Dual Play,Triple Play et 4-Play : La France, championne d’Europe des plans tarifaires selon le régulateur belge des télécommunications

 

 

 

L’IBPT, l’institut belge des services postaux et des télécommunications (équivalent de l’Arcep) a dévoilé son rapport annuel comparatif des prix résidentiels des produits télécoms au niveau européen : Le verdict est sans appel en 2016 pour la France qui confirme sa position d’extraterrestre des prix pour les offres Triple Play et 4-Play.

Au total, 715 plans tarifaires de six pays (Belgique, Pays-Bas, France, Allemagne, Luxembourg et le Royaume-Uni) ont été l’objet d’une analyse en août 2016. Et sans surprise, la France fait plus que bonne figure.

 

4-Play, la France augmente son avance

 

A en croire l’IBPT, côté Triple play internet (>100 Mb/s) + TV + Téléphonie fixe, rien ni personne ne semble pouvoir rivaliser avec la France, dont le forfait moyen atteint 37,38 euros, bien moins onéreux qu’au Luxemboug, mauvaise élève de la classe avec ses exorbitants 76,25 euros. Le rapport tempère toutefois ses chiffres, en déclarant que la France perd du terrain sur ses concurrents européens.

 

Sur le quadruple play, téléphonie mobile incluse, la France consolide encore davantage son leadership sur les profils d’utilisation internet (30-100 Mb/s) +TV + mobile (100/500 mb) avec une moyenne de prix établie à 49,98 euros contre 75,31 euros en Allemagne. L’écart de prix s’intensifie même indéniablement lorsque que l’on s’attarde sur les débits supérieurs à 100 Mb/s, la France ,elle, ne semble pas augmenter sa tarification alors que ses camarades européens appliquent à contrario un supplément pour cette vitesse.

 

Dual Play, encore en tête

 

Toujours selon le régulateur belge, le prix moyen d’un dual play téléphone fixe-internet (débit entre 30 Mb/s et 100 Mb/s) s’élèverait de 34,55 euros en France en 2016 contre 45,58 euros en Belgique et 40,44 euros en Allemagne notamment.

 

Internet mobile (2Go<5Go), devant malgré une évolution contraire à l’Europe

 

Naturellement, le niveau des prix pour l’internet a diminué de manière significative au cours de l’année 2014 dans tous les pays de l’étude. En 2016, une nouvelle baisse a été enregistrée dans la plupart des pays européens selon l’IBPT sauf en France et en Belgique dont les chiffres restent quasiment inchangés par rapport à l’année passée. 

 

Free propose lui toujours, pour les smartphones, l’offre la moins chère mais les écarts de prix avec ses concurrents restent limités pour son forfait 3 Go (3G).

COMMENTAIRES DES LECTEURS (10)
Posté le 09 janvier 2017 à 17h27

Merci...Free !!! wink

Posté le 09 janvier 2017 à 18h14
globo75 a écrit
Merci...Free !!! 

C'est une évidence dans ces résultats !

Posté le 09 janvier 2017 à 18h52

 MerFree

 

Posté le 09 janvier 2017 à 19h43

Si Free n'était pas venu bousculer les prix...., on payerait combien aujourd'hui... ?

Environ le double très certainement !

Posté le 09 janvier 2017 à 23h18

 Par cotre ce qui m'interpelle c'est le tarif du Luxembourf dont le train de vie n'est pas forcément le même qu'en France. Cela revient à comparer le SMIC en France et en Suisse...

Posté le 10 janvier 2017 à 06h34

En Allemagne c'est Deutch telecom qui a malgré tout toujours le monopole pour 2 forfaits mobile et un fixe  ca coute 120€ pour un service déplorable 

Les autres Fai sont obligés de passer par DT du coup le service est encore plus déplorable 

On a bcp de chance en France merci ... Qui ...Merci Free

Posté le 10 janvier 2017 à 09h32

Ca dit en faire rager quelques uns embarassed

Posté le 10 janvier 2017 à 10h08

Merci Free

Posté le 10 janvier 2017 à 10h29

pour compléter l'analyse de l'IBPT, l'écart est juste liée à Free sur le marché français.

Rien n'empêche les autres pays a baisser leur prix...ah si leur grosse marge et dividente sur un secteur peu compétitif.


Dr.X
Envoyer message
 
143 points
Posté le 10 janvier 2017 à 10h32
Evenstar a écrit
 Par cotre ce qui m'interpelle c'est le tarif du Luxembourf...

 

Il y a deux éléments à prendre en compte:

- le niveau de vie, comme tu le signales à juste titre

- le potentiel du marché

Un opérateur fonctionne avec essentiellement une base de coûts fixes (son réseau, sa structure opérationnelle). S'il peut les amortir sur un potentiel de 5M de lignes, ou un potentiel de seulement 500 000 lignes, ça se traduira forcément dans ses coûts, donc dans ses prix.

 

Pour le Luxembourg, qui compte +-600 000 habitants, il existe quatre opérateurs de téléphonie mobile, d'après http://www.luxembourg.public.lu/fr/vivre/sinstaller/telephonie/index.html

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par email;
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique