L’Arcep affermit sa volonté « d’accélérer l’investissement » et de « démocratiser la fibre »

 

 

L’Autorité de régulation des télécoms a ouvert hier une nouvelle consultation publique sur des mesures destinées à investir davantage et à normaliser le plus rapidement possible la fibre.

 

C’est une nécessité plus que prioritaire pour l’arcep qui ne cesse de le répéter, il faut encourager la concurrence dans le marché de la fibre jusqu’au domicile (FTTH). En somme, ces documents, d’un total de 300 pages et consultables pour une durée de cinq semaines, visent donc à "accélérer l’investissement et la migration vers les réseaux en fibre optique à très haut débit" ainsi qu’ à "démocratiser la fibre et favoriser la numérisation des entreprises", dixit le communiqué de l’Arcep.

 

Si le régulateur "se félicite de l’effort d’investissement porté par Orange et souhaite qu’il se prolonge et se renforce", il estime cependant qu’"un rythme d’investissement accru ne sera possible qu’en mobilisant tous les opérateurs". Le mois dernier, l’équipe de Sébastien Soriano craignait, en particulier, "qu’Orange ne soit [...] structurellement tenté de mettre en place des obstacles susceptibles de ralentir les autres opérateurs investissant ou coinvestissant dans le FTTH, aux fins de maintenir son avance". L’Arcep annonçait alors une volonté de durcir sa ligne à l’égard de l’opérateur historique. L’accélération des investissements réalisés par Orange aurait de ce fait doté ce dernier "d’une avance importante, avec environ les trois quarts de parts de marché". En réponse à cela, Orange avait pour sa part estimé avoir "simplement fait le job" et que le retard était dû à celui pris "dans les mesures d’accompagnements de la fibre" par le régulateur.

 

Deux obligations ciblées sur le FTTH

 

L’Autorité interroge ainsi les acteurs du marché sur deux obligations ciblées sur le FTTH : La première portera sur la facilitation du raccordement en fibre entre la rue et le pied des immeubles dans les zones très denses, où chaque opérateur doit déployer son propre réseau dans les rues. La seconde se penchera sur les processus opérationnels inter-opérateurs liés à la mutualisation de la fibre (vérification d’éligibilité, commande d’accès, réparation en cas de panne, etc.).

 

"Tenir compte des retours d’expérience ainsi que des besoins des réseaux d’initiative publique"

 

La police des télécoms "propose également des évolutions des procédures d’accès aux infrastructures d’Orange pour le déploiement des réseaux en fibre optique, pour tenir compte des retours d’expérience ainsi que des besoins des réseaux d’initiative publique qui se déploient dans le cadre du plan France Très Haut Débit", d’après le communiqué. Au terme de cette première consultation publique, les propositions, enrichies des réponses apportées et de l’avis de l’Autorité de la concurrence, seront soumises à une seconde consultation publique, avant adoption des décisions finales durant le second semestre de l’année.

Pour rappel, La France est lancée dans un vaste plan de couverture totale du territoire très haut débit fixe et mobile, via le déploiement d’un réseau 4G par les quatre opérateurs, Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free, et d’un réseau fibre très haut débit, avec des investissements privés et publics (RIP), selon les zones de densité, dont l’objectif fixé est une couverture totale d’ici 2022.

Selon un rapport de la Cour des Comptes publié fin janvier, ce déploiement pourrait être hors-délais et hors-budget puisqu’il exigerait près de 15 milliards d’euros supplémentaires.

 

Source : AFP

 

Publié le 10 février 2017 à 10h26 par Maxime Raby
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (17)
Premium

taduarial
Envoyer message
 
8960 points
Posté le 10 février 2017 à 10h46

blabla, blabla...

Des discours comme ça on en a à la pelle mais rien ou si peu ne se passe.

On sait que c'est l'argent qui gouverne le monde plus que le volontarisme politique. Je sais, c'est bien triste

Posté le 10 février 2017 à 10h59

un grand discours mais où son les actes ?

Posté le 10 février 2017 à 11h12

blablablabla... blablablabla... frown

Posté le 10 février 2017 à 11h25

La blague 

Posté le 10 février 2017 à 11h56
taduarial a écrit
blabla, blabla... Des discours comme ça on en a à la pelle mais rien ou si peu ne se passe. On sait que c'est l'argent qui gouverne le monde plus que le volontarisme politique. Je sais, c'est bien triste

+ 1000 !

Posté le 10 février 2017 à 12h11

Voeux pieux!
A Tours on dispose du cuivre.
De la fibre Orange réputée chère.
De la "fibre SFR/Miséricâble" chère aussi car pas de concurence.
Free n'a pas la possibilité de louer le passage:refusé sans vraies raisons.
Free ne va pas construire une 3 autoroute!!

Donc où est la démocratie,la saine concurence?

Où se trouve la démocratisation?
Voeux pieux!

 

 

Posté le 10 février 2017 à 12h24

je l'ia ai appeler alors ils m'ont dits que cela coute 800000 € poour 1 Km de fibre posé et que les villes ne veulent pas participer donc faut pas rever 2022 n'aura pas la fibre partout !

