Altice, maison-mère de SFR, étudie l’introduction en Bourse d’une partie minoritaire de sa filiale américaine

Altice serait en train d’étudier l’introduction en Bourse d’une partie minoritaire de sa filiale américaine, Altice USA, comme le groupe l’a confirmé jeudi. Cependant, aucune décision sur le calendrier ou sur la structure de l’opération n’a encore été prise, comme en fait part Les Echos.

La filiale américaine est valorisée entre 25 et 30 milliards de dollars et fait l’objet de rumeurs insistantes de cotation. Mais Altice a toujours refusé de se prononcer. Cependant il est probable que Patrick Drahi avait l’introduction en Bourse de ses actifs américains en tête depuis son arrivée Outre-Atlantique. 

Numéro 4 aux États-Unis, avec une part de marché d’environ 2 %

Patrick Drahi a mis la main sur SFR, Virgin Mobile et Portugal Telecom, avant de se lancer aux États-Unis, en rachetant Suddenlink, le 7e câblo-opérateur américain, puis il y a ajouté Cablevision. 

Avec ces acquisitions, il est devenu le numéro 4 aux États-Unis, avec une part de marché d’environ 2 %. Mais la croissance internationale est essentielle pour le groupe. Le marché français représente moitié du chiffre d’affaires, mais Altice détient moins d’un tiers. Pour pouvoir faire de nouvelles acquisitions aux États-Unis, il faudra des fonds. Mais Patrick Drahi peut compter sur sa facilité à se faire prêter d’importantes sommes. 

De plus, Altice USA est endetté à hauteur de 19 milliards de dollars, soit plus de 6 fois son Ebitda. L’introduction en Bourse pourrait donc être une solution. Le groupe est, quant à lui, endetté à 50 milliards, ce qui lui permettrait de récupérer du cash et ensuite faire de nouvelles acquisitions. Et Patrick Drahi pourrait être intéressé par Cox Communications, s’il en a les moyens. 

COMMENTAIRES DES LECTEURS (10)

ttb
Envoyer message
 
1179 points
Posté le 09 décembre 2016 à 11h05

Patrick Drahi aux USA, un homme pragmatique dans un pays pragmatique.

 


Sinter
Envoyer message
 
1634 points
Posté le 09 décembre 2016 à 11h10

c'est le même principe que la bulle internet dans les années 2000. Ca gomfle, ca gomfle jusqu'a éclater et pouff! plus de sous pour les petits épargnants! les gros, ils ont vendu juste avant et au pire, comme c'est avec l'argent des autres qu'ils jouent, ils s'en foutent!

Posté le 09 décembre 2016 à 11h35

Plutôt que de faire de nouvelles acquisitions, Drahi ferait mieux de rembourser ses dettes ou bien d'investir pour rendre les sociétés qu'il a déjà plus profitables, c'est peut-être aussi l'objectif.

Posté le 09 décembre 2016 à 13h24
sukebe jiji a écrit
Plutôt que de faire de nouvelles acquisitions, Drahi ferait mieux de rembourser ses dettes ou bien d'investir pour rendre les sociétés qu'il a déjà plus profitables, c'est peut-être aussi l'objectif.

Pas d'inquiétude: quand les dettes ne pourront pas être remboursées, c'est nous qui le feront d'une façon ou d'une autre... Les milliards gagnés entretemps, eux, seront en Suisse.

Posté le 09 décembre 2016 à 13h32

Ce que j'aime bien, c'est que la valorisation d'Altice au global est d'environ 20 milliards... Soit moins que la valeur d'Altice US...

Sachant que si la branche est détachée, la dette sera portée par la filiale (bah oui, ils vont pas faire remonter des dividendes pour rembourser la dette et en filer une partie aux actionnaires si elle peut être payée directement).

Ce quiveut dont dire que la valeur d'Altice est largement sous-évaluée.

Posté le 09 décembre 2016 à 13h37
sukebe jiji a écrit
Plutôt que de faire de nouvelles acquisitions, Drahi ferait mieux de rembourser ses dettes ou bien d'investir pour rendre les sociétés qu'il a déjà plus profitables, c'est peut-être aussi l'objectif.

Qu'il fasse de nouvelles acquisitions ou non n'a aucun impact sur le reste de l'histoire. 

C'est un peu comme si la banque t'autorisait à acheter 1 appart locatif, puis un deuxième, puis un 3è, sachant que chaque appart se rembourse tout seul... Du coup ton taux d'endettement ne peut pas augmenter au dessus d'un certain seuil car chaque endettement génère des revenus.

Tant que la banque prète, tu as tout intérêt à le faire. Et puis le jour où la banque arrête de prêter, et bien tu continues à rembourser tranquillement tes emprunts avec l'argent généré par les actifs achetés. Jusqu'à ce que la banque te prete à nouveau, et tu peux continuer à faire grossir ton parc. 

La seule limite, tant que tu fais les bons investissements, c'est "quand" tu as envie d'arrêter, car même en cas de soucis avec un des actifs, les autres le couvrent (car ils rapportent toujours un peu plus que ce qu'ils coûtent).

 

 

Posté le 09 décembre 2016 à 13h39
Sinter a écrit
c'est le même principe que la bulle internet dans les années 2000. Ca gomfle, ca gomfle jusqu'a éclater et pouff! plus de sous pour les petits épargnants! les gros, ils ont vendu juste avant et au pire, comme c'est avec l'argent des autres qu'ils jouent, ils s'en foutent!

Toi tu n'as pas compris grand chose. Là on parle d'opérateurs télécom, dont les revenus sont concrets, et les valorisations basées sur des multiples financiers concrets, contrairement à beaucoup de startups à la uber-mode, qui n'ont pas de revenus, et dont les valorisations sont juste basées sur des espérances de gain...

Posté le 09 décembre 2016 à 15h18

une vraie course en avant.... ça devient n'importe quoi.

Posté le 09 décembre 2016 à 16h10
jinge333 a écrit
sukebe jiji a écrit Plutôt que de faire de nouvelles acquisitions, Drahi ferait mieux de rembourser ses dettes ou bien d'investir pour rendre les sociétés qu'il a déjà plus profitables, c'est peut-être aussi l'objectif. Qu'il fasse de nouvelles acquisitions ou non n'a aucun impact sur le reste de l'histoire.  C'est un peu comme si la banque t'autorisait à acheter 1 appart locatif, puis un deuxième, puis un 3è, sachant que chaque appart se rembourse tout seul... Du coup ton taux d'endettement ne peut pas augmenter au dessus d'un certain seuil car chaque endettement génère des revenus. Tant que la banque prète, tu as tout intérêt à le faire. Et puis le jour où la banque arrête de prêter, et bien tu continues à rembourser tranquillement tes emprunts avec l'argent généré par les actifs achetés. Jusqu'à ce que la banque te prete à nouveau, et tu peux continuer à faire grossir ton parc.  La seule limite, tant que tu fais les bons investissements, c'est "quand" tu as envie d'arrêter, car même en cas de soucis avec un des actifs, les autres le couvrent (car ils rapportent toujours un peu plus que ce qu'ils coûtent).    

Voila qui est très bien expliqué smile

Posté le 09 décembre 2016 à 20h13

P. Drahi cherche à avoi du cash, pour par exemple financer le déploiement du FTTH là où il est présent aux Etats-Unis, et probablement faire face aux frais financiers de ses emprunts (x6 la marge brute).

Mais attention, qui dit actionnaires, dit partager les dividendes, et cela Altice n'aime pas beaucoup. C'est poiurquoi ils ont tenté, et se sont fait retoqué par l'AMF, d'acquérir 100% de SFR en France. Ils n'aiment pas partager.

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).