Bouygues Telecom tourne le dos à l’investissement dans les contenus et privilégie les réseaux

 

 

Dans « L’Invité des Echos », Didier Casas, directeur général adjoint de Bouygues Telecom, s’est prononcé sur les zones blanches, les réseaux et les investissements dans les contenus, une tendance que l’opérateur ne compte absolument pas suivre.

 

Clair, net et précis. Alors que SFR jouerait presque son va-tout dans la quête de contenus pour attirer de nouveaux clients, Bouygues prend lui le contre-pied de son concurrent, l’en atteste verbalement Didier Casas en vidéo, explicitant une stratégie toute autre : « nous considérons que notre métier est avant tout d’investir dans les réseaux ». A ses yeux, « chaque euro qui est investi pour acheter les droits du football anglais, d’un championnat ou pour produire des séries, sont des euros qui ne sont pas investis dans les réseaux. »

Au sujet du déploiement de la 4G en zones blanches, le DGA se montre compatissant et comprend l’impatience « dans certaines parties du territoire sur le fait de disposer des meilleurs technologies le plus vite possible ». Une impatience qui naturellement peut « tourner à la colère » selon lui.

Aujourd’hui, 1064 nouvelles communes, dont 427 situées en montagne, ont vu arriver une couverture 3G ou 4G durant l’année 2016, soit 2624 communes couvertes sur les 3582 recensées dans le cadre du programme "zones blanches".

Du côté de Bouygues , l’investissement sur les réseaux s’élève à « un peu moins de 1 milliard d’euros », d’ailleurs à ce propos, Didier Casas semble jouer la carte de la transparence : « nous investissons très significativement dans les réseaux et, en pourcentage de notre chiffre d’affaires, nous investissons à peu près la même chose, la même proportion que la richesse que nous créons. »

A noter que l’opérateur a lancé très récemment, une box 4G pour les zones peu denses, là où l’Internet fixe est trop lent. Actuellement, Orange revendique couvrir 88% de la population en 4G, Bouygues est à l’affût avec 85%, SFR complète le podium avec un prometteur 81%. Free atteignait les 73% de la population au 6 décembre malgré l’absence des 800MHz.

 

 

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (34)
Afficher les 28 premiers commentaires...

CH56
Envoyer message
 
3373 points
Posté le 27 janvier 2017 à 23h51
Renard des ondes a écrit
Je trouve aussi .. Ce que je trouve étrange c'est les problèmes récurrents de réseau ..assez importants (coupures , plus de 3/4 G , que du Edge ) que les abonnés semblent rencontrer dans diverses régions Un effet induit de la mutu ??

C'est clair. Nouveau matériel, nouvelle collecte, nouveaux prestataires ... Il va falloir que ça se rôde. SFR pareil. Ca finira par s'améliorer.

Après, sur les sites Free il y a eu aussi des secousses parfois, au moment des nouvelles fréquences. Rien de très grave, et ça a été bref.

Premium

Normand BZH
Envoyer message
 
189 points
Posté le 28 janvier 2017 à 12h21

Vue le retard dans l'ADSL et dans la fibre, ils n'ont pas vraiment d'autres choix.

Premium

Normand BZH
Envoyer message
 
189 points
Posté le 28 janvier 2017 à 12h22
ludohum a écrit
Tout les opérateurs disent investir dans les réseaux... Malheureusement une majorité est toujours privée de la fibre...

Paris ne s'est pas fait en un jour ....

Posté le 28 janvier 2017 à 19h27

Jeronimo, j'entendais changer d'opérateur. Après, si t'es pas assez intelligent pour le comprendre c'est pas ma faute. Je vois boen que free est ton dieu et que tu le prie. Et pour la personne qui me parle du degroupage, mon message est basé sur les déploiements 4G de free qui sont lent. Free ne construit plus son réseau, il l'agrandis.

Posté le 29 janvier 2017 à 17h02
CH56 a écrit
Héphaïstos a écrit Bonjour Je ne sais pas trop d'ou tu sort ce ratio de 1/3 mais il ne semble pas en accord avec Boris de Bouygues telecomqui lui parle bien de 17 Millions de foyer degroupé voir la fibre.info : https://lafibre.info/bbox-les-news/bouygues-va-degrouper/276/ 17 millions c'est bien ce que dit l'ARCEP. En tout. Et dont 7 millions en collecte. Je suppose que ces 7 M correspondent aux 5435 NRA en collecte, en tout cas ça semble crédible.

Si on comptait les ports DSLAM plutôt que les abonnés connectables dans un NRA, il y a une grosse marge.

Si Bytel a 1000 ports DSLAM (ça doit être la moyenne) en propre dans un NRA de 50K lignes, ils n'auront jamais que 1000 clients.

Et de toute façon, l'adsl, c'est le passé.

Posté le 29 janvier 2017 à 17h07
Freedor a écrit
Sauf que la collecte des antennes 3G ran-sharing déployées par Bouygues, c'est pas toujours ça...

Si tu parles du réseau mutualisé Bytel/SFR, la collecte est mise à niveau et monitoré. Les saturations donnent lieu à des travaux de rajout de capa. Bouygues propose sa box sur ce réseau la, et visiblement personne ne se plaint des débits. 

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).