Telecom Italia, Vivendi et l’arrivée de Free : pour Orange, le moment n’est pas adéquat pour se lancer en Italie

En marge du Show Hello d’Orange hier, Stéphane Richard a révélé à l’AFP suivre le dossier Vivendi-Telecom Italia mais que ce n’était pas la meilleure période pour entrer sur le marché italien. 

Rappel de la situation. Le gendarme italien des télécoms a sommé cette semaine Vivendi (Bolloré) de réduire d’ici un an sa participation dans Telecom Italia ou Mediaset, estimant que le groupe avait un poids trop important au vu de la loi, dans le secteur des médias et de la communication du pays. Questionné sur le sujet et sur une possible entrée d’Orange, Stéphane Richard a répondu qu’il se pencherait le cas échéant sur le dossier et ce, avec prudence si Vivendi venait à céder sa participation de 24% dans l’opérateur italien, l’en a t-il attesté à l’agence de presse : « Le moment ne me paraît pas particulièrement adéquat pour imaginer de rentrer sur ce marché, mais on est attentif à ce qu’il s’y passe. S’il devait s’y passer quelque chose autour de Telecom Italia on regarderait si c’est dans notre intérêt d’aller plus loin, mais ce n’est pas le cas aujourd’hui ».

Et selon toute vraisemblance, l’arrivée de Free en Italie à la fin de l’année ou début 2018 pourrait aussi s’avérer être un frein à toute tentative d’implantation, le PDG d’Orange l’interprète lui comme un manque d’opportunité : « Aujourd’hui, je considère qu’il n’y a pas d’opportunité en Italie, il y a des acteurs qui sont en place et un marché qui va connaître quelques bouleversements, avec notamment l’arrivée d’un nouvel acteur dans le mobile qu’on connaît bien ».

 

Source : AFP

 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (9)
Posté le 21 avril 2017 à 11h42

Effectivement, pourquoi racheter un opérateur, sachant pertinemment qu'on va s'infliger une baffe quelques mois après?

Bon Telecom Italia a été largement dévaluée ces derniers mois, mais quand même ça reste un pari plutôt risqué! (bien que ça reste une belle boite avec des opportunités)

Posté le 21 avril 2017 à 11h46

chat échaudé craint l'eau froide ? laughing


fab123
Envoyer message
 
3277 points
Posté le 21 avril 2017 à 11h48

pas assez de thunes à se faire sans doute wink

Posté le 21 avril 2017 à 14h20

réflexions logiques de la part de Stéphane RICHARD.

D'autant plus que si l'arrivée de Free met à mal un des opérateurs actuels Italien, il y aura alors des opportunités de reprises possibles. La position d'attente me semble effectivement la meilleure.

Posté le 21 avril 2017 à 14h49

Free va tout casser en Italie ils le savent...

Il est pas bête tonton Steph tongue-out

Posté le 21 avril 2017 à 15h51

L'italie est anarchique,dans son peuple et ses administrations....xavier niels va l'apprendre à ses dépends....chez nous tout est compliqué ,la bas c'est puissance 1000.

Posté le 21 avril 2017 à 22h39

C'est une bonne analyse, orange doit attendre car si free réussit son entrée, Télécom Italia va perdre de la valeur, autant le racheter pas cher...


reno69
Envoyer message
 
18460 points
Posté le 22 avril 2017 à 01h13

  Bonjour, oui en effet actuellement en Italie pour Orange il vaut mieux se mettre en position d'attente et surveiller ce qui s'y passe, car les chose vont probablement bouger mal gré que certains s'y sont en partie préparés, après l'Italie n'est pas la France et les choses ne seront pas identiques ....

wink

Posté le 25 avril 2017 à 01h12

Mediaset : Mediawan ?

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).