Un premier département déploie la « 4G fixe » sur tout le territoire, en attendant le FTTH

 
En 2015, afin de couvrir le territoire le plus vite possible en Très Haut Débit (30 Mbps), le département de la Haute-Garonne avait souhaité réaliser une montée en débit du Réseau d’Initiative Publique radio actuel, exploité par Altitude Infrastructure et Alsatis, et à étendre celui-ci à de nouvelles zones du département. Cette évolution du réseau radio a pour objectif de couvrir les zones mal desservies en ADSL qui ne font pas partie des premières phases de travaux de mise en place du réseau FTTH.
 
Les détails de l’expérimentation 
 
Dans ce cadre, Altitude Infrastructure a choisi de tester la technologie « 4G fixe », qui permet de garantir des débits élevés aux clients connectés notamment grâce à l’utilisation d’une bande de fréquence dédiée. L’expérimentation avait débuté en avril 2016. Deux sites pilotes ont été créés en parallèle du réseau Wimax existant et un panel d’une vingtaine de bêta-testeurs a été défini pour tester l’accès au service Internet Très Haut Débit (30 Mbps descendant - 5 Mps montant) fourni via les opérateurs Alsatis et Ozone. Cette phase d’expérimentation visait à vérifier la disponibilité du débit, la capacité du réseau à tenir la charge, la couverture géographique du service, les conditions de migration du service, etc.
 
Le 3 février dernier, le Département inaugurait ces deux stations de base, marquant la fin de l’expérimentation et lançant, par la même occasion, le déploiement à l’échelle départementale du réseau en 4G fixe, une première en France.
 
« La radio constitue une solution de transition intelligente, économiquement et techniquement, vers le Très Haut Débit. Elle permet de ne pas attendre l’arrivée de la fibre optique, qui pourra prendre entre 5 à 10 ans selon les territoires. Notre expertise radio nous a naturellement amenés à nous inscrire dans le cadre de cette expérimentation qui va alimenter notre réponse dans le cadre de la consultation de l’ARCEP sur l’ouverture des nouvelles fréquences dédiées à la 4G fixe » a expliqué David El Fassy, PDG du groupe Altitude Infrastructure.
 
Le déploiement à l’échelle départementale 
 
Le chantier de déploiement du réseau 4G fixe à l’échelle départementale s’achèvera début 2018. Quatre volets sont d’ores et déjà mis en œuvre :
 
- le redimensionnement de l’ossature générale du réseau (réseau de collecte et de rapatriement en faisceaux hertziens), géré par Altitude Infrastructure Exploitation
- la bascule des 33 stations de base WiMAX (3,5 Ghz) actuelles sur la technologie 4G fixe et la création de 16 nouvelles stations gérées par Altitude Infrastructure Exploitation
- la montée en débit des 21 stations de base Wifi actuelles et la création de 30 nouvelles, opérées par Alsatis Réseaux dans la bande des 5,4 Ghz (desservant à 30Mb/s) 
- la migration des 1.400 clients actuels (changement d’antenne), gérée par Altitude Infrastructure Exploitation et Alsatis Réseaux selon leurs réseaux et expertises respectives.
 
Cette nouvelle technologie nécessite le remplacement matériel de l’ensemble du parc existant (matériels indoor et outdoor des stations de base et antennes clients) sans impact financier pour l’usager. À terme, ce réseau couvrira près de 37.000 prises éligibles dont le débit est actuellement inférieur à 4Mb/s.
 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (29)
Afficher les 23 premiers commentaires...
Posté le 13 février 2017 à 18h26
ah oui intéressant mais faut remettre les choses à leur place. L'offre actuelle : J'habite Toulouse dans un pavillon et d'après les tests d'éligibilité Orange débit ADSL de 0,25 à 5Mbit/s ; la Fibre arrivera un jour mais la grande question est quand ? Depuis plus de 3 ans la réponse est "bientot"ou "attendez vous serez prévenu". La Mairie ne répond pas à mes messages (ils répondent vite au moment des élections municipales) et Orange et les autres opérateurs non plus . Pour le moment impossibilité technique qui devait être levée le 31/12/2016 (le calendrier est bloqué chez certains). Airbox 4G de Bouygues refusée car trop de débit :)  Mes besoins (2  TV mini + plusieurs postes utilisés professionnellement et à titre perso). Aucun opérateur ne répond à ces critères.  Si je comprends bien, la solution proposée ne me sera pas applicable car débit trop important (plus de 4M).  En clair, il s'agit une fois de plus d'un enfumage destiné à alimenter la presse et l'égo des politiques. Désolé d'être négatif mais je n'ai pas de solution à mes besoins sauf à opter pour 2 offres ADSL réunie avec l'offre Over The Box de OVH. Au bas mot 80 Euros par mois.   

 

Si tu es à Toulouse même, tu n'es pas concerné de toute façon. C'est pour la RIP.

 

Je suis étonné car Orange annonce une couverture complète de Toulouse en fibre... Tu es dans quel quartier / rue?

 

Je suis sur Toulouse Lardenne / Rue du Maréchal Niel... Les 2 rues qui y mènent Rue du Commandant Le Goff et la Rue Poutier sont fibrées.

Ce qui m'agace c'est que dans certains quartiers il y a un bon ADSL/VDSL, la fibre FTTA de SFR/Numéricable et qu'on leur propose la Fibre FTTH et nous sommes les oubliés...

Et surtout le silence des opérateurs, des élus et des associations de défense du quartier. La mairie de Tournefeuile (à moins de 3km) a présenté il y a des années un plan prévisionnel de raccordement à la Fibre et Toulouse n'y arrive pas (je saurai m'en souvenir aux prochaines élections).

Et on est bien connu vu les taxes d'habitation et foncières  qu'on paye !

Posté le 13 février 2017 à 18h38

Il ne faut pas confondre la 4G Fixe que proposera Altitude Télécom et la 4G des opérateurs.

La 4G d'Altitude utilisera d'autres fréquences, la bande 3,5 Ghz sera utilisée pour ce besoin (l'Arcep est actuellement en train d'étudier l'attribution des fréquences TTD 2600 et FDD 3500 pour ces besoins).

Il s'agit simplement de la technologie Wimax qui va être arrétée et remplacée par de la LTE 4G mais de manière completement indépendante des opérateurs nationaux. Les liaisons seront en point fixe comme le WiMax.

La réception ne fera qu'à partir de modem fixe 4G.

 

Posté le 13 février 2017 à 18h43
NiPenseMemePas a écrit
prométhé a écrit "4G fixe", non mais c'est quoi encore cette appellation mensongère? La 4G étant une technologie mobile, elle ne peut pas être "fixe". Ca commence à devenir lassant ces publicitaires et autres commerciaux, qui créent des termes totalement stupides.   Ceci étant dit, il est totalement illusoire de croire qu'un réseau 4G utilisant des antennes unidirectionnelles pourra remplacer une liaison par fibre. Il s'agit juste d'un bricolage, comme les industriels en ont le secret, histoire de ne pas laisser un marché juteux, leur passer sous le nez. On a vu l'incroyable "succès" du Wimax.   Bref, qu'ils arrêtent d'enfumer les gens et installent de la fibre. Si ils ont des oursins dans les poches, ce n'est pas le client que cela regarde. Le Wimax ne s'est pas développé car les industriels ont misé sur les réseaux mobiles. Cette alternative est une solution temporaire comme l'est le VDSL. Tous les investissements ne peuvent pas se faire en quelques années.

 

On sait ce qu'il en est du "temporaire" quand on parle de choses comme de l'utilisation du VDSL à la place, de la fibre et autres fables de ce genre.

 

Ensuite, les industriels n'abandonnent une piste que si ils voient que les promoteurs de cette dernière avancent en reculant. Donc, si le WIMAX n'a pas fonctionné, c'est avant tout parce que Free n'a jamais fait ce qu'il fallait pour que ce dernier décolle. Dois je rappeler que quand il a eu besoin d'une box pour soutenir ses offres, Free l'a crée. Si Free avait vraiment voulu que le WIMAX marche, ils auraient fait ce qu'il fallait pour. Mais cela fait un moment que Free lance des paroles en l'air et les laisse retomber. Des choses comme les télésites, TV Perso et le service de stockage de fichiers de Free sont là pour illustrer le je m'en foutisme de l'ex trublion des télécoms.

Posté le 13 février 2017 à 19h22
prométhé a écrit
. Si Free avait vraiment voulu que le WIMAX marche, ils auraient fait ce qu'il fallait pour. Mais cela fait un moment que Free lance des paroles en l'air et les laisse retomber. Des choses comme les télésites, TV Perso et le service de stockage de fichiers de Free sont là pour illustrer le je m'en foutisme de l'ex trublion des télécoms.

tout est dis : Amen !

Posté le 13 février 2017 à 22h47
prométhé a écrit
 On sait ce qu'il en est du "temporaire" quand on parle de choses comme de l'utilisation du VDSL à la place, de la fibre et autres fables de ce genre.   Ensuite, les industriels n'abandonnent une piste que si ils voient que les promoteurs de cette dernière avancent en reculant. Donc, si le WIMAX n'a pas fonctionné, c'est avant tout parce que Free n'a jamais fait ce qu'il fallait pour que ce dernier décolle. Dois je rappeler que quand il a eu besoin d'une box pour soutenir ses offres, Free l'a crée. Si Free avait vraiment voulu que le WIMAX marche, ils auraient fait ce qu'il fallait pour. Mais cela fait un moment que Free lance des paroles en l'air et les laisse retomber. Des choses comme les télésites, TV Perso et le service de stockage de fichiers de Free sont là pour illustrer le je m'en foutisme de l'ex trublion des télécoms.

Connaissez-vous beaucoup de terminaux Wimax? Croyez-vous que Free a la puissance à lui seul d'amortir les frais d'étude et d'investissement quand les téléphones mobiles sont produits dans le même temps pour un marché mondial et qui vont rentrer en concurrence avec ? 2 à 5 milliards de clients contre quelques millions, vous mettez votre argent où?

Posté le 14 février 2017 à 00h32
NiPenseMemePas a écrit
prométhé a écrit  On sait ce qu'il en est du "temporaire" quand on parle de choses comme de l'utilisation du VDSL à la place, de la fibre et autres fables de ce genre.   Ensuite, les industriels n'abandonnent une piste que si ils voient que les promoteurs de cette dernière avancent en reculant. Donc, si le WIMAX n'a pas fonctionné, c'est avant tout parce que Free n'a jamais fait ce qu'il fallait pour que ce dernier décolle. Dois je rappeler que quand il a eu besoin d'une box pour soutenir ses offres, Free l'a crée. Si Free avait vraiment voulu que le WIMAX marche, ils auraient fait ce qu'il fallait pour. Mais cela fait un moment que Free lance des paroles en l'air et les laisse retomber. Des choses comme les télésites, TV Perso et le service de stockage de fichiers de Free sont là pour illustrer le je m'en foutisme de l'ex trublion des télécoms. Connaissez-vous beaucoup de terminaux Wimax? Croyez-vous que Free a la puissance à lui seul d'amortir les frais d'étude et d'investissement quand les téléphones mobiles sont produits dans le même temps pour un marché mondial et qui vont rentrer en concurrence avec ? 2 à 5 milliards de clients contre quelques millions, vous mettez votre argent où?

Encore une fois, Free a bien amorti le cout de conception et de fabrication des freebox. Donc ils auraient très bien pu faire la même chose avec une box wimax. Surtout qu'ils ont bien plus de liquidités, que du temps des freebox V1.

 

Stop au fanboyisme. Si Free n'a pas lancé le Wimax, c'est parce que cela ne les intéressait pas. Ils devaient compter s'en servir pour autre chose, qu'une offre grand public. Il y a de grandes chances que ce soit même un usage interne.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).