La fin des frais d’itinérance avance, mais les opérateurs pourront contrôler les abus et parfois plafonner le volume des données

La fin des frais d’itinérance se précise, comme le note Les Échos. Les opérateurs pourront cependant contrôler les abus et parfois plafonner le volume de données. C’est un pas en avant vers la fin des frais d’itinérance promise pour juin 2017. Les représentants des États membres ont validé, lundi, les "lignes directrices" du dispositif présentées par la Commission. Le texte pourrait être adopté par le Collège cette semaine.

Les opérateurs ont obtenu des garde-fous

Celui-ci cadre les outils déployables pour éviter que des abus ne viennent déranger le marché ou fragiliser l’écosystème des opérateurs, comme dans le cas d’un forfait souscrit moins cher à l’étranger pour n’être utilisé que dans son pays, ou des cartes Sim à bas prix revendues à l’étranger. 

Les opérateurs ont alors obtenu des garde-fous. En cas de consommation forte et régulière à l’étranger, l’opérateur pourra ainsi demander des explications à l’abonné puis surfacturer ses abus. Le texte impose cependant une période d’observation d’"au moins quatre mois" pour éviter des contrôles excessifs. Mais le texte précise aussi la notion de "lien stable" avec le pays d’origine, qui protège ceux amenés à y retourner souvent (Erasmus, travailleurs détachés...) et à y utiliser le forfait de leur pays d’accueil. 

Une seconde disposition concerne les opérateurs qui proposent des forfaits avec des données illimitées. Bruxelles veut éviter que leurs offres soient menacées ou que leurs prix grimpent, par le coût lié à une consommation trop massive de données à l’étranger. Ils pourront donc fixer des frais d’itinérance au-delà d’un certain plafond de données fixé au cas par cas via un calcul intégrant le prix du forfait et la consommation usuelle. 

"Un pas important vers la fin des frais d’itinérance"

Le Bureau européen des consommateurs salue "un pas important vers la fin des frais d’itinérance", mais jugera à l’usage ces "règles encore complexes". Pour les opérateurs "ce texte est viable et ne pose pas de gros problèmes. Mais il entérine un droit quasi illimité au "roaming". Ce n’est pas ce qui était prévu au départ mais la Commission a manqué de courage" analyse un représentant. 

Il reste maintenant la renégociation des prix de gros que se facturent les opérateurs lorsqu’un mobile est utilisé à l’étranger. Les eurodéputés mettent la pression aux États en souhaitant une forte baisse. Ils souhaitent un plafonnement à 4 euros par Go de données mi 2017 puis 1 euro par Go en 2020. Le Conseil, lui, préconise 10 euros par Go mi 2017 puis 5 euros en 2020.

Les États aussi sont divisés. Ceux du Nord et de l’Est veulent diminuer la facture. Ceux du Sud et de l’Ouest dénoncent qu’un prix trop bas découragerait l’investissement sur les réseaux et augmenterait les prix sur leurs marchés locaux.

COMMENTAIRES DES LECTEURS (16)

Yoyo34
Envoyer message
 
1101 points
Posté le 14 décembre 2016 à 11h54

J'aime bien certains comiques qui taxent l'Europe d'ultra libérale, alors que là, ce qu'ils font, il devraient nationaliser le secteur des télécoms mobiles, ca irait plus vite. Plus de liberté de prix, plus de liberté de décider ce qui est dans l'offre, etc. On va tous être client d'opérateurs virtuels à Malte je pense, qui feront faillite tous les six mois pour éviter de payer la facture du roaming. La belle arnaque. Bref, merci les politicards ...

Posté le 14 décembre 2016 à 11h55

Les frais téléphoniques restent très élevés pour les immigrés qui prennent des nouvelles de leur famille en Afrique. Il est plus urgent de poser de nouveaux cables de télécommunication en Méditerranée que de faire baisser de quelques centimes le prix des communications des touristes qui se divertissent en voyageant en Europe.


lmp
Envoyer message
 
2417 points
Posté le 14 décembre 2016 à 11h57

Ca ne sera valable que dans 28 oays ou même 27 . Pour les autres les fais continuernt .

 

Posté le 14 décembre 2016 à 12h32
olivthill a écrit
Les frais téléphoniques restent très élevés pour les immigrés qui prennent des nouvelles de leur famille en Afrique. Il est plus urgent de poser de nouveaux cables de télécommunication en Méditerranée que de faire baisser de quelques centimes le prix des communications des touristes qui se divertissent en voyageant en Europe.

Totalement hors sujet. L'union Européene n'a pas vocation à gérer les problèmes de l'Afrique et des Africains.


fab123
Envoyer message
 
3194 points
Posté le 14 décembre 2016 à 13h01

"Mais il entérine un droit quasi illimité au "roaming". Ce n’est pas ce qui était prévu au départ mais la Commission a manqué de courage" analyse un représentant."

C'est plutôt l'inverse.

Posté le 14 décembre 2016 à 13h04

en gros y en a qui vont s'en refoutrent plein les fouilles parce que c'est télémagouille

Posté le 14 décembre 2016 à 13h28
olivthill a écrit
Les frais téléphoniques restent très élevés pour les immigrés qui prennent des nouvelles de leur famille en Afrique. Il est plus urgent de poser de nouveaux cables de télécommunication en Méditerranée que de faire baisser de quelques centimes le prix des communications des touristes qui se divertissent en voyageant en Europe.

