Le Groupe Canal se donne 3 ans pour redresser la barre avec CNews

 

 

L’objectif : un regain de part d’audience de 1% à 1,2% sur les CSP+, maintenir les coûts de grille, trouver une position éditoriale complémentaire, de la synergie avec les chaînes du groupe, moins de terrain et plus de décryptage, plus de sport, plus de culture ainsi qu’ une meilleure présence sur le web et sur les réseaux sociaux.

Dans les Echos, Gérald-Brice Viret, patron des antennes de Canal, s’est étendu largement sur sa stratégie pour remettre à flot l’ex-iTélé, CNews. Si le départ de plus de 80 journalistes suite à la grève historique qu’a connu la chaîne fin 2016, va engendrer des coûts de restructuration et que la perte opérationnelle occasionnée s’élève à 20 millions d’euros, le média compte parvenir à l’équilibre financier en augmentant ses revenus et « en maintenant les coûts de grille autour de leur niveau actuel entre 20 et 30 millions d’euros. »

Autre cœur de cible, l’audience. Le groupe canal compte bien la séduire de nouveau, en se revendiquant la « chaîne du décryptage et des opinions , avec un S», explique Gérald-Brice Viret dans les lignes du quotidien. Pour se faire, CNews s’appuiera sur les armes de Canal en terme de contenus : « le sport et la culture , et non le divertissement ». Est notamment espéré un gain de part d’audience de 1 à 1.2% sur les CSP+. (0.6 à 0.7% actuellement)

Autre mesure et c’est une véritable politique de simplification et de réduction des coûts, une réelle synergie entre les chaînes du groupe Canal que ce soit pour le sport et le cinéma : « on envoyait à l’étranger une douzaine de personnes pour un match de l’équipe de France, des gens d’InfoSport , d’iTélé, de Canal + ». A l’avenir, sera envoyé sur le terrain « une équipe pour toutes les chaînes , il faut se coordonner."

Moins de terrain et plus de décryptage en plateau

Moins coûteux que d’envoyer « 25 journalistes reporters d’images avec des véhicules satellites partout en France » lors des élections par exemple , le décryptage en plateau avec des experts semble être le bon compromis pour CNews qui optera pour cette solution afin de ne pas se mettre davantage dans le rouge. Une différence d’un point de vue éditorial qui peut payer.

Enfin CNews se musclera progressivement avec de nouvelles têtes. Sont déjà confirmées les arrivées de Jean-Pierre Elkabbach le matin, ou encore celles de Patrick Poivre d’ Arvor et de Rachid Arhab dans une émission de « décryptage de l’info » le vendredi en fin d’après-midi. En ce qui concerne Marc Morandini, le mystère subsiste. Le groupe canal compte relancer CNews d’ici 2020.

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (12)
Posté le 09 février 2017 à 11h49

Trop tard. CNEWS ou quel que soit le lom de l'ancienne I>télé a perdu toute crédibilité au niveau de l'info. La faute à Bolloré, qui ne sait pas gérer un groupe audiovisuel et qui pense que ça peut être comme dans une entreprise lambda, et Morandini qui n'aurait jamais dû  venir. On voir pour le moment que cet abject personnage a surtout servi à vider la chaine de sa substance, c'est à dire des journalistes. Sans compter le despote Serge Nedjar, qui ne devrait pas avoir autant de casquettes, qui empêche l'indépendance de la rédaction. Résultat, une grève de 31 jours qui n'a rien donné, 98 employés de la chaine partis ( et non 80) sur 120. I télé a été saignée à blanc, en l'état actuel, la chaine n'est plus capable de tenir certains week ends prolongés. J'espère qu'ils n'ont pas réussi à tout remplacer, la preuve, ils en sont amenés à faire les fonds des tiroirs du journalisme avec Elkabbach (79 ans!) PPDA (69!)  et que le CSA sera super-vigilant et en cas de besoin, pourra arriver à révoquer la concession du canal 16.  Ce n'est plus une chaine d'info, c'est une maison de retraite.

C News est morte-née. Alain De Greef n'a pas fini se retourner dans sa tombe.

 

Posté le 09 février 2017 à 13h21
Julius1412 a écrit
Trop tard. CNEWS ou quel que soit le lom de l'ancienne I>télé a perdu toute crédibilité au niveau de l'info. La faute à Bolloré, qui ne sait pas gérer un groupe audiovisuel et qui pense que ça peut être comme dans une entreprise lambda, et Morandini qui n'aurait jamais dû  venir. On voir pour le moment que cet abject personnage a surtout servi à vider la chaine de sa substance, c'est à dire des journalistes. Sans compter le despote Serge Nedjar, qui ne devrait pas avoir autant de casquettes, qui empêche l'indépendance de la rédaction. Résultat, une grève de 31 jours qui n'a rien donné, 98 employés de la chaine partis ( et non 80) sur 120. I télé a été saignée à blanc, en l'état actuel, la chaine n'est plus capable de tenir certains week ends prolongés. J'espère qu'ils n'ont pas réussi à tout remplacer, la preuve, ils en sont amenés à faire les fonds des tiroirs du journalisme avec Elkabbach (79 ans!) PPDA (69!)  et que le CSA sera super-vigilant et en cas de besoin, pourra arriver à révoquer la concession du canal 16.  Ce n'est plus une chaine d'info, c'est une maison de retraite. C News est morte-née. Alain De Greef n'a pas fini se retourner dans sa tombe.  

