Salt, l’opérateur suisse de Xavier Niel optimise sa rentabilité et va investir dans la fibre optique

Réduction des coûts et des effectifs, améliorer la rentabilité et objectif fibre optique, telle est la ligne de conduite de Salt actuellement.

Pourtant, le nombre de clients est tombé à moins de deux millions contre 2,02 millions fin 2015 malgré une progression du nombre des abonnés sur facture, constate le journaliste Xavier Studer qui parle de « cure minceur » stratégique chez Salt. Car si le chiffre d’affaires de l’ex-Orange Suisse a baissé de 10% en 2016, Xavier Niel et la direction se sont attelés à réduire au maximum les coûts afin de maximiser la rentabilité. Ainsi les efforts d’internalisation, soit le coeur de métier de l’opérateur tout comme Free, ajouté à la réduction de personnel de 6%, lui ont permis de faire des économies de 50 millions de francs suisses d’après le bras droit de Xavier Niel, Olivier Rosenfield, pour qui l’émission récente de 400 millions de francs suisses de dettes supplémentaires afin de faire remonter un dividende de 500 millions de francs à son actionnaire," a aucune conséquence sur la capacité de Salt d’avancer sur ses investissements ni mobile, ni fixe, ni IT».

Salt est donc en pleine réorganisation, notamment en interne avec « un vrai programme de déploiement du réseau » et d’autres projets, affirme une source proche du dossier. L’orientation première à venir apparaît dès lors évidente aux yeux d’Olivier Rosenfeld : «Xavier Niel n’a aucune intention de céder Salt. Donc nous investissons pour l’avenir. C’est la raison pour laquelle on investit sur la fibre optique.» D’ailleurs en février, l’Agence télégraphique suisse (ATS) a annoncé que l’opérateur aurait conclu des contrats lui permettant à l’avenir d’utiliser des réseaux de fibre optique de fournisseurs d’électricité.

Xavier Studer le confirme et constate en parallèle que Salt communique sur l’aspect vétuste et d’un autre temps du cuivre afin de promouvoir la fibre optique et, « dans une certaine mesure le câble ». D’après ce dernier et selon toute vraisemblance, Salt va opter pour une solution en passant par les différents revendeurs de fibre sur le marché. Même si le CEO de Salt refuse de donner une date de lancement officiel sur le fixe. Ce n’est qu’une question de temps.

 

 

 

Source : Xavier Studer

Publié le 10 avril 2017 à 09h51 par Maxime Raby
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (5)
Posté le 10 avril 2017 à 09h55

Oui, oui, il nous l'a faite aussi !

Posté le 10 avril 2017 à 10h50

Et les Français eux peuvent garder leur ADSL pourri à défaut d'avoir de la fibre

Posté le 10 avril 2017 à 11h56

Dommage que free n'inclus pas la suisse dans le pass via le réseau de SALT, cela ne lui couterait pas cher...


Dr.X
Envoyer message
 
166 points
Posté le 10 avril 2017 à 16h03
ludohum a écrit
Dommage que free n'inclus pas la suisse dans le pass via le réseau de SALT, cela ne lui couterait pas cher...

Pas si sûr: que sais-tu de ce que rapporte l'itinérance des lignes mobiles françaises chez SALT?... dont la part de clients Free Mobile? Le but n'est pas de donner quelque chose qui ne coûte pas cher pour te faire plaisir, mais de faire quelque chose qui rapporte, à un titre (financier) ou l'autre (image, recrutement, communication, concurrence, etc...)

Il faudrait aussi que l'intérêt soit réciproque: on voit bien l'intérêt pour Free d'ajouter la Suisse dans son forfait, avec un potentiel de recrutement des frontaliers par exemple, mais pour SALT?

Offrir l'itinérance en France sur le réseau Free aux clients SALT serait-il aussi susceptible de ramener de nouvelles lignes à SALT pour plus que compenser la perte de revenus d'itinérance tirés des clients Free chez SALT actuellement? Ou à "remuer" le marché Suisse en faisant parler de SALT comme "innovateur"? C'est possible, mais c'est à SALT d'en juger et prendre le "risque"!

Posté le 10 avril 2017 à 23h44
ludohum a écrit
Dommage que free n'inclus pas la suisse dans le pass via le réseau de SALT, cela ne lui couterait pas cher...
Dr.X a écrit
Pas si sûr: que sais-tu de ce que rapporte l'itinérance des lignes mobiles françaises chez SALT?... dont la part de clients Free Mobile? Le but n'est pas de donner quelque chose qui ne coûte pas cher pour te faire plaisir, mais de faire quelque chose qui rapporte, à un titre (financier) ou l'autre (image, recrutement, communication, concurrence, etc...) Il faudrait aussi que l'intérêt soit réciproque: on voit bien l'intérêt pour Free d'ajouter la Suisse dans son forfait, avec un potentiel de recrutement des frontaliers par exemple, mais pour SALT? Offrir l'itinérance en France sur le réseau Free aux clients SALT serait-il aussi susceptible de ramener de nouvelles lignes à SALT pour plus que compenser la perte de revenus d'itinérance tirés des clients Free chez SALT actuellement? Ou à "remuer" le marché Suisse en faisant parler de SALT comme "innovateur"? C'est possible, mais c'est à SALT d'en juger et prendre le "risque"!

Dans mon cas, quand je passe en Suisse je désactive SYSTÉMATIQUEMENT les datas et à part quelques dizaines de centimes certains mois pas question de me faire prendre pour un "Pigeon"...

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).