Et quand une boite bien gérée n'investit pas au bon moment quitte a s'endetter elle perd la main ... Orange a pris le risque de se lancer alors que comme déjà dit, les clients n'étaient pas tellement demandeur, de faire la pub, de creer le marché.  Maintenant que cela commence à être vendeur, on change d'avis ?

Renseigne toi, tu apprendras que bien avant le plan THD, Free avait déjà des accords de co-financement avec Orange. tiens cadeau :

http://www.universfreebox.com/article/14647/Free-et-Orange-signent-un-accord-de-cofinancement-pour-deployer-des-reseaux-FTTH-en-dehors-des-zones-tres-denses

Ca date de 2011, à cette époque seule deux étaient positionnés sur le FTTH : Orange et SFR, Free avait démarrer mais calé en route sur son P2P.

Si on cherche plus (pas le temps là je suis au boulot, on verra une fois rentré à la maison), on s'aperçoit que déjà quand il y a eu cet accord, Orange posait des problèmes d'accès aux fourreaux alors que Free co-finance donc fait une partie du déploiement. Légalement d'ailleurs, un opérateur qui co-finance, est en partie propriétaire ; ce qui est logique, si demain avec ton voisin vous achetez une pompe commune et que vous êtes deux à payer, vous avez co-financer la pompe, donc vous êtes tout deux propriétaire au sens légal.

La sur le plan pratique, c'est Orange qui déploie, qui garde la propriété mais ceux qui ont co-financés ont accès aux fourreaux (je sais pas si ça veut dire que les autres ont le droit d'y accéder aussi ou si c'est mort sur ce plan là), donc pas de partage de la propriété des fourreaux ; pourtant sur un point de vue strictement juridique, les deux ont payés et en ont donc la propriété.

Comme quand tu as deux personnes qui sont propriétaires d'un logement parce qu'ils ont payés à deux (ou reçus chacun une part lors d'un héritage), ils sont deux propriétaires (propriété en indivision) sur un plan légal.

Je précise que je compte pas les "dons" ou "emprunt" pour que l'autre achète, je parle bien de l'achat/financement commun.

Posté le 05 juillet 2017 à 17h20
christophedlr a écrit
...
 Renseigne toi, tu apprendras que bien avant le plan THD, Free avait déjà des accords de co-financement avec Orange. tiens cadeau : http://www.universfreebox.com/article/14647/Free-et-Orange-signent-un-accord-de-cofinancement-pour-deployer-des-reseaux-FTTH-en-dehors-des-zones-tres-denses Ca date de 2011, à cette époque seule deux étaient positionnés sur le FTTH : Orange et SFR, Free avait démarrer mais calé en route sur son P2P. Si on cherche plus (pas le temps là je suis au boulot, on verra une fois rentré à la maison), on s'aperçoit que déjà quand il y a eu cet accord, Orange posait des problèmes d'accès aux fourreaux alors que Free co-finance donc fait une partie du déploiement. Légalement d'ailleurs, un opérateur qui co-finance, est en partie propriétaire ; ce qui est logique, si demain avec ton voisin vous achetez une pompe commune et que vous êtes deux à payer, vous avez co-financer la pompe, donc vous êtes tout deux propriétaire au sens légal. La sur le plan pratique, c'est Orange qui déploie, qui garde la propriété mais ceux qui ont co-financés ont accès aux fourreaux (je sais pas si ça veut dire que les autres ont le droit d'y accéder aussi ou si c'est mort sur ce plan là), donc pas de partage de la propriété des fourreaux ; pourtant sur un point de vue strictement juridique, les deux ont payés et en ont donc la propriété. Comme quand tu as deux personnes qui sont propriétaires d'un logement parce qu'ils ont payés à deux (ou reçus chacun une part lors d'un héritage), ils sont deux propriétaires (propriété en indivision) sur un plan légal. Je précise que je compte pas les "dons" ou "emprunt" pour que l'autre achète, je parle bien de l'achat/financement commun.

