Comparatif du niveau d’endettement des opérateurs Free, Orange, Bouygues et Sfr en 2016

 

 
La publication des résultats des opérateurs au 4ème trimestre 2016 nous permet de faire un rapide tour d’horizon des taux d’endettement des différents acteurs du secteur.
 
Hammett sur lafibre.info nous permet grâce à sa synthèse de constater que la dette augmente pour Sfr, Free et Bouygues, alors qu’elle baisse pour le Groupe Orange. En réalité cette baisse est principalement imputable à la vente du britannique EE.
Free et Bouygues avec des ratio dette/Ebitda* proche de 1 (voire inférieur pour Free) sont les moins endettés.
 
*Pour s’assurer du niveau d’endettement on compare les fonds propres et l’endettement. Plus le ratio dette sur fond propre est bas moins l’entreprise est endettée. Il est généralement admis que lorsque ce ratio est inférieur à 0,5 il est considéré comme bon et s’il ne dépasse pas 1 comme acceptable.
 
 
Suivent les informations précises :
 
Free : 1,191 milliard en 2015 contre 1,643 milliard au 31 décembre 2016, 
et le ratio endettement/Ebitda passe de 0.8 à 1.
 
Bouygues : 890 millions en 2015 contre 1012 au 31 décembre 2016 
mais le ratio reste encore acceptable et passe de 1.2 a 1.1
 
Sfr : 14,4 milliards en 2015 contre 14,8 milliards au 31 décembre 2016
ratio de 3.7 a 3.8
 
Pour le Groupe Orange la dette baisse de plus de 2.1 milliards passant de 26.5 à 24.4 milliards le ratio endettement/Ebitda qui plafonnait à 2.3 repasse sous la barre des 2 à 1.93.
 
 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (9)
Posté le 20 avril 2017 à 18h23

Bouygues ferait mieux de se prendre un crédit pour déployer son réseau fixe à grande vitesse qui a exploser les compteurs dans un premier temps.

 

Posté le 20 avril 2017 à 18h58
"Free : 1 191 milliards en 2015 contre 1 643 milliards au 31 décembre 2016, 
et le ratio endettement/Ebitda passe de 0.8 à 1."
 
M'est avis que ce serait plutôt:
 
"Free : 1,191 milliard en 2015 contre 1,643 milliard au 31 décembre 2016, 
et le ratio endettement/Ebitda passe de 0.8 à 1."
Posté le 20 avril 2017 à 19h15
DarthAngel a écrit
"Free : 1 191 milliards en 2015 contre 1 643 milliards au 31 décembre 2016,  et le ratio endettement/Ebitda passe de 0.8 à 1."   M'est avis que ce serait plutôt:   "Free : 1,191 milliard en 2015 contre 1,643 milliard au 31 décembre 2016,  et le ratio endettement/Ebitda passe de 0.8 à 1."

 

effectivement, je me suis dit la meme chose ! plus de mille milliards d'endettement, ca fait un peu enorme !!! il doit manquer une virgule !!!

Posté le 20 avril 2017 à 22h13

"Il est généralement admis que lorsque ce ratio est inférieur à 0,5 il est considéré comme bon et s’il ne dépasse pas 1 comme acceptable."

Il est admis par qui? Je n'ai pas les mêmes références du tout.

https://www.zonebourse.com/formation/Levier-financier-459/

A partir de 5 le niveau est trop élevé. Donc 3 peut être un niveau tout à fait raisonnable. De plus ça dépend du secteur également. Celui d'Orange (FT) était de 5 en 2002, ils s'en sont plutôt bien sortis!

Posté le 20 avril 2017 à 23h26

en général, plus l'entreprise est familiale, moins elle est endettée


reno69
Envoyer message
 
17885 points
Posté le 21 avril 2017 à 01h41

  Bonjour, on voit que Free est un des moins endetté et pourtant ça fonctionne, le modèle économique est donc bon, continuez dans cette voie et avec des tarifs corrects merci !!!

wink

Posté le 21 avril 2017 à 09h11
reno69 a écrit
  Bonjour, on voit que Free est un des moins endetté et pourtant ça fonctionne, le modèle économique est donc bon, continuez dans cette voie et avec des tarifs corrects merci !!!

La dette de SFR est dûe au rachat en LBO par Drahi

La dette d'Orange est dûe aux acquisitions de France Télécom dans les années 2000 (50 milliards d'€ pour racheter Orange par exemple), sachant qu'elle est montée à quasiment 70 milliards, Orange ne s'en sort pas trop mal au final.

Posté le 21 avril 2017 à 09h41

La dette on s'en fout un peu...

Tant que la boîte fait du cash et qu'elle peut rembourser...

Posté le 21 avril 2017 à 10h38
jinge333 a écrit
Celui d'Orange (FT) était de 5 en 2002, ils s'en sont plutôt bien sortis!

Ils jouaient avec le feu à l'époque, sasn leur position d'opérateur historique et leur controle d'infrastructure leur position aurait été très difficile. D'une certaine manière, le ratio était faux en ne prenant pas en compte la valeur de certains actifs un peu immatériels.

Van94 a écrit
La dette on s'en fout un peu... Tant que la boîte fait du cash et qu'elle peut rembourser...

Mais plus la dette est importante, plus la quantité de cash à générer par rapport à a taille de la boite est importante, et donc plus les concurrents en intensifiant la compétition et réduisant les marges peuvent facilement mettre la société dans une situation impossible.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par email;
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique