SFR en passe de perdre un appel d’offre sur le plus gros RIP de France sort son dernier argument et il est plutôt curieux

 

C’est un appel d’offre particulier puisqu’il s’agit du RIP (réseau d’initiative publique) le plus grand de France pour un coût estimé à 1,3 milliard d’euros. En ballotage défavorable face à NGE-Altitude Telecom, SFR se fend d’une lettre au président de la région sur fond de chantage et de menace de déploiement de son propre réseau en parallèle s’il ne décroche pas le marché.

L’appel d’offre avait été lancé le 22 décembre pour obtenir une délégation de service public et déployer l’internet très haut débit dans la région. Il s’agit de couvrir près de 930 000 prises sur 7 départements ce qui en fait le plus gros RIP de France. Sur les 10 départements qui constituent la région Grand Est seules trois villes sont très bien desservies (Nancy, Metz et Strasbourg). L’alsace le Bas-Rhin et le Haut-Rhin et la Moselle sont déjà engagés dans le plan THD. Orange a déjà investi sur 263 communes là où le Grand Est en compte 5000. Les “zones blanches” de la région sont donc nombreuses en dehors des trois villes précédemment citées, les débits sont très en deçà de 30 mégabits/seconde, parfois même en dessous de 3 mégabits/seconde.

Au premier tour Orange et Axione ont été éliminés, reste SFR Collectivités et NGE-Altitude Telecom. La dernière étape de cette procédure se jouera le 13 juillet en commission permanente. Seulement voilà, le ballotage est défavorable pour SFR et NGE devrait le remporter, ce qui n’est pas du tout du goût du groupe de Patrick Drahi. Les Echos qui se sont procurés la lettre envoyée par le groupe de Patrick Drahi par la voix de son président Michel Combes au président de la région Grand Est, rapportent des méthodes peu orthodoxes.

L’obtention de ce marché était très importante pour SFR, pour preuve Patrick Drahi s’était déplacé en personne pour présenter leur offre. Dans ce courrier SFR remet en cause la procédure de sélection en mettant en lumière le manque d’ “objectivité et de neutralité” sans donner plus de précision. Dans la suite de cette lettre, SFR menace même ouvertement, dans l’éventualité où ils n’obtiendraient pas le marché pour construire un réseau en bénéficiant de subventions publiques, de développer leur propre réseau en parallèle de celui financé grâce aux fonds publics. “Si notre offre n’était pas retenue, nous vous informons que le groupe SFR ne sera pas client de votre éventuel réseau, et entreprendra dans les prochains jours des déploiements FTTH (fibre jusqu’à l’abonné, NDLR) sur fonds propres pour couvrir l’intégralité du territoire concerné d’ici à la fin 2020.”


De plus, dans cette lettre le groupe se targue d’avoir, dans cette initiative particulièrement détonnante, le soutien d’Orange et du Crédit Mutuel. Orange s’est empressé de démentir tout soutien.

De son côté, Philippe Richert, président de la région Grand Est, ne s’est pas laissé faire. Dans la réponse à la lettre du groupe de Patrick Drahi que les Echos se sont également procurée il affirme ne pas envisager de donner suite à leur courrier en précisant que les propos tenus peuvent tomber sous le coup de la loi en application de l’article 433-3 du code pénal comme “intimidation à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique”.

Publié le 03 juillet 2017 à 15h24 par Tristan Peyrotty
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (31)
Afficher les 25 premiers commentaires...
Posté le 04 juillet 2017 à 07h23

De toute façon ces RIP peu rentables finiront par être revendu un par un pour une bouchée de pain par Altice comme ce fut le cas avec le réseau câble en son temps. lol

Posté le 04 juillet 2017 à 07h29

Patience Patrick. Attends le bon moment pour racheter ces RIP. Ils finiront par être bradé au plus offrant pour que dalle car pas rentable. 

Posté le 04 juillet 2017 à 09h10
jeronimo69 a écrit
osmoze30 a écrit jeronimo69 a écrit osmoze30 a écrit Qu'ils choisisses un autre opérateur et que SFR développe son propre réseau. Comme ça au moins ça fera des dépenses publics pour rien car les clients n'iront jamais sur un opérateur tout pourri comme knet. A choisir je prend knet sans hésitation... Tu ne dois pas bien connaître ces opérateurs alternatifs et la piètre qualité de leur service client. Ils arrivent à faire pire que SFR. ^^ Chacun ses convictions. Moi je peux dire que le SFR de Drahi ne verra jamais un centime de ma poche et cet article ne fait que me conforter dans cette idée. Cette boite ne respecte rien ni personne et ils s’attendent à ce qu’on leur déroule le tapis rouge. D’ailleurs vouloir mettre en opposition SFR à Knet est une vision biaisé des choses, car à terme tout les opérateurs seront présent sur les RIP.

À terme, mais ce n'est pas le cas aujourd'hui. Et aujourd'hui entre ces petits opérateurs et n'importe quel opérateur national, il n'y a pas photo. Ces opérateurs t'apportent internet, pas plus. Si tu veux un petit peu de services comme des chaînes télé par la box par exemple, c'est mort. 

Posté le 04 juillet 2017 à 20h22
osmoze30 a écrit
jeronimo69 a écrit osmoze30 a écrit jeronimo69 a écrit osmoze30 a écrit Qu'ils choisisses un autre opérateur et que SFR développe son propre réseau. Comme ça au moins ça fera des dépenses publics pour rien car les clients n'iront jamais sur un opérateur tout pourri comme knet. A choisir je prend knet sans hésitation... Tu ne dois pas bien connaître ces opérateurs alternatifs et la piètre qualité de leur service client. Ils arrivent à faire pire que SFR. ^^ Chacun ses convictions. Moi je peux dire que le SFR de Drahi ne verra jamais un centime de ma poche et cet article ne fait que me conforter dans cette idée. Cette boite ne respecte rien ni personne et ils s’attendent à ce qu’on leur déroule le tapis rouge. D’ailleurs vouloir mettre en opposition SFR à Knet est une vision biaisé des choses, car à terme tout les opérateurs seront présent sur les RIP. À terme, mais ce n'est pas le cas aujourd'hui. Et aujourd'hui entre ces petits opérateurs et n'importe quel opérateur national, il n'y a pas photo. Ces opérateurs t'apportent internet, pas plus. Si tu veux un petit peu de services comme des chaînes télé par la box par exemple, c'est mort. 

C’est marrant sur le site de Knet il y a bien des offres pour du triple play...

Posté le 04 juillet 2017 à 21h06
jeronimo69 a écrit
osmoze30 a écrit jeronimo69 a écrit osmoze30 a écrit jeronimo69 a écrit osmoze30 a écrit Qu'ils choisisses un autre opérateur et que SFR développe son propre réseau. Comme ça au moins ça fera des dépenses publics pour rien car les clients n'iront jamais sur un opérateur tout pourri comme knet. A choisir je prend knet sans hésitation... Tu ne dois pas bien connaître ces opérateurs alternatifs et la piètre qualité de leur service client. Ils arrivent à faire pire que SFR. ^^ Chacun ses convictions. Moi je peux dire que le SFR de Drahi ne verra jamais un centime de ma poche et cet article ne fait que me conforter dans cette idée. Cette boite ne respecte rien ni personne et ils s’attendent à ce qu’on leur déroule le tapis rouge. D’ailleurs vouloir mettre en opposition SFR à Knet est une vision biaisé des choses, car à terme tout les opérateurs seront présent sur les RIP. À terme, mais ce n'est pas le cas aujourd'hui. Et aujourd'hui entre ces petits opérateurs et n'importe quel opérateur national, il n'y a pas photo. Ces opérateurs t'apportent internet, pas plus. Si tu veux un petit peu de services comme des chaînes télé par la box par exemple, c'est mort.  C’est marrant sur le site de Knet il y a bien des offres pour du triple play...

Mdr.

Va plutôt voir ce que c'est avant de parler. ;) 

Posté le 05 juillet 2017 à 05h50
osmoze30 a écrit
. Mdr. Va plutôt voir ce que c'est avant de parler. ;) 

Un conseil que tu peux suivre, ça t’évitera de dire des contres vérités.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).