Comme souvent tu melange tout 

Le cofinancementn'a aucun rapport avec l'acces aux fourreau , c'est l'acces a la fibre etre le point de mutualisation et le PTO.

Et le cofinancementn'est pas une copropriete mais plutot un droits de jouissance  pour une duree de 20 ans 

Posté le 05 juillet 2017 à 17h30
Héphaïstos a écrit
christophedlr a écrit ...  Renseigne toi, tu apprendras que bien avant le plan THD, Free avait déjà des accords de co-financement avec Orange. tiens cadeau : http://www.universfreebox.com/article/14647/Free-et-Orange-signent-un-accord-de-cofinancement-pour-deployer-des-reseaux-FTTH-en-dehors-des-zones-tres-denses Ca date de 2011, à cette époque seule deux étaient positionnés sur le FTTH : Orange et SFR, Free avait démarrer mais calé en route sur son P2P. Si on cherche plus (pas le temps là je suis au boulot, on verra une fois rentré à la maison), on s'aperçoit que déjà quand il y a eu cet accord, Orange posait des problèmes d'accès aux fourreaux alors que Free co-finance donc fait une partie du déploiement. Légalement d'ailleurs, un opérateur qui co-finance, est en partie propriétaire ; ce qui est logique, si demain avec ton voisin vous achetez une pompe commune et que vous êtes deux à payer, vous avez co-financer la pompe, donc vous êtes tout deux propriétaire au sens légal. La sur le plan pratique, c'est Orange qui déploie, qui garde la propriété mais ceux qui ont co-financés ont accès aux fourreaux (je sais pas si ça veut dire que les autres ont le droit d'y accéder aussi ou si c'est mort sur ce plan là), donc pas de partage de la propriété des fourreaux ; pourtant sur un point de vue strictement juridique, les deux ont payés et en ont donc la propriété. Comme quand tu as deux personnes qui sont propriétaires d'un logement parce qu'ils ont payés à deux (ou reçus chacun une part lors d'un héritage), ils sont deux propriétaires (propriété en indivision) sur un plan légal. Je précise que je compte pas les "dons" ou "emprunt" pour que l'autre achète, je parle bien de l'achat/financement commun. Comme souvent tu melange tout  Le cofinancementn'a aucun rapport avec l'acces aux fourreau , c'est l'acces a la fibre etre le point de mutualisation et le PTO. Et le cofinancementn'est pas une copropriete mais plutot un droits de jouissance  pour une duree de 20 ans 

Je n'ai rien confondus puisque d'une part j'ai posé la question de l'accès aux fourreaux pour un opérateur qui n'a pas co-financé, et ensuite j'ai bien précisé que dans le cas qui nous occupe, Orange garde bien  la propriété des fourreaux.

J'ai donné des exemples pour expliquer certaines choses, mais tu lis de travers encore une fois pour arranger à ta sauce.

Posté le 05 juillet 2017 à 18h42

Orange vendu par Micron, on entendra p-ê moins de conneries Orange du style "free n'investit pas".

Posté le 05 juillet 2017 à 19h46
apollyon a écrit
Orange vendu par Micron, on entendra p-ê moins de conneries Orange du style "free n'investit pas".

Free a beaucoup fanfaronné avec ses ambitions délirantes dès les années 2006 avec la fibre pour tout le monde.

Free a joué à la cigale

Orange a fait profil bas et est passé à l'action.

Orange a joué à la fourmi.

Free avec la fibre, c'est comme les frites McCain, c'est ceux qui en parlent le plus, qui en mangent le moins.

Qu'ils assument au lieu de pleurer.

Posté le 05 juillet 2017 à 21h00
Héphaïstos a écrit
Comme souvent tu melange tout  Le cofinancementn'a aucun rapport avec l'acces aux fourreau , c'est l'acces a la fibre etre le point de mutualisation et le PTO. Et le cofinancementn'est pas une copropriete mais plutot un droits de jouissance  pour une duree de 20 ans 

Tout comme les fréquences, que les opérateurs achètent à l'Etat......

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).