Pourquoi abject ? Parce qu'une dizaine de branleurs ont décidé de se liguer pour ramasser du pognon ? T'inquiétes, si la série incriminée avait été diffusée, le buzz aurait été énorme et les petits mecs qui y ont participés aurait remercié publiquement morandini.

 

En plus, quand on voit par qui il est acculé (avec un A hein ! ) , delormaux : mythomane fantasmagorique. Marc olivier fogiel : Journaliste bobo à base de méchanceté gratuit pour faire crier papa ! LA belle clique, déja rien que ces deux là !

Posté le 09 février 2017 à 14h08

 Morandini, sa réputation sulfureuse en tant que journaliste  était connue avant même que son affaire de moeurs n'éclate. Son blog n'est qu'un trou à infos soit fausses, soit racoleuses, soit déformées.  Alors il ne sera sans doute aps sur CNEWS mais ça ne change en rien mon opinion sur la chaine et ses dirigeants.

Posté le 09 février 2017 à 14h34

Bienvenus aux jeunes journalistes:

Elkabach 56 ans

PPDA 46 ans

Arab 40 ans

Il manquait un peu de sang neuf à cette chaine!

Attention, l'âge ne correspond pas à leur âge civil, mais aux années de journalisme!!

Posté le 09 février 2017 à 19h13

avec un nom comme ça et une bonne greve durable pour commencer, ça s'annonce pas gagné...

Posté le 09 février 2017 à 19h59

Redresse, redresse, redresse....et disparait...

Posté le 09 février 2017 à 23h43

vue les dégats causé par cette direction, les meilleures éléments sont parti notamment chez LCI, BFM et France Info.. A moins de mettre Hanouna sur cette chaine et encore, je pense pas qu'ils soit trop con d'aller sur une chaine de maison de retraite.

Posté le 10 février 2017 à 08h31

Déjà qu'ils évitent de faire des plages de pub à ralonge. Presque 8mn de pub avant le journal de 6h, on se croierait sur TF1.

Puis plus d'analyse et moins de terrain, ça va faire comme l'equipeTV qui commente les matchs de foot avec un tableau blanc pour décrire les actions :') 

Là en regardant les noms des recrues, je ne pense pas retourner sur cette chaine.

Posté le 10 février 2017 à 09h45

Bolloré vendra ou détruira i-télé.

En détruisant la force du direct (l'implantation partout en France avec les véhicules satellite) qui représentait encore la seule originalité de la chaîne d'info de Canal+, la direction transforme itélé en une sorte de LCI en moins bien.

Même LCI a renouvelé ses présentateurs (ceux qui ont été virés arrivent sur itélé ! ) et revu ses moyens à la hausse. En supprimant l'âme de i-télé, Bolloré veut désormais soit supprimer cette chaîne, soit après les élections, la vendre à ses ennemis politiques : Pigasse-Bergé-Niels mais c'est peu probable car il n'en retirerait pas beaucoup d'argent et ils les avantagerait.

Le plus logique serait une troisième solution : la fusion avec LCI mais qui payera alors l'addition ?

Posté le 10 février 2017 à 14h13
Julius1412 a écrit
Trop tard. CNEWS ou quel que soit le lom de l'ancienne I>télé a perdu toute crédibilité au niveau de l'info. La faute à Bolloré, qui ne sait pas gérer un groupe audiovisuel et qui pense que ça peut être comme dans une entreprise lambda, et Morandini qui n'aurait jamais dû  venir. On voir pour le moment que cet abject personnage a surtout servi à vider la chaine de sa substance, c'est à dire des journalistes. Sans compter le despote Serge Nedjar, qui ne devrait pas avoir autant de casquettes, qui empêche l'indépendance de la rédaction. Résultat, une grève de 31 jours qui n'a rien donné, 98 employés de la chaine partis ( et non 80) sur 120. I télé a été saignée à blanc, en l'état actuel, la chaine n'est plus capable de tenir certains week ends prolongés. J'espère qu'ils n'ont pas réussi à tout remplacer, la preuve, ils en sont amenés à faire les fonds des tiroirs du journalisme avec Elkabbach (79 ans!) PPDA (69!)  et que le CSA sera super-vigilant et en cas de besoin, pourra arriver à révoquer la concession du canal 16.  Ce n'est plus une chaine d'info, c'est une maison de retraite. C News est morte-née. Alain De Greef n'a pas fini se retourner dans sa tombe.  

Cnews va se racheter une nouvelle jeunesses et PPDA malgres sont age reste très populaire !!!

Posté le 10 février 2017 à 21h16

Ce  n'est pas une question de popularité.  Simplement, lorsque I télé a été lancée la moyenne d'âge était de 26 ans, montrant la volonté d'embaucher des jeunes. Là, ça  fait vraiment maison de retraite. Mais d'un côté, il faut avoir le cuir épais ou ne pas avoir de dignité pour bosser avec Serge Nedjar...


freebx
Envoyer message
 
-771 points
Posté le 11 février 2017 à 23h24

J'aurais fermé la boîte depuis longtemps....

Trop de chaînes d'info tues l'info.

1milliards de fois la même chose par jour et de la pub, de la pub et encore de la pub au bout de 10min de direct surtout quand c'est les 7 mêmes qui passe en boucle.

Lci a évolué, i-télé fais du bfm en pire.

On la regrettera pas innocent

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par email;
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique