Investissements records des opérateurs en 2016 (ARCEP)

L’ARCEP relève également dans son observatoire annuel des télécoms une augmentation massive des investissements des opérateurs hors achats de fréquences en 2016.

Par rapport à 2015, le montant des investissements croit à un rythme supérieur à 10% en 2016 (+13,4%). Il s’élève à 8,9 milliards d’euros et est lié principalement au déploiement des réseaux à très haut débit fixes et mobiles. En effet ces derniers représentent 34% des montants totaux investis au cours de l’année 2016 soit 3,0 milliards d’euros, en croissance de 25,1% en un an.

Pour rappel en 2015 les dépenses d’investissements hors achats de fréquences avaient alors atteint un niveau inégalé par rapport aux 10 années précédentes, avec 7,8 milliards d’euros investis (+800 millions d’euros en un an).

De manière générale plus d’1,5 milliard d’euros ont été investis dans les boucles locales à très haut débit (toutes technologies confondues).Ces investissements ont contribué à plus de 50% de l’accroissement total de l’investissement lié à l’activité fixe. Les boucles locales fixe et mobile représentent un tiers des 8,9 milliards investis l’année dernière.

 

 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (15)
Posté le 19 mai 2017 à 13h07

La baisse des tarifs ne permettra plus d'investir dans les réseaux...

2012.

Posté le 19 mai 2017 à 14h07
johann973 a écrit
La baisse des tarifs ne permettra plus d'investir dans les réseaux... 2012.

+1

 

 

Posté le 19 mai 2017 à 14h17
johann973 a écrit
La baisse des tarifs ne permettra plus d'investir dans les réseaux... 2012.

Cela dit faut pas mentir non plus, ce maintient, que dis-je cette augmentation de l'investissement ne sait cependant pas fait sans douleur, chez BT c'est plus de 1200 emplois qui ont été supprimés, par deux plans de départs volontaires et un plan de licenciement qu'ils n'ont pas eu à déployer (mais qui était l'étape d'après si besoin est) ; de son côté SFR, après son rachat, se sont des centaines d'employés dont beaucoup de cadre qui ont été poussés vers la sortie et une oppression omniprésente au sein des équipes de l'opérateur et le sous-traitant Téléperformance (basé à Montpellier d'ailleurs), sous-traitant qui je rappel risque la fermeture l'année prochaine si SFR continue de vouloir délocaliser la hotline.

Par contre de son côté, Free ne cesse de recruter ce qui contrebalance un peu, mais cela n'enlève pas que son arrivé sur ce secteur, a provoqué des pertes d'emplois malgré tout et c'est ce qui me peine.

Posté le 19 mai 2017 à 14h41
johann973 a écrit
La baisse des tarifs ne permettra plus d'investir dans les réseaux... 2012.

On peut dire que l'investissement a enfin repris, après un grand vide. Effectivement comme l'indique  Christophedlr ´ cela a coûté des centaines d'emplois et La France se retrouve aujourd'hui loin, très loin dans les classements de performance des infrastructures. Alors oui on à les tarifs les plus bas, mais certainement pas les meilleurs réseaux. 

Posté le 19 mai 2017 à 14h53

On a surtout le meilleur réseau par rapport au prix que l'on paye.

Oui, il y a eu des pertes d'emplois chez la concurrence qui avait le confort d'être en sur-effectif vu les tarifs très élevés. Payons 2 fois + cher notre pain, et nous verrons plus de boulangeries ouvertes tard dans la nuit, donc avec du personnel supplémentaire.

Posté le 19 mai 2017 à 15h43
johann973 a écrit
La baisse des tarifs ne permettra plus d'investir dans les réseaux... 2012.

Bien vu les opérateurs vivaient juste bien au dessus de leurs moyens et reversaient d'énormes dividendes. 

Posté le 19 mai 2017 à 15h48
NiPenseMemePas a écrit
On a surtout le meilleur réseau par rapport au prix que l'on paye. Oui, il y a eu des pertes d'emplois chez la concurrence qui avait le confort d'être en sur-effectif vu les tarifs très élevés. Payons 2 fois + cher notre pain, et nous verrons plus de boulangeries ouvertes tard dans la nuit, donc avec du personnel supplémentaire.

Tout à fait et d'ailleurs on est loin d'être des mal lotis en France sur le réseau mobile, on est surtout à la traîne sur le fixe.

Posté le 19 mai 2017 à 18h20
NiPenseMemePas a écrit
On a surtout le meilleur réseau par rapport au prix que l'on paye. Oui, il y a eu des pertes d'emplois chez la concurrence qui avait le confort d'être en sur-effectif vu les tarifs très élevés. Payons 2 fois + cher notre pain, et nous verrons plus de boulangeries ouvertes tard dans la nuit, donc avec du personnel supplémentaire.

En augmentant de 20% (TVA actuelle) le smic, tout le monde y gagnerais un peu.

Tout est fait pour nous laisser dans un état végétatif.

Les gens pour la grande majorité, ne sont ni riches, ni pauvres, ils survivent avec ce qu'ils ont pendant que d'autres se goinffrent sur leurs dos en les regardants de haut et en leurs faisants des leçons de morale.

Bon, ce n'est pas l'endroit j'en convien mais il est bien de le rappeler pour la prise de conscience cool


reno69
Envoyer message
 
18257 points
Posté le 19 mai 2017 à 18h58
johann973 a écrit
La baisse des tarifs ne permettra plus d'investir dans les réseaux... 2012.

  Bonjour, merci johann973 de l'avoir rappelé en effet (+1 pt)

wink


reno69
Envoyer message
 
18257 points
Posté le 19 mai 2017 à 19h15
christophedlr a écrit
johann973 a écrit La baisse des tarifs ne permettra plus d'investir dans les réseaux... 2012. Cela dit faut pas mentir non plus, ce maintient, que dis-je cette augmentation de l'investissement ne sait cependant pas fait sans douleur, chez BT c'est plus de 1200 emplois qui ont été supprimés, par deux plans de départs volontaires et un plan de licenciement qu'ils n'ont pas eu à déployer (mais qui était l'étape d'après si besoin est) ; de son côté SFR, après son rachat, se sont des centaines d'employés dont beaucoup de cadre qui ont été poussés vers la sortie et une oppression omniprésente au sein des équipes de l'opérateur et le sous-traitant Téléperformance (basé à Montpellier d'ailleurs), sous-traitant qui je rappel risque la fermeture l'année prochaine si SFR continue de vouloir délocaliser la hotline. Par contre de son côté, Free ne cesse de recruter ce qui contrebalance un peu, mais cela n'enlève pas que son arrivé sur ce secteur, a provoqué des pertes d'emplois malgré tout et c'est ce qui me peine.

  Bonjour, christophedlr il faut quand même rappeler que Free à été autorisé comme concurrent par ce que justement les 3 opérateurs ne jouaient pas le jeux de la concurrence et ont été condamnés pour entente, certes Free par son modèle économique différent et ses prix bas, a contraint les autres opérateurs à revoir leur modèle économique et de supprimer certaines pratiques couteuses, mais cela à permis d'assainir ces entreprises et de les rendre plus compétitives par rapport à la concurrence mondiale, après que les entreprises aient choisies de licencier c'est leur choix et beaucoup d'autres entreprises font la même chose sans pourtant être parfois déficitaires (délocalisations etc), les entreprises font de plus en plus de pression sur la main d’œuvre pour gagner plus, mais à terme c'est la mort de l'entreprise sauf à tout automatiser !!! mais alors qui achètera au final !!!

surprised

Posté le 20 mai 2017 à 01h52
Cartapuce a écrit
NiPenseMemePas a écrit On a surtout le meilleur réseau par rapport au prix que l'on paye. Oui, il y a eu des pertes d'emplois chez la concurrence qui avait le confort d'être en sur-effectif vu les tarifs très élevés. Payons 2 fois + cher notre pain, et nous verrons plus de boulangeries ouvertes tard dans la nuit, donc avec du personnel supplémentaire. En augmentant de 20% (TVA actuelle) le smic, tout le monde y gagnerais un peu. Tout est fait pour nous laisser dans un état végétatif. Les gens pour la grande majorité, ne sont ni riches, ni pauvres, ils survivent avec ce qu'ils ont pendant que d'autres se goinffrent sur leurs dos en les regardants de haut et en leurs faisants des leçons de morale. Bon, ce n'est pas l'endroit j'en convien mais il est bien de le rappeler pour la prise de conscience 

 

 

Très drôle, combien de petites entreprises foutent la clé sous la porte après ton augmentation de 20% ? 

Posté le 20 mai 2017 à 10h21

il y a un bond technologique à franchir (fibre et 4g), normal

Posté le 20 mai 2017 à 10h31
Aliens a écrit
Cartapuce a écrit NiPenseMemePas a écrit On a surtout le meilleur réseau par rapport au prix que l'on paye. Oui, il y a eu des pertes d'emplois chez la concurrence qui avait le confort d'être en sur-effectif vu les tarifs très élevés. Payons 2 fois + cher notre pain, et nous verrons plus de boulangeries ouvertes tard dans la nuit, donc avec du personnel supplémentaire. En augmentant de 20% (TVA actuelle) le smic, tout le monde y gagnerais un peu. Tout est fait pour nous laisser dans un état végétatif. Les gens pour la grande majorité, ne sont ni riches, ni pauvres, ils survivent avec ce qu'ils ont pendant que d'autres se goinffrent sur leurs dos en les regardants de haut et en leurs faisants des leçons de morale. Bon, ce n'est pas l'endroit j'en convien mais il est bien de le rappeler pour la prise de conscience      Très drôle, combien de petites entreprises foutent la clé sous la porte après ton augmentation de 20% ? 

Aucune, le smic est ajusté sur rien et une entreprise peut décider de te payer plus.

Il est ni trop bas, ni trop haut pour que les gens soit ni riche, ni pauvre.

En plus, ton entreprise et toi cotisez pour le chomage et on te redonne ton argent que quand il le faut. Pourquoi ? 

Tout ça est très bien organisé pour tenir en laisse le peuple.

Alors oui, c'est dur à comprendre et tout est flou mais encore une fois c'est pour mieux t'embrouiller.

Et je rajoute, un commerçant ne paye pas la TVA (20%) , c'est les clients qui le font à sa place.

Les entreprises qui ferment le sont par manque de clients ou filouteries du patron.

Quand tu vois les remises tout les mois partout tu te dit pas qu'il y a un problème entre ce qu'on nous dit et la réalité ? 

Crois moi, un bon patron proche de ses employés peut payer les 20% tout les mois au black au lieu de s'acheter une baraque sur la côte et 3 4x4.

Chacun sa philosophie et sa conscience cool

Posté le 20 mai 2017 à 10h47

Et je rajoute, si tu augmentes les salaires en baissant les charges des entreprises ça s'équilibre non ?  Le pouvoir d'achat augmente sans changer quoi que ce soit puisque l'argent rentre par les dépenses des consommateurs non ? 

Pourquoi ce n'est pas fait ?? 

La TVA, c'est le plus gros impots et pourtant....

Mais c'est voulu, laisser le peuple mi pauvre, mi riche pour mieux le contrôler innocent

C'est un gros dossier mais personne se penche dessus malheureusement...

Posté le 20 mai 2017 à 16h34

Ceci est en grande partie grace au grand retour de SFR sur le terrain des investissements. Ils ont commencé fin-2015, et ça se voit!

On peut penser ce qu'on veut de Drahi, il a taillé dans les effectifs inutiles et redirigé les fonds vers les investissements (et verse beaucoup moins de dividendes que les précédents propriétaires de SFR).

Il a remis au gout du jour la concurrence sur les infrastructures et la course au premier réseau de France, c'est une bonne chose pour les clients, et j'espère que ça va durer (pas juste un gros coup de boost puis retomber une fois que le réseau mobile est "suffisant" pour le présent), et qu'il continueront pour les technos d'avenir (5G, montée en débit fibre, ...), que la France soit leader de ce point de vue là. 

 

christophedlr a écrit
Cela dit faut pas mentir non plus, ce maintient, que dis-je cette augmentation de l'investissement ne sait cependant pas fait sans douleur, chez BT c'est plus de 1200 emplois qui ont été supprimés, par deux plans de départs volontaires et un plan de licenciement qu'ils n'ont pas eu à déployer (mais qui était l'étape d'après si besoin est) ; de son côté SFR, après son rachat, se sont des centaines d'employés dont beaucoup de cadre qui ont été poussés vers la sortie et une oppression omniprésente au sein des équipes de l'opérateur et le sous-traitant Téléperformance (basé à Montpellier d'ailleurs), sous-traitant qui je rappel risque la fermeture l'année prochaine si SFR continue de vouloir délocaliser la hotline. Par contre de son côté, Free ne cesse de recruter ce qui contrebalance un peu, mais cela n'enlève pas que son arrivé sur ce secteur, a provoqué des pertes d'emplois malgré tout et c'est ce qui me peine.

1200 emplois x 60 000€ = 72M€ d'économies pour Bouygues.

Par rapport à 2012, on est à +1500M€ d'investissements.

Il faut arrêter de crier au scandale quand on "détruit" des emplois, quand l'argent ne part plus dans la masse salariale (qui peut être inutile parfois), il part dans les investissements la plupart du temps. 1500M€ d'investissements c'est "au moins" la moitié versé en salaires, donc 10x plus que les emplois "perdus" chez Bouygues. 

 

De plus pour la première fois de son histoire, depuis cette année, Bouygues s'est remis à investir. 

Free fidèle à lui même a pour sa part une courbe d'investissement qui suit son CA (croissant). On peut donc espérer que son CA continue de croitre afin que ses investissements suivent.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).