Posté le 10 février 2017 à 13h23
MohaFree a écrit
taduarial a écrit blabla, blabla... Des discours comme ça on en a à la pelle mais rien ou si peu ne se passe. On sait que c'est l'argent qui gouverne le monde plus que le volontarisme politique. Je sais, c'est bien triste + 1000 !

 

ouais + 1000 t'es trop gentil 

 

moi je dirais 

+ 67 000 000 

Ben ouais le dirais DUTRONC  , 67 millions d'internautes , et moi ,et moi , émoi

Posté le 10 février 2017 à 13h25

Kooooooaaa ? Orange ? Faire de l'obstruction et de l'entrave à la concurrence en prenant en otage le réseau et les infrastructures payés par les Français ? Honte à vous ! Honte à l'ARCEP !

...

Ou pas !

Posté le 10 février 2017 à 14h14

mutulisation avec ce mot tot ira tres vite

Posté le 10 février 2017 à 14h17

[HS] Quoi? L'orange n'est pas aussi clean qu'elle voudrait nous le faire croire? Elle est bourrée de pesticide pour faire crever l'arbre...innocent[/HS] Bon ok, je sors!

 

Posté le 10 février 2017 à 14h24

Bla bla bla...

 

Tant que les opérateurs fibreront séparément, sans passer par une coopérative qui fibre pour tout le monde d'un coup, rien n'excelèrera !

 

Mais le Blablabla, on sait bien y faire :D

Posté le 10 février 2017 à 16h06
senvedgi a écrit
Voeux pieux!A Tours on dispose du cuivre.De la fibre Orange réputée chère.De la "fibre SFR/Miséricâble" chère aussi car pas de concurence.Free n'a pas la possibilité de louer le passage:refusé sans vraies raisons.Free ne va pas construire une 3 autoroute!! Donc où est la démocratie,la saine concurence? Où se trouve la démocratisation?Voeux pieux!    

Que Free construise déjà un NRO à Tours avant de chercher des gaines ...

C'est facile de pleurer quand on investit pas un centime.


reno69
Envoyer message
 
19394 points
Posté le 10 février 2017 à 21h38

  Bonjour, hé oui des discours .... on verra en 2022 si l'objectif est atteint, mais la cour des comptes est plutôt pessimiste et dit qu'il faudra augmenter l'enveloppe.

  Personnellement je n'y crois pas trop pourtant j'ai envie, mais rien ne semble beaucoup évoluer, toutes les semaines UF fait le point sur le dégroupage et le FTTTH et même si cela s'améliore un peu on est encore très loin de ce qu'il faudrai créer, on a une semaine aucun NRO la semaine suivante 2 NRO, on nous indique une moyenne de 4000 abonnés par semaine cela fait environ 210 000 nouveaux abonnés/ans pour avoir plusieurs millions de nouveaux abonnés il faudra d'ici à 2022 (5 ans) cela ferai un peu plus de 1 000 000 de nouveaux abonnés on est loin du compte, il va falloir passer la surmultipliée ...

wink

Premium

taduarial
Envoyer message
 
8960 points
Posté le 11 février 2017 à 11h53
AC5 VANGUARD FIVE a écrit
MohaFree a écrit taduarial a écrit blabla, blabla... Des discours comme ça on en a à la pelle mais rien ou si peu ne se passe. On sait que c'est l'argent qui gouverne le monde plus que le volontarisme politique. Je sais, c'est bien triste + 1000 !   ouais + 1000 t'es trop gentil    moi je dirais  + 67 000 000  Ben ouais le dirais DUTRONC  , 67 millions d'internautes , et moi ,et moi , émoi

merci, pour le symbole, ça fait plaisir :)

Posté le 11 février 2017 à 21h12

J'attends toujours un raccordement.. La fibre est dans la rue depuis maintenant 5 ans.

70mètre à faire et toujours rien.. 

 

Nicolas,
Dealerdastuces.

Posté le 12 février 2017 à 10h58

Parler pour ne rien faire on en a marre ! Position dOrange tout puissant qui coûte très très cher mais qui aura le courage de le dire ? J'ai envie de dire opérateurs secoués vous ! Trop évident que vous attendez que les fonds publics règlent une grosse partie de la facture. Orange gaspille énormément en terme d'interventions de rafistolage du cuivre (constat sur le terrain des élus et témoignage des sous traitants).

Dans mon village, Orange comme d'habitude bride les débits, on paye du VDSL qu'on n'a pas, le NRA n'est pas ouvert à la concurrence (transparence : personne ne sait pourquoi). Vendredi dans la rue encore des tech qui bidouillaient sur le cable cuivre à 50 m du NRA cablé optique. L'autoroute de passage dans le village est construite depuis largement plus de 10 ans ! La mairie ne peut donc pas être tenue responsable de la situation. Dans une des plus beaux villages de France à vocation touristique, cela revient à équiper un immeuble. J'imagine dans mon ignorance qu'avec tout l'argent gaspillé depuis tant d'année les mas de la commune seraient en très haut débit depuis longtemps.

C'est une façon de travailler de guignols, de gens qui s'en foutent et le client n'est défendu par personne. REVOLTANT.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).