Iliad/Free obtient un financement de 200 millions d’euros de la BEI pour le déploiement FTTH

Ce 2 mars 2017, au siège du Groupe Iliad à Paris, Xavier Niel, fondateur du Groupe Iliad et Ambroise Fayolle, Vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI) qui est la Banque de l’Union européenne, ont annoncé la mise en place d’un financement de 200 millions d’euros pour le déploiement des réseaux Très Haut Débit Fixe (FTTH) en France. Ce nouveau financement porte à 550 millions d’euros le total des investissements réalisés par la BEI depuis 2009, en appui à la stratégie de développement et d’innovation du Groupe Iliad en France.
 
Européen par excellence, le financement bénéficie également du soutien du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) - élément central du Plan d’investissement pour l’Europe, appelé plus communément Plan Juncker - avec à la clef pour le Groupe Iliad, l’octroi de conditions financières particulièrement attractives, adaptées au secteur et à la nature de l’investissement.
 
Le vice-président de la Commission européenne pour l’emploi, la croissance, l’investissement et la compétitivité, M. Jyrki Katainen, a déclaré : « Le Plan d’Investissement contribue à poser les bases d’une augmentation de la productivité et de la croissance en France et en Europe. Notre stratégie numérique reconnaît que l’Europe a besoin d’accès internet ultra-rapide disponible partout à des prix compétitifs. Cet accord démontre à quel point l’EFSI participe à réaliser nos objectifs stratégiques plus vastes en octroyant à neuf millions de ménages le bénéfice d’un accès internet amélioré ».
 
D’un montant de 200 millions d’euros, le financement de la BEI a pour objectif de soutenir le déploiement du réseau fibre optique reposant sur la technologie d’accès FTTH sur l’ensemble du territoire français jusqu’en 2018. A horizon fin 2018, ce sont 9 millions de foyers raccordables qui pourront bénéficier du FTTH à travers des offres Free, à la fois dans les Zones Très Denses (ZTD) et dans les Zones Moyennement Denses (ZMD). En plus de la qualité de l’offre, le projet aura des répercussions économiques très positives sur les territoires, notamment en termes de productivité et de création d’emploi.
 
« L’accès de tous au Très Haut Débit est une priorité pour la Banque de l’Union européenne. C’est pourquoi nous sommes très heureux d’annoncer aujourd’hui ce nouveau financement dans le cadre du plan Juncker, scellant un partenariat de grande qualité avec le Groupe Iliad » a souligné le Vice-Président Ambroise Fayolle, à l’occasion de cette annonce. « Avec la montée en puissance du Plan Juncker en France, nous renforçons notre soutien à l’innovation et à la compétitivité au coeur des territoires. Nous créons de nouvelles opportunités de formation et d’emploi pour les jeunes générations. Ce sont ainsi 58 projets d’investissement qui ont été approuvés en France depuis le début de ce plan européen, qui devraient générer 21,9 milliards d’investissements supplémentaires.»
 
« Cet accord de financement s’inscrit dans la continuité du partenariat historique entre Iliad et la BEI et va permettre d’accompagner le Groupe dans le déploiement de son réseau FTTH sur le territoire pour apporter toujours plus de concurrence et d’innovation aux consommateurs. » s’est félicité Xavier Niel, fondateur du Groupe Iliad et actionnaire majoritaire du Groupe.
 

Ce financement s’inscrit dans la stratégie 2020 de l’Union européenne et de l’agenda numérique pour l’Europe axé sur le déploiement de l’internet à haut débit. Un des objectifs clefs de cette stratégie est que tous les citoyens européens bénéficient d’ici 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (30)
Afficher les 24 premiers commentaires...
Posté le 03 mars 2017 à 09h58
senvedgi a écrit
Bonjour,A Tours,si on veut avoir le choix de la fibre ce n'est pas possible.Réseau Orange mais ne veux pas laisser passer Free.Réseau Miséricâble veut bien mais il faut aligner les zéros.Free ne voulant pas construire une 3e autoroute-fibre ne ferra rien. Reste le cuivre des années 1970 donc on avance dans le bon sens.La Creuse sera mieux desservie.Bon appétit Messieurs.

Pas besoin de 3eme autoroute, être réellement présent serait suffisant.

Posté le 03 mars 2017 à 12h53
jean a écrit
comment on va faire si on sort de l'Europe à cause des cons du FHaine

Ah ça... Front des Nuls....

Posté le 03 mars 2017 à 13h08

ah enfin qque chose d'interessant et de positif mais

reste à voir comment la suite des opérations va se dérouler

Posté le 03 mars 2017 à 16h17
senvedgi a écrit
Bonjour,A Tours,si on veut avoir le choix de la fibre ce n'est pas possible.Réseau Orange mais ne veux pas laisser passer Free.Réseau Miséricâble veut bien mais il faut aligner les zéros.Free ne voulant pas construire une 3e autoroute-fibre ne ferra rien. Reste le cuivre des années 1970 donc on avance dans le bon sens.La Creuse sera mieux desservie.Bon appétit Messieurs.

Faux, Orange ne bloque pas Free, si les autres sont présent en fibre, le seul responsable c'est Free et certainement pas Orange qui n'a de toute façon pas le droit de les bloquer et l'ARCEP y veille bien. 

à partir du moment ou Orange (ou un autre) à fibré, les autres doivent maximum attendre 3 mois avant de proposer leurs offres. Passé ce délais c'est porte ouverte à tous. Un simple coup de fil à ton service client Free te le confirmera donc STOP la désinformation.

Posté le 04 mars 2017 à 01h36

Normalement en ZTD, avec la fibre Orange et SFR dans l'immeuble, un petit boitier en cave qui fait monter de la fibre vers les étages de ceux 2/9 particuliers + 1 magasin qui veulent d'Orange ou SFR...

Par contre étrangement, depuis quelques semaines, je vois fleurir de gros boitiers optiques dans les rues autour du bâtiment, apparemment c'est Orange et c'est là que je comprends plus rien, parce que normalement la rue principale est déjà fibrée ?

Ou alors c'est pour connecter les rues perpendiculaires ?

Bon, évidemment alors qu'il y a apparemment 4/9 particuliers qui sont chez Free en ADSL, malgré que Free aurait déjà fibré une partie de la ville, absolument rien de visible de la part de Free, ici.

La question que je me pose, c'est si Free était prêt à raccorder les appartements en fibre, même si la box n'est pas forcément compatible fibre pour l'instant, est-ce que Free enverrait un E-mail (de contact) pour avertir ses usagers qu'ils peuvent, moyennant éventuellement un changement de box, souscrire à la fibre chez eux ?

Ou bien, est-ce que c'est à chacun de se débrouiller, parce que pour savoir où en est Free niveau fibre, aucune communication et niveau mutualisation, pour l'instant quelle blague.

Posté le 06 mars 2017 à 02h25
crachoveride a écrit
Faux, Orange ne bloque pas Free, si les autres sont présent en fibre, le seul responsable c'est Free et certainement pas Orange qui n'a de toute façon pas le droit de les bloquer et l'ARCEP y veille bien.  à partir du moment ou Orange (ou un autre) à fibré, les autres doivent maximum attendre 3 mois avant de proposer leurs offres. Passé ce délais c'est porte ouverte à tous. Un simple coup de fil à ton service client Free te le confirmera donc STOP la désinformation.

 

Le soucis, c'est que Orange à toutes les informations technique, et tous les accès technique, que n'ont pas les autres...

Et pour les avoir, c'est l'arlésienne... Voulu bien entendu par l'agrume...

La vérité n'est pas "encore" interdite en France ! A condition de le savoir.

 

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).