Le coût de ces communications n'est pas lié aux équipements vers ces pays, mais à la cupidité des opérateurs locaux qui exigent des terminaisons d'appel (coût de l'appel facturé à l'opérateur étranger) pharamineuses.

Voyez donc avec votre opérateur, et probablement aussi avec vos hommes politiques qui doivent toucher leur écot...

Posté le 14 décembre 2016 à 13h53
lmp a écrit
Ca ne sera valable que dans 28 oays ou même 27 . Pour les autres les fais continuernt .  

Et puis? L'Europe n'a pas vocation à légiférer pour le monde entier, non? De plus on ne le pourrait pas; alors oui, les frais continuent. Les autres citoyens d'autres pays n'ont qu'à faire pression sur leurs prestataires pour avoir de bonnes conditions de roaming...

Posté le 14 décembre 2016 à 13h56
charliebrown a écrit
Le coût de ces communications n'est pas lié aux équipements vers ces pays[Afrique], mais à la cupidité des opérateurs locaux qui exigent des terminaisons d'appel (coût de l'appel facturé à l'opérateur étranger) pharamineuses.

Ce sont des taxes imposés sur les appels en provenance de l'Europe.

Posté le 14 décembre 2016 à 13h57
Yoyo34 a écrit
J'aime bien certains comiques qui taxent l'Europe d'ultra libérale, alors que là, ce qu'ils font, il devraient nationaliser le secteur des télécoms mobiles, ca irait plus vite. Plus de liberté de prix, plus de liberté de décider ce qui est dans l'offre, etc. On va tous être client d'opérateurs virtuels à Malte je pense, qui feront faillite tous les six mois pour éviter de payer la facture du roaming. La belle arnaque. Bref, merci les politicards ...

C'est un peu vrai: ce qu'ils font, c'est qu'ils obligent des entreprises privées, avec un fort lobbying, à détricoter les frais de roaming qui leur rapportaient beaucoup de pognon..

Alors c'est vrai, l'€urope a des défauts, mais il ne faut pas lui trouver ceux qu'elle n'a pas. On peut faire confiance à nos politiques, de tous bords, pour affirmer, quand ça va mal, que c'est à cause de l'Europe, et que quand ça va bien, c'est grâce à eux... C'est curieux quand même je trouve... Mais il faut bien trouver un bouc-émissaire tout trouvé...sealed

Posté le 14 décembre 2016 à 14h26
Yoyo34 a écrit
J'aime bien certains comiques qui taxent l'Europe d'ultra libérale, alors que là, ce qu'ils font, il devraient nationaliser le secteur des télécoms mobiles, ca irait plus vite. Plus de liberté de prix, plus de liberté de décider ce qui est dans l'offre, etc. On va tous être client d'opérateurs virtuels à Malte je pense, qui feront faillite tous les six mois pour éviter de payer la facture du roaming. La belle arnaque. Bref, merci les politicards ...

Rien n'empêche de faire payer chaque mois les frais de roaming aux opérateurs les moins fiables. C'est ce que font beaucoup d'entreprises, elles demandent des paiements réguliers, voir même des avances.

C'est certainement ce que feront nos opérateurs.

Posté le 14 décembre 2016 à 15h41

Désolé mais il y a un nom pour ça c'est de la corruption nous avons à faire à des voyous ! Des vrai ...

Posté le 14 décembre 2016 à 19h58
olivthill a écrit
Les frais téléphoniques restent très élevés pour les immigrés qui prennent des nouvelles de leur famille en Afrique. Il est plus urgent de poser de nouveaux cables de télécommunication en Méditerranée que de faire baisser de quelques centimes le prix des communications des touristes qui se divertissent en voyageant en Europe.

Finalement ce sujet aura passionné plus d'un!!!

Posté le 14 décembre 2016 à 20h05

On serait assuré d'avoir internet sur nos smart ,avec les divers logiciels de voip et ou sip je pense que les opérateurs comprendront vite !!

 

Posté le 15 décembre 2016 à 08h37
Va voir dans certains pays si les Appli de VOIP ne sont pas facturées au lieu d'avancer des choses ridicules.
Dans certains Pays ses applications sont interdites, dans d'autres pays, elles sont considérées comme opérateur.
Dans d'autres pays tu as encore des Forfaits Whats'app par exemple comme au Brésil !!!
sicoreme a écrit
On serait assuré d'avoir internet sur nos smart ,avec les divers logiciels de voip et ou sip je pense que les opérateurs comprendront vite !!  

 

Posté le 15 décembre 2016 à 08h44
sicoreme a écrit
On serait assuré d'avoir internet sur nos smart ,avec les divers logiciels de voip et ou sip je pense que les opérateurs comprendront vite !!  

 

30 JOURS DE MESSAGES WhatsApp
50MB par jour pendant 30 jours pour échanger des messages texte, audio, vidéo et photo sans actualisation de la franchise Internet et sans wifi. L'utilisation d'appels vocaux ou des appels vidéo effectués et reçus via WhatsApp sera déduit de l'allocation de données.

 

INTERNET 50MB POUR 30 JOURS
Utilisez comme vous voulez: l'accès e-mail, parcourir les réseaux sociaux et plus encore. Et tout cela sans wi-fi.

ce forfait coute R$ 12 soit 3,40€

 

A côté de ça le forfait 20 Go coute 126 euros pour 1000 mn d appel soit un peu plus de 16 heures d'appel mensuel

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par email;
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique