Stéphane Richard ambitionne de passer un troisième mandat à la tête d’Orange

Le PDG d’Orange aimerait passer un troisième mandat à la tête de l’opérateur, comme l’indique BFM Business. Alors que Stéphane Richard a renoncé à son audition de mercredi dans l’affaire Tapie-Lagarde, il prend maintenant les devants pour rester à la tête d’Orange, étant donné que le procès de cette affaire aura lieu à l’horizon 2018, ce qui peut être obstacle pour lui, qui a été mis en examen pour "escroquerie en bande organisée".

Et l’État le soutient, mais la décision ne sera connue qu’en 2018. Du côté de Bercy, on déclare qu’il fait "du bon travail et qu’il n’y a, a priori, pas de raison pour qu’il ne continue pas". Sauf une éventuelle condamnation. Même s’il n’a pas fait d’annonce officielle, cette envie de prolonger ne fait, semble-t-il, aucun doute.

Il avait déjà pris les devants en 2012, en annonçant sa candidature, 2 ans avant. Pour Alexandre Medvedowsky, un de ses lobbyistes, "il a beaucoup d’opérations stratégiques à mener encore"  : la consolidation du marché français en Europe et le désengagement de l’État actionnaire qui se profile. 

Mais cette échéance judiciaire et la fin du mandat qui se rapproche suscitent des ambitions. Ainsi, Ramon Fernandez se verrait bien PDG, et différents cadres ne souhaitent pas que Stéphane Richard prolonge. 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (14)

ggdu27
Envoyer message
 
1663 points
Posté le 15 décembre 2016 à 10h07

Excellent. Comme en politique, on garde les même et on recommence.

Il devrait co gérer avec Nanard. Ils se feraient un max de fric !


code
Envoyer message
 
122 points
Posté le 15 décembre 2016 à 10h15

Pour moi il à l'air d'etre un bon PDG,  tant mieux

Posté le 15 décembre 2016 à 10h22

comme quoi les politiques et les hommes issue de ce milieu obscure etc.... ne craingnent rien sa traverse les differents gouvernement de gauche et de droite sans aucun soucis jamais inquiété a part 5 ans d iniligibité une rigolade pour un politique .

Posté le 15 décembre 2016 à 11h12

Merckel fait son 4ème sous les applaudissements de la doxa majoritaire ... (que meme Poutine n'a pas osé..)

quoi de plus normal.

Posté le 15 décembre 2016 à 11h20

En meme temps , il fait du bon boulot chez orange donc pourquoi changer.


msg
Envoyer message
 
1789 points
Posté le 15 décembre 2016 à 11h54

Certains doivent se prendre à rêver de lui porter prochainement des Oranges en prison .

Dans toutes ces affaires politiques , il faut toujours un fusible pour ne pas que toute la clique complice tombe en même temps .

Alors qui va faire le fusible ?. Richard , Lagarde ou aucun des deux !?.
De toutes façon , Sarko ne reviendra plus .

Posté le 15 décembre 2016 à 11h55

Le ministère ne va quand même pas dire qu'il fait du mauvais boulot, puisque l'état empoche des recettes sur cette entreprise qui reprend le chemin du monopôle des télécoms.

Posté le 15 décembre 2016 à 12h45

salut les amis  c est moi gurgur l administrateur allez richard

Posté le 15 décembre 2016 à 12h47
gurgur_29 a écrit
salut les amis  c est moi gurgur l administrateur allez richard

Tu peux nous expliquer à quoi servent tes posts ?

 

Posté le 15 décembre 2016 à 12h54
jeanmarc75 a écrit
gurgur_29 a écrit salut les amis  c est moi gurgur l administrateur allez richard Tu peux nous expliquer à quoi servent tes posts ?  

A rien, juste à augmenter son compteur de point, enfin je suppose !!!

Posté le 15 décembre 2016 à 15h08
ggdu27 a écrit
Excellent. Comme en politique, on garde les même et on recommence. Il devrait co gérer avec Nanard. Ils se feraient un max de fric !

Ah, alors essaye de faire travailler ton cerveau 30 secondes pour une fois: 

- Tu penses que c'est mieux que le patron d'une boite change tous les 3-4 ans, et donc de changer autant d'orientation stratégique plutôt que de mener une stratégie de long terme qui permettra à la boite d'être encore mieux portante 10 ans plus tard?

- Tu penses que c'est bien de changer de président tous les 5 ans? Sachant que pour commencer à mesurer l'efficacité d'une mesure il faut au minimum 3 ans, pour la construire un an, et pour la faire passer autant. Ce qui signifie qu'un président n'a pas d'autre choix pour être réélu de pondre des mesures le plus vite possible, et "prier" pour qu'elle soit bonne à la fin du quiquénat,  sans avoir une chance de corriger le tir. Et que de plus le président n'a aucun intérêt à faire passer des mesures à 10-15-20+ ans car en général ça plombe le budget et il n'en profitera pas!

Ca n'a de plus aucun rapport, car reconduire quelqu'un qui fait du bon taf c'est une chose logique. En politique c'est juste que on pioche les responsables dans un panier, et pour changer ceux qui font du mauvais taf, on les y remet et on repioche dans le même panier. 

Si on élisait un président pour 10 ans, les citoyens prendraient probablement plus conscience des enjeux et risques de voter pour n'importe qui sans réflechir, et au moins la personne élue aurait une chance de pouvoir faire passer des mesures efficaces, pas des mesurettes à effet 2-3 ans qui plombent le suivant.

Posté le 15 décembre 2016 à 15h11

Au passage, il fait du très bon boulot, la seule chose qui l'empèche de reprendre un quasi monopole en France c'est la commission de la concurrence, et la seule chose qui l'empèche d'être n°1 à l'international c'est l'Etat qui pompe les dividendes qui devraient servir à l'investissement international pour racheter d'autres opérateurs.

Posté le 18 décembre 2016 à 22h57

C'est surtout un patron apprécié de ses employés et plutôt compétent.

Il est arrivé en pleine tempête, celle des suicides du personnel.

Il a eu en même temps l'arrivée d'un gros concurrent, Free Mobile.

Il a réussi à sortir de cette tempête sans accroc. Quand Bouygues et SFR ont suivi Free Mobile sur le low cost, il a décidé l'exacte opposé, ne pas baissé les prix mais gagner en qualité de service.

 

Posté le 18 décembre 2016 à 23h17
mentor a écrit
C'est surtout un patron apprécié de ses employés et plutôt compétent. Il est arrivé en pleine tempête, celle des suicides du personnel. Il a eu en même temps l'arrivée d'un gros concurrent, Free Mobile. Il a réussi à sortir de cette tempête sans accroc. Quand Bouygues et SFR ont suivi Free Mobile sur le low cost, il a décidé l'exacte opposé, ne pas baissé les prix mais gagner en qualité de service.  

Au fait , il a couvert tous les segments

Lowcost, normal, entreprise  et très haut de gamme. Et c'est le très haut de gamme qui cartonne

 

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par email;
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique