Le déploiement FTTH avance à grands pas sur les RIP (sur lesquels va arriver Free), pour un investissement public moins important que prévu

Ce mercredi était présenté à Paris les résultats de la cinquième édition de l’Observatoire des RIP. Univers Freebox s’est rendu a cette présentation qui réunissait la FIRIP, la fédération des industriels impliqués dans la construction et le développement des Réseaux d’Initiative Publique (RIP) en France, et la Caisse des Dépôts. Cet observatoire est devenu l’indicateur national de référence du déploiement FTTH dans les RIP (réseau d’initiative public), qui concerne toutes les zones les moins densément peuplées. Il est le fruit d’une enquête de deux mois réalisée par le cabinet expert Idate auprès d’un panel représentatif du marché des RIP.
 
Nous vous rapportons un résumé des résultats de cet observatoire qui ont été présentés mercredi, et vous proposerons des reportages et interview dans les prochains jours, avec les acteurs du déploiement de la fibre en France, qui vous expliqueront les avancées en la matière mais aussi, parfois, les blocages. Cela concerne directement les Freenautes puisque Free va prochainement arriver sur les zones RIP en utilisant les infrastructures mises en place. Nous vous apporterons plus de précisions à ce sujet dans les prochains jours.
 
 
A l’occasion de la 5e édition de l’Observatoire, une attention particulière est portée aux enjeux que représentent les RIP, tant en termes de formation et d’emploi, qu’en terme de contribution à l’aménagement numérique du territoire. Alors que la filière des entreprises impliquées dans les réseaux d’initiative publique représente d’ores et déjà plus de 8100 emplois fin 2016, ces activités devraient générer 28 000 emplois à l’horizon 2022.
 
Le déploiement avance maintenant à bon rythme sur les RIP, mais des progrès restent à faire sur les zones en co-investissement (AMII)
 
L’observatoire présenté ce jour a montré que les déploiements en zones d’initiative publique avance bien au regard des objectifs fixés à l’horizon 2022. A ce jour, ce sont 1 million de prises FTTH qui ont été déployées sur les RIP, et elles seront 2 millions à la fin de cette année. Au total, ce sont 8 millions de prise qui ont déjà fait l’objet d’attribution de contrat (sur un objectif de 15 millions).
 
 
L’observatoire a par contre noté que des retards s’accumulent dans les déploiements en zone moyennement dense, la où les opérateurs co-investissent. L’observatoire indique que les objectifs ne pourront être réalisés à terme si les déploiements ne s’accélèrent pas. 
 
 
Une infrastructure peu coûteuse en fonds publics par rapport aux autres types d’infrastructures
 
Le plan France Très Haut débit représente un coût total estimé à 20 milliards d’euros d’investissements d’ici 2022 pour couvrir l’intégralité des français en très haut débit. La fibre optique représentera 80% de la population dont 8 millions de prises FTTH en zone publique déjà contractualisées sur les 15 millions de prises nécessaires.
 
Sur la totalité de cet investissement, ce sont principalement les opérateurs privés comme Orange, SFR, Free ou les opérateurs délégataires de services publics qui vont financer ce plan. Le financement public, sur les RIP donc, est estimé à 6,5 milliards d’euros. Lors de la présentation de l’observatoire des RIP, cela a été mis en perspective par rapport à d’autres grands projets d’infrastructures.
 
 
A noter que le financement privé est de plus en plus élevé ce qui conduit à un coût public des projets pour réaliser l’objectif 2022 plus proche des 4 milliards d’euros que des 6,5 milliards d’euros évalués au lancement du Plan France THD.
 
 
 
 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (30)
Afficher les 24 premiers commentaires...
Posté le 02 mars 2017 à 14h42

Ce serait cool d'avoir une carte identique au dégroupage free avec les NROs placés dessus et les zones qu'ils déservents. et biensur, dessus, une couleur pour indiquer si oui ou non free souhaite se raccorder et à quelle échéance.

