Bouygues Telecom et Cellnex ont signé un accord portant sur l’exploitation de 3.000 sites télécoms en France

Dans un communiqué, Bouygues Telecom a annoncé avoir signé un accord avec Cellnex concernant l’exploitation de 3.000 sites télécoms en France, pour un montant total de 854 millions d’euros, sur une période allant jusqu’en 2022.

"Bouygues et Cellnex construiront 1.200 nouveaux sites sur les 5 prochaines années"

L’opérateur indique qu’il dispose d’un savoir-faire dans la recherche de sites, la négociation de baux et la construction des infrastructures nécessaires à leur pleine utilisation. De son côté, l’entreprise espagnole, Cellnex, qui dispose d’une forte capacité de gestion et de commercialisation, veut profiter des taux d’intérêts bas et du savoir-faire de Bouygues pour renforcer sa présence en France, puisqu’elle est arrivée en 2016, en rachetant 500 pylônes de l’opérateur français, qui sont en cours d’intégration dans Cellnex France.

Le communiqué de Bouygues Telecom précise ainsi que l’opérateur transférera "un premier lot de 1.800 sites existants dans les deux prochaines années pour un montant de 500 millions d’euros. Bouygues et Cellnex construiront 1.200 nouveaux sites sur les 5 prochaines années pour un montant de 354 millions d’euros."

L’opérateur français souligne également qu’un "contrat de prestations d’accueil et de service signé entre Bouygues Telecom et Cellnex sur 15 ans permettra à Bouygues de s’assurer du maintien de la qualité et de la capacité d’évolution de son offre mobile sur le long terme"

"Après, Cellnex France assurera la gestion et l’exploitation de plus de 3.500 sites en France"

Du côté de Cellnex, dans un communiqué de l’entreprise, on se réjouit de voir qu’une "grande majorité des sites occupent des emplacements de qualité, dans des zones à forte densité de population, situation idéale pour le déploiement futur de la 5G. À l’issue de ces deux projets, Cellnex France assurera la gestion et l’exploitation d’un portefeuille unique de plus de 3.500 sites en France, dans des zones à forte demande, et sera ainsi prêt à capter une future croissance organique."

Le PDG de Cellnex Telecom, Tobias Martinez, souligne l’importance de l’accord conclu avec Bouygues Telecom, "qui confirme clairement les perspectives de collaboration à long terme avec Bouygues, ouvertes en juillet dernier. L’intégration en 2017 et 2018 d’un nombre important de nouveaux sites déjà exploités et l’engagement d’intégrer un second ensemble à l’horizon 2022 à mesure qu’ils seront disponibles, permet à Cellnex de devenir en France un opérateur d’infrastructures de taille et de couverture intéressantes pour accompagner le déploiement actuel et à venir de technologies et d’équipements pour les fournisseurs d’accès haut débit, et notamment la 5G".

COMMENTAIRES DES LECTEURS (6)
Posté le 01er février 2017 à 13h14

oui mais sur quelle type d'antennes svp on peut savoir lesquelles merci.

Posté le 01er février 2017 à 13h21

et oui ou sont nos grand entrepreneures pour n avoir pas compris que le marché de création de site de télécomunication était porteur et qu'il y avait de l argent a gagner et en plus d etre independant vis a vis d  entreprise étrangère .

Posté le 01er février 2017 à 13h49

J'ai l'impression que Bouygues télécom se préoccupe toujours de la même chose "le réseau mobile" à croire qu'il y a que sa qui commercialise ...

Posté le 01er février 2017 à 14h08
MohaFree a écrit
J'ai l'impression que Bouygues télécom se préoccupe toujours de la même chose "le réseau mobile" à croire qu'il y a que sa qui commercialise ...

Bien sûr , je pense qu'il vont délaisser progressivment le fixe ..

La preuve par 9 avec la 4GBox

Posté le 01er février 2017 à 16h08
MohaFree a écrit
J'ai l'impression que Bouygues télécom se préoccupe toujours de la même chose "le réseau mobile" à croire qu'il y a que sa qui commercialise ...

oui puisque ailleur c'est le coucou sur les autres reseaux surprised laughing

Posté le 01er février 2017 à 17h43

Je me pose la question de l'ouverture de ces sites aux concurrents de BT.

En effet si BT a imposé une clause d'exclusivité à Cellnex, cela devient une opération purement financière (appelée Lease-back) qui revient pour BT à dégager du cash en cédant la propriété de son parc d'antennes. Cela peut être aussi un moyen de baisser ses coûts car la maintenance ne sera plus assurée par ses techniciens mais par n'importe quel sous-traitants qu'aura choisi Cellnex et qui seront nécessairement bien moins chers.

En revanche si Cellnex est libre de proposer ses sites à d'autres société de telecom et nous pensons tous à Free cela devient un nouveau business qui peut être profitable à tous : BT récupère du cash, Cellnex créé une nouvelle activité, Free récupère des points hauts et cela tendrait à réduire le nombre de sites.

J'avoue que je serais curieux de connaître les détails de l'accord et les plans de Cellnex.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par email;
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique