Selon le PDG de Bouygues Télécom, le marché à quatre opérateurs est devenu enfin viable et rentable depuis l’arrivée de Free

 

Alors que Bouygues Télécom a publié ses résultats 2016 hier renouant ainsi avec les bénéfices, son patron Olivier Roussat en a profité pour répondre aux questions de l’Opinion et s’est notamment penché sur le marché à quatre opérateurs. A ses yeux, l’opérateur a assez d’armes pour continuer en solo.

Dans les lignes du quotidien, le PDG sous-entend d’ailleurs être pour le maintien d’un marché à quatre opérateurs, la coexistence n’est pas problématique pour lui, bien au contraire : « Oui, le marché à quatre est devenu totalement viable et rentable. L’arrivée de Free a nécessité des adaptations en profondeur, à la fois du secteur et des entreprises elles-mêmes. Le mode de distribution a changé  : la majorité des points de vente spécialisés dans la téléphonie mobile ont disparu. Ce sont des coûts commerciaux en moins pour les opérateurs, qui utilisent de plus en plus Internet dans leurs relations avec leurs clients. Ce changement, accompagné d’une baisse des subventions pour les nouvelles offres vendues sans terminal mobile associé, a aussi permis de réaliser des économies, mais elles sont insuffisantes pour compenser la baisse des factures. » 

De ce fait les opérateurs ont modifié leur manière de fonctionner, en « optimisant les investissements d’infrastructure » et ont revu « l’ensemble de leur structure de coûts. Tout ce travail de transformation a porté ses fruits chez Bouygues Télécom. »

Rappelant que Free était au départ « déjà formaté pour ce modèle », Olivier Roussat rapporte que SFR y travaille et qu’Orange est moins concerné eu égard à sa taille. Cependant cette restructuration a eu des conséquences notables puisqu’elle a engendré « la destruction de plusieurs milliers de postes non délocalisables ». 

Enfin, ce dernier l’avoue, il a fallu cinq ans à Bouygues Télécom afin « d’absorber le choc d’un quatrième entrant très combatif. » Et cela est passé par un changement de ligne début 2016, celui de « suivre les démarches promotionnelles agressives de nos concurrents. Nous leur avons ainsi systématiquement répliqué », c’est à dire en recrutant énormément d’abonnés via des opérations sur internet. « A chaque fois nous avons été l’opérateur a récupérer le plus de clients. »

En 2016, Bouygues Télécom est donc redevenu rentable pour le groupe et semble disposer à présent de "tous les moyens pour continuer son développement", seul. A moins que Martin Bouygues n’arrête de botter en touche quant à un rachat par Orange, cette fois réussi.

 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (24)
Afficher les 18 premiers commentaires...
Posté le 25 février 2017 à 01h47
vinoc a écrit
Free ne sortira rien sur la telephonie tant qu'il n'en aura pas finit avec l'itinérance....Et ce malgré le fait qu'il soit le pire opérateur à20€ par mois, justement à cause de l'itinérance.   Une fois l’itinérance terminé, et donc un réseau utilisable par tous, Free pourra de nouveau sortir des offres concurrentiel hors promotion. (un Forfait à 10€ :D )

Bin chez moi l'itinérance je la coupe et ca devient l'opérateur numéro 2 juste dérriére orange. Bouygues et sfr étant des stagiaires à côté !

Posté le 25 février 2017 à 01h47
reno69 a écrit
Bonjour, surprenant une telle déclaration de la part de Martin Bouygues, probablement une certaine façon de faire monter les enchères, nous allons bien et renouons avec les bénéfices, si vous voulez revenir à trois opérateurs il faudra y mettre les moyens, on est pas pressé à vous de voir ... (mais ça nous arrangerai bien d'être racheté ... chut faut pas le dire ...!).   Mais les élections vont nous aider !!!  La droite revient.

J'ose espérer que c'est ironique !

Posté le 25 février 2017 à 08h30
reno69 a écrit
Bonjour, surprenant une telle déclaration de la part de Martin Bouygues, probablement une certaine façon de faire monter les enchères, nous allons bien et renouons avec les bénéfices, si vous voulez revenir à trois opérateurs il faudra y mettre les moyens, on est pas pressé à vous de voir ... (mais ça nous arrangerai bien d'être racheté ... chut faut pas le dire ...!).   Mais les élections vont nous aider !!!  La droite revient.

deja c est pas bouygues qui declare ca hein.... 

bon, c est son homme de paille, ok. 

Posté le 25 février 2017 à 17h56

 

Dit nous Olivier, effectivement sans Free Mobile, en maths traditionnelles ça fait 3 !

Ont vois que tu était un matheux à l'école...

Heureusement que Martin t’a recruté ;-)

 

 


Sinter
Envoyer message
 
1634 points
Posté le 26 février 2017 à 18h00

Ils oublient de dire que si Bouygues a été "rentable" en 2016, c'est grace a la mise en vente de pas mal de pylones! Ok, cela a fait une bonne rentrée d'argent, mais maintenant, il va falloir qu'ils paient pour louer l'utilisation!


KazyMyr
Envoyer message
 
10513 points
Posté le 26 février 2017 à 20h23
Sinter a écrit
Ils oublient de dire que si Bouygues a été "rentable" en 2016, c'est grace a la mise en vente de pas mal de pylones! Ok, cela a fait une bonne rentrée d'argent, mais maintenant, il va falloir qu'ils paient pour louer l'utilisation!

Non, il semble qu'ils n'oublient rien si on en croit leur communiqué :

"Le résultat opérationnel courant s’établit à 149 millions d’euros, en amélioration de 160 millions d’euros sur un an. Le résultat opérationnel ressort à 169 millions d’euros après prise en compte de 84 millions d’euros de charges non courantes essentiellement liées à la mise en œuvre du partage de réseau avec le groupe SFR et de 104 millions d’euros de plus-value de cession de pylônes à Cellnex."

 

source : http://www.bouygues.com/wp-content/uploads/2017/02/cp_groupebouygues_resultats_annuels2016.pdf

 

 

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).