Typiquement, je suis sur EuropEssonne en FTTH, et le réseau est vraiment cool, mais les opérateurs présents, bof bof.

Je suis chez K-Net qui est une PME pleine de passionnés, et ça marche nickel, sauf que par sa petite taille, en dehors de l'accès de base pour 35€ (net 100Mb/s symétrique, TNT+ 2 3 trucs exotiques, téléphonie fixe france), tout est en option si bien que ça me reviens moins cher de garder ma box free ADSL à côté.

en effet, d'un côté j'ai pour 40€

- 8€ de reduc sur mes 2 mobiles et l'appel vers le maghreb, les mobiles les destinations internationales, un numéro de fax, canal panoram et j'en passe.

côté K-Net, le fax c 2€, l'appel vers les mobiles et l'international c'est 9€, l'appel vers le maghreb c'est plein pot, canal panorama c'est 24€90, ....et en plus je perdrait mes 8€ de reduc mobil.

en gardant l'ADSL, je paye 35€ + 40€ = 75€

sans garder free je payerais: 35€ +9€ +2€ + 24€90 +8€ en plus sur les abonnements mobiles soit 78€90 et ça, sans avoir l'appel ver le maghreb.

Posté le 02 mars 2017 à 15h08
taconnerie-leretour a écrit
xamari-leretour a écrit "Free va prochainement arriver sur les zones RIP en utilisant les infrastructures mises en place." C'est pas ce qu'il devait faire avec Orange? On attend toujours!! "On attend toujours", tu nous a déjà fait le coup avec le VDSL... Faudrait juste que t'arrêtes de te regarder le nombril 5 minutes et que t'ailles faire un tour sur francois04 : ça fait 1 an que Free est arrivé sur le réseau co-financé avec Orange. En 1 an, 64000 abonnés ont été connectés, et ce sont actuellement près de 3000 abonnés qui sont connectés sur ce réseau chaque semaine. En revanche, dans ces zones, beaucoup attendent qu'Orange tienne ses engagements de déploiement. Comme dit par l'article et d'autres commentateurs, c'est un désastre.

A lire les commentaires, je ne suis pas le seul qui regarde son propre nombril!

Et si c'était toi qui regardait trop le nombril de free?

Hum?!?

Posté le 02 mars 2017 à 17h01

Comment grossir des chiffres pour faire jolie :

"Prises déployés ou ayant fait l'objet d'attribution de contrats pour les RIP".

donc on comptabilise les prises qui seront théoriquement branché dans les 5-10 ans à venir...soit 8M de prises RIP sur les 15M.

 

Posté le 02 mars 2017 à 17h12

moi en Haute Savoie, dans mon petit patelin de 700 âmes, ils sont en train de tirer les fourreaux pour alimenter le futur NRO, d'où seront tirées les fibres qui alimenteront les maisons du village.

Fin des travaux prévue pour 2019 normalement.

Posté le 02 mars 2017 à 18h16

Bonjour,

voir cet article

Bilan du déploiement FTTH chez Free : 1 milliard d’investissements, arrivée prochaine sur les RIP

lien :

http://www.universfreebox.com/article/31055/Bilan-du-deploiement-FTTH-chez-Free-1-milliard-d-investissements-arrivee-prochaine-sur-les-RIP

 Publié le 20 juillet 2015 à 14h38 par La Rédaction

 

Depuis 2015 qu'en est-il de ce déploiement et ou cela a été déployé.

Bon il y a des choses que l'on ne maitrise pas

Maintenant il y a cet article du 02 03 2017

 Déjà deux ans entre ces deux annonces

Bonne journée

Posté le 02 mars 2017 à 22h30

 Bonjour,

 Il serait intéressant de connaitre les R.I.P entre ces deux dates ou Free a pris des part de marché

______________________________

Et si ;  par ex : Free va s'intéresser à COVAGE par exemple (qui est aussi un partenaire incontournable en ftth sur l'ensemble de la France.

Carte fibre Covage source :

http://www.covage.com/page/-8.html

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).